Vivatech : Au cœur du plus grand salon tech d’Europe
Reportages, Vidéos

Vivatech : Au cœur du plus grand salon tech d’Europe

Nous nous sommes rendus à Vivatech, le salon qui se déroule pour une sixième édition. Technologie, crypto, blockchain et de multiples autres catégories. Notre journaliste, Paul Deswattines, nous emmène explorer la convention avec lui, dans une épopée au cœur même de la technologie. 

Qu’est-ce que Vivatech ?  

Vivatech ou Viva Technology c’est LE salon du futur, un spectacle d’idée orientée pour les start-ups, entreprises et enthousiastes de ce que le futur possède dans son sac. On y compte des invités et participants tels que Vitalik Buterin, le cocréateur d’Ethereum, ou encore Changpeng Zhao, le fondateur de Binance lui-même ! 

L’édition 2022 de Viva tech paris a été une belle réussite : 

  • 91 000 visiteurs en personne sur le site de l’expo Porte de Versailles
  • 300 000 visites en ligne
  • 146 nationalités
  • 400 millions de personnes touchées par l’événement sur les réseaux sociaux
  • 4,3 millions de téléspectateurs de VivaTech News, la chaîne d’information de l’événement.
  • 3 milliards de vues sur les réseaux sociaux

Viva tech rassemble également ses meilleurs partenaires afin d’assurer un évènement du tonnerre qui influencera la transformation et la montée vers les étoiles des entreprises. On y cite notamment des partenaires comme LVMH, Google ou le groupe La Poste.

Viva Technology n’englobe pas que la cryptomonnaie et la blockchain, mais également les avancées numériques, technologiques et les services mobiles. Notamment avec la présence de Google, dont l’on ne cite plus l’importance capitale en ce qui concerne l’avancée de la technologie, mais aussi l’accès à internet. 

Paul testera, par ailleurs, quelques-unes de ces inventions ! C’est parti pour une immersion au cœur du plus grand salon de l’Europe

Les acteurs crypto que nous avons rencontrés à Vivatech

Binance 

Paul frappe fort dès le début du salon Viva tech avec une interview de David Prinçay, le CEO de Binance France qui nous rappelle quelques informations sur l’historique de l’exchange et son développement :

Binance a commencé en tant qu’exchange, on permettait aux utilisateurs de convertir leurs cryptos, de pouvoir faire des trades et on est devenu leader assez rapidement, en seulement en 165 jours. À partir de ce moment-là, il fallait qu’on ouvre la voie. 

On a créé beaucoup de services connexes qui étaient demandés par nos utilisateurs. Comme la Binance Card qui permet d’acheter directement des biens et avoir du cashback. Il y a aussi le « earn », le « staking », le « launchpad »… et pleins d’autres produits. 

Aujourd’hui, on est dans cette mission de démocratisation des cryptomonnaies.” –  David Prinçay

Ternoa 

Cocorico ! Paul se rend chez Ternoa, un projet Français très prometteur, dont vous avez peut-être déjà connaissance. Il y rencontre Clément Téqui, son cofondateur et CEO de Capsule Corp Labs. 

“Ternoa, qu’est-ce que c’est ? C’est une blockchain Française de type layer 1, entièrement dédiée aux NFTs. Pour nous, le NFT va de plus en plus devenir utilitaire. Il va vraiment être le format numérique de base, de demain, avec le déploiement du Web3 à grande échelle.” – Clément Téqui 

Blockchain Partner by KPMG 

Une invitée d’honneur se dévoile au salon Viva Technology : Claire Balva, interviewée par Paul, elle nous explique comment Blockchain Partner by KPMG participe à la démocratisation de la blockchain et des cryptomonnaies en accompagnant les grandes entreprises.

“Nous, on est une équipe d’experts, qui accompagne les entreprises sur les sujets blockchain et crypto. On est une petite vingtaine de personne, des ingénieurs et des consultants. On accompagne nos clients à la fois sur une partie stratégique, pour les aider à se positionner sur ces technologies. Mais aussi sur l’aspect technique et de la mise en œuvre des projets.” – Claire Balva

Exaion 

Ils vous fournissent votre électricité, mais saviez-vous qu’EDF possède également une filiale spécialisée dans le Web3 ? Paul est parti à la rencontre de Fatih Bayeli, CEO et cofondateur d’Exaion. 

Exaion, c’est la filiale Web3 du groupe EDF qui a été fondée en janvier 2020. À l’époque, c’est vrai qu’on avait repéré un gros trou dans le secteur de la blockchain. On a proposé et on a monté une offre que l’on a plus tard proposée au groupe EDF qui a eu le courage de nous suivre.

Notre marché à nous, ce sont les actionnaires qui veulent entrer dans le métaverse.” – Fatih Bayeli

Paul nous réserve une flambée d’autres surprises et d’invités de marques  au cours d’une journée riche en découvertes, et en rencontre. Cliquez ici pour découvrir la vidéo en entier.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.