Yearn Finance : générez de l’argent grâce à la DeFi !
Guides

Yearn Finance : générez de l’argent grâce à la DeFi !

Suite au fort engouement que connaissent les cryptomonnaies depuis plusieurs années, il est souvent arrivé qu’on entende le mot “DeFi” sans trop vraiment savoir ce que cela signifiait. Devenu avec le temps un terme accrocheur pour attirer les investisseurs, beaucoup ne connaissent pas le sens qu’il y a derrière ce mot. En apparence vu comme un terme marketing faisant référence à une nouvelle vague d’innovation dans les services financiers ; celui-ci représente en réalité une grande facette de l’univers de la blockchain. Un univers dans lequel le projet Yearn Finance est solidement implanté.

Qu’est-ce que la DeFi ?

Il n’est pas rare que les personnes découvrant pour la première fois la DeFi (Finance Décentralisé), l’associe directement avec le Bitcoin. Offrant une alternative efficace aux personnes ne voulant plus dépendre des banques pour gérer leur argent, le Bitcoin se définit avant tout comme une monnaie numérique décentralisée, fonctionnant sur sa propre blockchain et faisant office de réserve de valeur. Or, le mot “DeFi” signifie, quant à lui, un concept décrivant des services financiers construits sur des blockchains publiques. Permettant aux utilisateurs de gagner des intérêts ou d’emprunter de l’argent contre leurs avoirs en crypto-monnaies. Ceci sans passer pas un établissement bancaire. La DeFi représente donc une mosaïque d’applications, offrant des services financiers décentralisé.

Comment fonctionne la DeFi ?

La DeFi utilise les cryptomonnaies et la technologie des contrats intelligents, pour fournir des services financiers ou l’intervention d’un intermédiaire comme garant n’est pas requis. Mais avant de décrire quelque uns de ces services, savez-vous ce qu’est un contrat intelligent ?

Qu’est-ce qu’un contrat intelligent ?

Un “smart contract” ou contrat intelligent en français, est un programme dont l’exécution ne nécessite pas l’intervention d’un tiers de confiance. Il s’agit d’un programme qui s’active automatiquement sur un réseau décentralisé (une blockchain), dès lors que certaines conditions sont remplies. Conditions, écrites de manière immuable sur la blockchain, sont définies au préalable par celui qui a programmé le contrat intelligent en question. Ainsi, une fois que les conditions sont remplies par l’utilisateur, le contrat se déclenchera de manière automatique. Contrairement à un contrat traditionnel, aucune entité centrale ne traite le contrat, tout est automatisé. Ce faisant, le gain en termes de temps, mais aussi d’argent est beaucoup plus avantageux, que les systèmes classique.

Des services financiers classique, mais plus profitable

Avec la DeFi, les utilisateurs peuvent prêter leurs cryptomonnaies et bénéficier en retour d’intérêts, qui le sont versés en temps réel. Dans le cas inverse, les personnes souhaitant réaliser un prêt, peuvent le recevoir de manière quasi instantané, dès lors où ils ont rempli les conditions de dépôt de garantie. La DeFi permet également d’épargner des cryptomonnaies avec taux d’intérêt beaucoup plus satisfaisant que celui d’une banque traditionnel. Pour faciliter toutes ces transactions peer-to-peer, c’est-à-dire sans intermédiaire, les utilisateurs utilisent ce qu’on appelle des “Dapps”, dont la plupart sont basé sur le réseau Ethereum.

Qu’est-ce qu’un Dapps ?

Un “Dapps” (abréviation de “application décentralisée”) est une application qui fonctionne (comme son nom l’indique) sur un réseau décentralisé, autrement dit une blockchain. Par opposition à une application classique qui reposent sur des serveurs centralisés, gérés par une seule entité. C’est donc pour éviter les inconvénients de la centralisation des applications classiques (exploitation de données personnels, piratage, fuite de données, panne des serveurs, décisions arbitraire du propriétaire de l’application, etc) que les Dapps ont été créées. Basées sur une blockchain, le fonctionnement de ces dernières reposent essentiellement sur des contrats intelligents.

Ethereum & DeFi

La plupart des services financiers qui pourraient être définis comme de la DeFi, sont pour la plupart basé sur la blockchain Ethereum. Pour ceux ne le sachant pas, Ethereum représente un réseau sur laquelle des applications décentralisées (Dapps) peuvent être créées, grâce à la programmation de contrats intelligents. Ces Dapps couvre n’importe quels domaines. Le cloud, le divertissement, l’assurance, la logistique, l’immobilier ou encore la finance. Mais pourquoi Ethereum est-il le réseau le plus utilisé en matière de DeFi ? La raison est simple. Avant l’arrivée d’Ethereum en 2014, l’utilisation de la blockchain était uniquement dédiée aux transactions financières (création du bitcoin en 2009). De ce fait, c’est à la suite de la naissance d’Ethereum, que pour la première fois, la blockchain pouvait être utilisée pour un autre usage (création de Dapps et de contrat intelligents). Maintenant que les bases sont posées, passons à la présentation de Yearn Finance. yearn finance

Présentation de Yearn Finance

Yearn Finance est une suite de produits dans le domaine de la finance décentralisée (DeFi) qui fournit aux utilisateurs un système de rendement, l’agrégation de prêts et plus encore. La plateforme est maintenue par divers développeurs indépendants et est régie par les détenteurs du token de Yearn Finance, le YFI. La naissance de ce projet fait suite à l’idée de Andre Cronje. Figure reconnue dans le monde de la crypto, le fondateur Yearn Finance, voulait concevoir une plateforme DeFi simple d’utilisation et qui faciliterait les opérations “d’agriculture de rendement”, aussi appelé “Yield Farming”. Ce type d’opération consiste à fournir et à verrouiller de la liquidité dans un protocole, afin d’obtenir un rendement en cryptomonnaies, sous la forme d’intérêts. Ainsi, suite à l’essor de la DeFi et de l’agriculture de rendement, Andre Cronje présenta la première version de Yearn Finance en janvier 2020. Deux ans plus tard, Yearn Finance est devenue l’une des 10 plus grosses plateformes DeFi au monde. Atteignant une TVL (valeur totale verrouillée sur sa plateforme) de 5,87 milliards de dollars en décembre 2021.

Les caractéristiques techniques de Yearn Finance

L’option “Vault”

L’option Vault représente des pools de capitaux qui génèrent automatiquement des rendements, en fonction des opportunités présentes sur le marché des cryptomonnaies. Cette option se veut être un placement d’investissement passif, permettant aux utilisateurs finaux de ne pas forcément avoir les connaissances approfondie des protocoles sous-jacents impliqués, pour générer des rendements grâce à la DeFi.

Un système de gouvernance

L’écosystème de Yearn Finance est contrôlé par les détenteurs de tokens YFI, le token natif de la plateforme. Ils ont un droit de vote sur les propositions qui régissent l’écosystème. Les propositions obtenant un soutien majoritaire de plus de 50% sont alors mises en œuvre. Pour que ces changements soient opérés, ils doivent être signés par 6 des 9 signataires du portefeuille Yearn Finance. Le principe d’un portefeuille signataire veut que le contrôle soit partagé entre plusieurs entités, à l’instar d’un coffre-fort à clés multiples. Les membres du portefeuille multi-signatures sont élus par les détenteurs de tokens YFI et sont susceptibles d’être modifiés lors de futurs votes de gouvernance.

Le token YFI

Le token YFI à une offre total de 36 666 unités et est classé 137ème en termes de capitalisation boursière. À l’heure où cet article est écrit, le YFI à un volume d’échange journalier dépassant les 46,8 millions de dollars et vaut 10 061€. Le plus haut niveau atteint par celui-ci est de 67 575€. Après le lancement de son token en juillet 2020, Yearn Finance a réalisé une hausse de plus 6 700 % en l’espace de 24 heures. Faisant passer le token YFI de 34 dollars à 2 344 dollars.

Des rendements oui, mais pas sans risque

Bien que la technologie blockchain soit réputée pour sa sûreté, il n’existe pas de sécurité à 100%. En effet, dans le cas de Yearn Finance, nombreux sont ceux qui attestent de la qualité des rendements fournit par la plateforme. Mais une fois de plus, cela n’est pas pour autant une assurance contre le risque. D’où l’importance de sécuriser régulièrement ses gains. Chose qu’a clairement souligné le créateur de Yearn Finance, Andre Cronje, dans les termes suivants : Yearn Finance est un travail en cours, la sécurité n’est pas garantie, ne continuez que si vous comprenez bien cela. D’ailleurs, sur son compte Twitter, vous pouvez lire ce qui suit : Avertissement : lorsque je crée un logiciel, je le fais moi-même. Si vous insistez pour interagir avec lui, faites attention, il y aura des erreurs. Les interfaces sont conçues pour me faciliter la vie. Je ferai des erreurs. Si vous ne comprenez pas, ne l’utilisez pas.

Faut-il investir dans Year Finance ?

Même si le prix actuel du jeton YFI (10 061€) reste relativement cher depuis son lancement en 2020 (34$), on ne peut rester indifférent concernant les performances qu’il a connues par le passé. Notamment avec son pic de 67 575€ en décembre 2021. Depuis la baisse générale du marché des cryptomonnaies, qui a donné naissance à de véritables soldes, investir dans ce dernier semble être une réelle opportunité. Surtout si l’on estime que dans les années à venir, le jeton YFI dépassera son ancien plus haut. Chose tout à fait possible si les flux de capitaux en direction de Yearn Finance reprennent de plus belle, suite au redressement à la hausse du marché. Mais ne nous précipitons pas. Dans tout investissement, la prudence est de mise. Peu importe la fiabilité d’un projet crypto, nous ne sommes jamais à l’abri du risque. Par conséquent, si vous souhaitez investir dans Yearn Finance, il est préférable d’investir avec modération (donc éviter d’investir ce qu’on ne pas se permettre de perdre) pour réduire votre prise de risque.
Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.