Bitcoin et autres crypto-monnaies : pourquoi et comment inve...
Guides

Bitcoin et autres crypto-monnaies : pourquoi et comment investir ? 

Les monnaies virtuelles ne cessent de faire parler d’elles dernièrement. Vous avez certainement entendu parler du Bitcoin, en plein bull run, qui affiche actuellement le prix de 50 677,99 euros ? Et de la tendance haussière que connaissent les autres cryptos ? Vous souhaitez donc vous renseigner sur ce marché, en connaître le fonctionnement, les rouages et le potentiel ? Bonne nouvelle, vous êtes au bon endroit !

Vous trouverez dans cet article les principales informations que vous devez connaître avant d’investir dans la crypto-monnaie. Qu’est-ce-que c’est ? Comment ça marche ? Comment en acheter ? Quelle stratégie d’investissement adopter ? Quel crypto-actif choisir ? Et bien plus encore !

 

Qu’est-ce-que la crypto-monnaie et comment ça marche ?

 

Avant de vous expliquer comment investir dans la crypto-monnaie, revenons rapidement sur sa nature et son fonctionnement. Alors, la crypto, qu’est-ce-que c’est concrètement ?

Les crypto-monnaies sont des monnaies numériques, cryptographiques, qui n’ont pas de support physique (elles sont purement virtuelles), qui n’ont pas de cours légal, qui ne sont pas reliées aux cours des devises classiques (euros, dollars) ou à celui de l’or et, enfin, qui ne sont régulées par aucun organisme financier.

Leur valeur est tout simplement établie en fonction de l’offre et de la demande. Les cryptos sont aussi, par extension, un réseau de transaction pair-à-pair. C’est-à-dire que chaque client est aussi serveur et qu’aucune autorité centrale ne régule le réseau. Ceci peut paraître extrêmement abstrait, donc regardons de plus près leur fonctionnement.

 

La technologie Blockchain

La blockchain est la technologie à la base des crypto-monnaies. Il s’agit d’une base de données qui enregistre toutes les transactions qui se passent sur son réseau. Toutes les transactions depuis la genèse de la blockchain y sont inscrites. On l’appelle chaîne de blocs car les données sont inscrites sur des blocs qui sont ensuite scellés pour passer au bloc suivant. Chaque bloc est connecté au bloc précédent, ce qui forme une chaîne.

La blockchain est une base de données décentralisée. C’est-à-dire qu’elle repose sur un réseau pair-à-pair. Les membres de la blockchain peuvent réaliser des opérations entre eux en se passant d’intermédiaire. Dans la vie réelle, toute transaction nécessite un tiers : une banque, un avocat, une administration. Sur la blockchain, il n’y a pas besoin d’intermédiaire, tout simplement parce que la chaîne affiche une parfaite transparence. Chaque utilisateur a accès au registre de toutes les transactions qui ont précédemment eu lieu. Il sait aussi exactement ce que possède chaque utilisateur. Néanmoins, l’anonymat des utilisateurs est préservé. Lorsqu’un membre veut effectuer la transaction, les autres membres peuvent donc vérifier s’il possède bien les fonds nécessaires, sans toutefois découvrir son identité.

Les différents utilisateurs sont matérialisés par leurs ordinateurs et sont appelés des “nœuds”. Lorsqu’une demande de transaction est émise, ce sont les nœuds du réseau qui la confirment si elle respecte les codes. Ces transactions sont inscrites sur les blocs. Des mineurs sont en charge de valider et sceller les blocs lorsqu’ils contiennent un certain nombre de transactions. Ces mineurs sont volontaires, ils sont récompensés en jetons ou “tokens” de la crypto associée à ladite blockchain.

 

Comment miner des cryptos ?

Plusieurs processus de minage existent et sont nommées “Preuve de…”.

Le plus célèbre d’entre eux, utilisé par Bitcoin, est la “Preuve de travail” (Proof-of-Work en anglais). Afin de valider un bloc, les mineurs doivent résoudre des calculs extrêmement complexes. Lorsque le résultat est trouvé, le bloc est validé et toutes ses transactions sont inscrites sur le registre de la blockchain. Pour réaliser la preuve de travail, les mineurs doivent disposer d’une très grande puissance de calcul. Pour cela, il leur faut nécessairement un processeur et une carte graphique. Le premier mineur à résoudre le calcul gagne une récompense en crypto.

Néanmoins, ces calculs demandent du temps et énormément d’énergie. Pour rendre cette activité rentable, beaucoup d’entreprises en ont fait une de leur principale activité. Il est donc aujourd’hui très difficile pour un particulier de résoudre le calcul en premier. Si vous souhaitez tout de même vous lancer dans l’aventure, trois solutions s’offrent à vous :

  • Investir dans un rig de minage ou “ASIC”, il s’agit de puces électroniques dédiées à la résolution des algorithmes.
  • Intégrer une pool de minage. Vous mutualiserez ainsi vos efforts avec les autres membres, mais vous devrez aussi partager vos bénéfices.
  • Enfin, vous pouvez tenter le “cloud mining” qui consiste tout simplement à louer de la capacité de calcul à une entreprise spécialisée dans le minage de crypto-monnaie.

 

D’autres méthodes de minage existent. Par exemple, la “Preuve d’enjeu“. Ici, les mineurs sont sélectionnés, souvent de manière aléatoire. Néanmoins, leur degré de “participation” dans cette crypto-monnaie peut favoriser leur sélection. C’est-à-dire que, plus ils possèdent de pièces de ladite crypto-monnaie et ce depuis un certain moment, plus ils auront de chance d’être sélectionnés pour valider le bloc et ainsi gagner la récompense. Chaque blockchain affiche des subtilités dans ses critères de sélection. Certaines, par exemple, ne comptent pas les pièces possédées depuis moins de 30 jours au moment de regarder le capital des différents utilisateurs, etc.

Ce système pousse les utilisateurs à garder leur crypto-monnaie pour être sélectionnés plus régulièrement et ainsi maximiser leur profit. Il consomme aussi beaucoup moins d’énergie que la “Preuve de travail”. Beaucoup de mineurs de Bitcoin par exemple, revendent leur récompense pour rembourser les frais d’énergie que leur a couté le minage.

 

Les différents usages des cryptos

 

Vous vous demandez donc sûrement à quoi servent ces monnaies virtuelles. Eh bien les crypto-monnaies peuvent en réalité être utilisées dans plusieurs domaines ! C’est pour cela que beaucoup d’investisseurs les voient réellement comme des monnaies tout à fait viables pour l’avenir.

 

Les cryptos pour les paiements de biens et de services

Certains tokens cryptographiques servent de moyen de paiement pour des biens ou des services dans la vie de tous les jours. C’est le cas par exemple du Bitcoin, la plus célèbre crypto-monnaie. Bien que son usage reste encore limité, de plus en plus d’entreprises l’acceptent comme moyen de paiement. C’est le cas de Tesla qui accepte les achats en Bitcoin depuis le mois dernier, par exemple.

Certaines cryptos se développent aussi autour d’un projet spécifique pour répondre à un besoin concret. Par exemple, Theta souhaite révolutionner le secteur du streaming en permettant aux utilisateurs de partager leur bande passante pour une meilleure qualité de vidéo. Cette crypto permettrait aussi de mieux rémunérer les créateurs de contenu en se passant d’intermédiaire.

 

Les cryptos comme actifs financiers

Beaucoup de traders investissent dans les crypto-monnaies. Leurs cours, extrêmement volatils, permettent de réaliser des opérations à court terme. En effet, il n’est pas rare de voir le cours d’une cryptomonnaie fluctuer de 5% en une journée. Il s’agit donc d’un placement tout aussi intéressant que risqué, dans lequel vous ne devez investir qu’une petite partie de votre capital.

 

L’usage des cryptos au sein de la blockchain

Les crypto-monnaies permettent de réaliser des opérations au sein de leur blockchain. Vous pouvez, bien entendu, réaliser des transactions financières avec les autres membres, mais aussi d’autres types d’opérations. Certaines cryptos permettent, par exemple, la création de “Contrat intelligent”, c’est-à-dire d’un contrat pair-à-pair s’auto-exécutant. On peut aussi y développer des “applications décentralisées” (Dapps). Les blockchains Ethereum ou Neo, par exemple, permettent ce genre d’opérations.

 

Les cryptos : des valeurs anti-crise ?

Les crypto-monnaies sont corrélées par leur propre conjoncture sur laquelle l’économie mondiale n’a qu’un très faible impact. Les cours des différentes crypto-monnaies sont dictés par celui du Bitcoin, qui dépend tout simplement de l’offre et de la demande. Bien que certains nouveaux altcoins réussissent à échapper à l’emprise du géant, le Bitcoin mène indéniablement la danse.

Cette indépendance vis-à-vis du système monétaire et des institutions bancaires, leurs permet d’échapper aux crises économiques traditionnelles. C’est pour cette raison que de nombreux spécialistes financiers et particuliers voient les crypto-monnaies comme un refuge anti-crise. Toutefois, ceci reste à nuancer puisque le cours des crypto-monnaies est extrêmement volatil et qu’elles peuvent elles aussi entrer indépendamment en crise.

 

Le Bitcoin, roi des cryptos à la tête de la révolution

 

Si vous vous lancez dans la crypto-monnaie, vous vous devez de connaître le Bitcoin, roi incontesté de la crypto-sphère, dont la plupart des altcoins se sont par la suite inspirés.

Le Bitcoin est la première crypto à avoir fait son apparition sur le marché, en 2009, en réaction à la crise économique mondiale. Son créateur a pour pseudonyme Satoshi Nakamoto. Personne ne connaît sa véritable identité, ni même s’il s’agit d’une seule personne ou d’un groupe.

Satoshi Nakamoto a conçu le Bitcoin pour offrir un système de paiement totalement décentralisé, en opposition au système monétaire traditionnel. Ce système repose aujourd’hui essentiellement sur la dette. De plus, il donne le pouvoir aux Gouvernement et institutions financières et bancaires, à la tête des fonds monétaires. Grâce à son système décentralisé, le Bitcoin souhaitait offrir aux simples citoyens le contrôle de leurs capitaux.

 

Les caractéristiques du numéro 1 de la crypto

Le Bitcoin a pour but d’offrir un moyen de paiement totalement transparent et décentralisé. Côté transparence, son objectif a été atteint. Les transactions sont visibles par tous sur son réseau. Toutefois, le Bitcoin assure l’anonymat à ses utilisateurs.

En ce qui concerne la décentralisation, elle est de plus en plus critiquée, bien que son réseau ne soit entre les mains d’aucune institution financière. Le minage de ses blocs, qui se fait avec la preuve de travail, comme nous l’avons vu, est de plus en plus compliqué et donc couteux. De ce fait, de grandes entreprises se lancent dans le minage de Bitcoin, ce qui entrave la décentralisation totale désirée par le réseau à ses débuts.

Néanmoins, le Bitcoin a réussi son pari de s’imposer comme moyen de paiement. De grandes entreprises, comme Tesla depuis le mois dernier, acceptent aujourd’hui le Bitcoin comme moyen de paiement. Son utilisation se développe continuellement.

Le Bitcoin a aussi inspiré des centaines de cryptomonnaies depuis. Bien que proposant chacune des spécificités qui leurs sont propres, elles partagent pour la plupart l’idéal de décentralisation défendu par Bitcoin depuis sa création.

 

Investir dans la crypto

 

Vous pouvez adopter deux stratégies d’investissement crypto. La stratégie du “hold” (ou conservation), c’est-à-dire l’investissement sur le long terme, ou la stratégie du “trade”, sur le court terme.

 

L’investissement à long terme

Si vous décidez d’investir dans la crypto à long terme, il vous suffira d’acheter vos cryptos et de les conserver pendant une certaine durée avant de les revendre à profit. La plupart des investisseurs aiment se fixer une somme minimale de vente, ils conservent alors leurs cryptos jusqu’à ce que leurs cours aient atteint cette somme.

Nous reviendrons plus en détail plus tard sur les lieux de stockage de crypto qui s’offrent à vous.

 

Le trading de crypto : la stratégie sur le court terme

Vous pouvez aussi choisir d’acheter pour revendre très rapidement. C’est le trading. En crypto, c’est comme à la bourse ! Vous devrez surveiller les cours de près. Sachez que les cours des cryptos sont extrêmement volatils, donc soyez rapide ! Achetez votre crypto dès que son cours connaît un creux et revendez-la lorsqu’il semble atteindre son pic ! Plusieurs sites et applications proposent de suivre les graphiques des cours en temps réel, ceci vous sera indispensable pour vos trades.

 

Avertissement et précautions

Les cours des crypto-monnaies sont extrêmement volatils. Vous pouvez véritablement tout perdre en l’espace de quelques minutes. Veillez donc toujours à n’investir que l’argent que vous pouvez vous permettre de perdre.

Nous vous conseillons de bien connaître le marché avant de vous lancer. Renseignez-vous sur le fonctionnement des cryptos et du marché. Lorsque vous souhaitez investir dans une crypto-monnaie, étudiez attentivement quel projet elle défend (chaque crypto a vu le jour pour répondre à un besoin spécifique et se place dans le cadre d’un projet plus général). Suivez de très près l’actualité financière et crypto en général, et plus particulièrement l’actualité relative aux cryptos que vous possédez. Le succès d’un nouveau projet ou au contraire une mésaventure judiciaire, par exemple, pourraient provoquer une folle montée ou alors une chute libre du cours de votre crypto. Il est donc très important que vous vous mainteniez averti et que vous gardiez toujours la tête froide.

 

Le cours actuel des crypto-monnaies

Depuis la fin de l’année 2020, une tendance haussière s’observe chez la plupart des cryptos. Cette tendance a été amorcée par le Bitcoin, qui connaît une hausse exceptionnelle depuis le mois d’octobre 2020. Se vendant autour des 9 000 euros au mois d’octobre, son cours a connu une montée fulgurante et a dépassé la barre des 30 000 euros au début du mois de janvier. Depuis, son cours monte par à-coups. Il a connu un nouveau record historique le vendredi 2 avril 2021 en affichant le prix de 50 742 euros et quelques centimes, soit environ 60 338 dollars.

Sur le marché des cryptos, le Bitcoin mène la danse avec un prix actuel de 50 677,99 euros. Son bull run (hausse prolongée) a donc provoqué une tendance haussière chez la plupart des autres cryptomonnaies. L’Ethereum, numéro 2 du podium crypto, s’échange actuellement à 1 809,04 euros, contre environ 290 euros début octobre 2020.

Pas de panique à la vue de ces prix, le reste du podium est plus abordable :

  • Binance Coin (BNB), n° 3 : 484,22 euros
  • XRP (XRP), n° 4 : 1,16 euros
  • Tether (USDT), n° 5 : 0,8408 euros
  • Carnado (ADA), n° 6 : 1,10 euros
  • Polkadot (DOT), n° 7 : 34,24 euros
  • Uniswap (UNI), n° 8 : 28,06 euros
  • Litecoin (LTC), n° 9 : 212,56 euros
  • ChainLink (LINK), n° 10 : 27,79 euros

Ce classement est celui proposé par Coinmarketcap, en fonction de la capitalisation boursière de chaque crypto. Toutes ces crypto-monnaies ont été impactées par le bull run du Bitcoin avec plus ou moins d’intensité, bien que certaines n’ont amorcé leur tendance haussière qu’à partir du mois de janvier 2021.

Ce podium confirme qu’en matière de crypto, tous les prix existent. Rassurez-vous de toute manière, quel que soit votre budget, vous pouvez vous permettre d’acheter du Bitcoin ou de l’Ethereum. En effet, il est tout à fait possible d’acheter une fraction de Bitcoin et non pas forcément un Bitcoin complet, par exemple. Si vous souhaitez investir 100 euros en Bitcoin, vous recevrez une fraction de Bitcoin à hauteur de 100 euros, au prix du marché.

 

Comment acheter vos cryptos ?

 

Vous pouvez vous procurer des crypto-monnaies de trois manières différentes.

  • Sur les plateformes d’échange spécialisées : Cette solution est la plus simple. Énormément de plateformes proposent à leurs utilisateurs d’acheter ou de vendre des cryptos sur leur réseau. Il s’agit, en réalité, de places de marché où vous créez votre compte que vous pouvez ensuite approvisionner en crypto-monnaie ou en monnaie fiduciaire (l’euro par exemple) pour effectuer vos transactions. Lorsque vous souhaitez acheter une crypto, il vous suffit d’émettre un ordre d’achat au prix du marché ou en indiquant un prix limite (votre ordre s’émettra lorsque la crypto en question aura atteint le prix que vous aviez indiqué). Ces plateformes sont faciles d’utilisation mais elles prélèvent des commissions de quelques pourcents sur vos transactions. Toutes n’acceptent pas non plus les mêmes moyens de paiement. Nous vous conseillons donc de comparer leur politique d’utilisation. Pour plus de sécurité, préférez réaliser vos transactions sur les plateformes leader du marché comme Coinbase, Kraken ou eToro. Vous trouverez sur notre site un guide pour utiliser les plateformes Kraken et eToro. Elles sont généralement régulées par les organismes financiers officiels et appliquent une politique de sécurité stricte.
  • L’achat/vente en pair à pair : Les crypto-monnaies reposent sur la technologie des blockchains dont l’un des principaux intérêts est de permettre à tout type de transactions de se réaliser sans intermédiaire, de pair à pair. Vous pouvez donc acheter vos cryptos de pair à pair en vous adressant directement au vendeur.
  • L’achat via un facilitateur de transactions. Ce facilitateur peut être vu comme un courtier qui vous conseillera et vous accompagnera au cours de votre transaction.

 

Où stocker vos cryptos ?

 

De multiples solutions s’adressent à vous pour stocker vos cryptos. De nombreux utilisateurs se contentent de les laisser sur leur compte sur la plateforme d’achat. Cette solution est tout à fait possible, mais elle n’est très pas sécurisée. Nous vous conseillons de stocker vos cryptos dans un “portefeuille crypto” ou “wallet” en anglais. Plusieurs types de portefeuilles existent, avec des niveaux de sécurité différents.

 

Les “cold wallets” : la solution la plus sécurisée

Les “cold wallets” sont des portefeuilles qui vous permettent de stocker vos crypto-monnaies loin d’internet. Vous éviterez ainsi de vous faire pirater et voler vos précieuses cryptos. C’est la solution à privilégier si vous possédez de grosses sommes en crypto-monnaie. Deux types de cold wallets existent :

  • Les “hardware wallets” ou portefeuilles matériels. Ils prennent la forme d’une clé USB. Avec eux, vous pouvez réaliser vos transactions hors ligne.  Ils ne possèdent pas tous les mêmes caractéristiques et ne sont pas forcément compatibles avec toutes les crypto-monnaies. Vérifiez donc bien la compatibilité avec vos cryptos au moment d’acheter votre portefeuille.
  • Les “paper wallets” ou portefeuilles papier. Il s’agit tout simplement d’une feuille papier générée par un générateur de portefeuilles papier. Certains sites permettent de télécharger leur générateur pour les utiliser hors ligne. Sur cette feuille sera inscrite une clef privée et une adresse qui correspondra à votre capital crypto.

Cette solution est la plus sécurisée, mais veillez à conserver votre cold wallet en lieu sûr pour éviter tout accident, perte ou vol. Si vous perdez votre portefeuille, vous perdrez toutes vos cryptos avec.

 

Les “hot wallets” : la simplicité

Les “hot wallets” sont nommés ainsi car ils sont connectés à internet, ce qui offre rapidité et simplicité. Ici aussi, ils se déclinent en plusieurs types :

  • Les “web wallets” ou portefeuilles web. C’est la solution la plus rapide. Ils ressemblent aux plateformes d’échange. Vous devez vous y créer un compte où seront stockées vos cryptos. Choisissez les leaders du marché si vous souhaitez bénéficier d’une véritable sécurité. Néanmoins, vous ne serez jamais à l’abris d’une tentative de piratage.
  • Les extensions de navigateur. Vous pouvez télécharger une extension de navigateur qui communique avec le réseau de la blockchain. Néanmoins, ces extensions ne procèdent pas toutes à une vérification au moment des transactions. Vous serez donc vulnérables aux pirates et aux arnaques.

 

Les “desktop wallets” : pour les plus avancés

Ces portefeuilles logiciels peuvent être installés sur un appareil sécurisé (votre serveur, bureau ou smartphone par exemple). Ils conservent vos clés privées. Ils vous donnent plus d’autonomie qu’un web wallet, mais aussi plus de responsabilités.

  • Les “full nodes” ou nœuds complets sont une copie de la blockchain et donc de l’historique de toutes les transactions de la chaîne de blocs, dont les vôtres. Vous avez ainsi une preuve de votre capital de jetons sur la blockchain en question. Cette alternative s’adresse aux plus expérimentés.
  • Les “lightweight wallets” ou portefeuilles légers qui ne téléchargent pas l’entièreté de la chaîne de blocs.

Nous ne conseillons pas ces portefeuilles aux investisseurs débutants. Il s’agit d’une alternative plus complexe d’utilisation.

 

Notre avis : dans quelle crypto-monnaie investir en 2021 ?

Si vous souhaitez vous lancer dans l’investissement crypto, nous vous conseillons de miser sur les leaders du marché, c’est-à-dire les crypto-monnaies affichant les plus grandes capitalisations boursières. Le Bitcoin et l’Ethereum restent bien évidement deux valeurs sûres. Il peut aussi être intéressant d’investir dans de jeunes cryptomonnaies, mais soyez vigilant au projet qu’elles poursuivent et restez prudent car elles peuvent décoller comme chuter du jour au lendemain.

Rappelez-vous de manière générale de toujours diversifier votre investissement. Nous vous le répétons, les crypto-monnaies sont extrêmement volatiles. Si vous placez tout votre capital sur la même monnaie et que celle-ci s’effondre, vous aurez tout simplement tout perdu.

 

Des nouveautés cryptos à surveiller ?

La crypto-sphère attend quelques rebondissements en 2021 qui devraient impacter les cours. La plus grande nouveauté annoncée reste la nouvelle version d’Ethereum, l’Ethereum 2.0, qui sera lancée cette année. Avec sa “proof-of-stake” (la preuve d’enjeu) et sa politique déflationniste, Ethereum devrait supplanter Bitcoin d’après les prédictions cryptos de certains analystes. Nous vous conseillons donc de surveiller l’ETH 2.0 de très près !

 

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please Add Widget from here