Découvrez les utilisations les plus insolites des NFT
NFT

Découvrez les utilisations les plus insolites des NFT

Les NFT (Non-Fungible Token) encore appelés « Jetons non fongibles » sont des objets uniques numériques qui ne sont pas interchangeables et qui peuvent être échangés contre de l’argent ou des cryptomonnaies. Ces objets ont connu un énorme boom ces dernières années et ont permis à l’art de prendre une nouvelle forme et de s’adapter à l’évolution technologique de notre monde. On découvre chaque jour de nouvelles formes de NFT allant des plus belles œuvres à d’autres assez étranges.

NFT sur les casinos virtuels

Les casinos en ligne ont toujours profité des révolutions technologiques pour améliorer leurs offres et services. Il n’est donc pas étonnant de voir que la tendance des NFT n’a pas tardé à faire son entrée dans ce milieu. Déjà, depuis quelques années, les cryptomonnaies sont de plus en plus employées comme moyen de paiement sûr permettant à quiconque d’alimenter son compte et de jouer à des machines à sous gratuites fournies par d’excellents concepteurs de jeux. Les crypto-casinos comme on les appelle commencent naturellement à introduire le concept de NFT, aussi bien en tant que portefeuille permettant de placer les paris que sous formes de gains à remporter. Il sera clairement inréressant de voir sous quels angles insolites cette tendance continuera à se développer dans les années à venir.

Des NFT de pets

C’est l’une des utilisations les plus insolites des NFT. Alex Ramirez-Mallis, un réalisateur de cinéma et quatre de ses amis ont enregistré pendant un an leurs différents pets. Il est donc possible soit d’acheter cette symphonie complète de 52 minutes pour chaque jour de l’année, soit d’acheter des pets individuels d’un an valant chacun 0,05 ETH.

Le projet N

C’est un projet assez fou qui a même atteint une capitalisation boursière de près de 40 millions de dollars l’année dernière. L’idée ici est qu’on puisse posséder un chiffre pour toujours ; ce qui est assez osé. Les créateurs ont généré 8888 NFT qui comportent des numéros aléatoires compris entre 0 et 14. Ceux qui obtiennent ces numéros peuvent donc s’en servir pour d’autres projets NFT.

Disaster Girl

C’est un meme qui a pendant longtemps été populaire et qui l’est toujours. C’est l’image d’une petite fille qui sourit devant un incendie contrôlé en Caroline du Nord. La fille, c’est Zoe Roth et c’est son père Dave Roth qui en 2005 prend la photo pour la première fois. Zoe a bien grandi depuis et la photo originale du meme a été vendue en tant que NFT pour 180 Ethereum ce qui faisait environ 500 000 dollars au moment de la vente. Le père et la fille partageront la somme et continueront à percevoir des redevances de 10 % sur toutes les futures ventes de ce NFT.

Des NFT d’IA avec lesquelles vous pouvez converser

L’intelligence artificielle est le futur de la technologie et il n’est donc pas étonnant que certains des projets soient en rapport avec les NFT. On retrouve notamment le projet Alethea AI porté par Mark Cuban, propriétaire des Dallas Mavericks qui viennent d’acquérir une nouvelle recrue. Le but de Alethea AI est de créer des iNFT, en gros des NFT intelligents et dotés d’intelligence artificielle. Pour réaliser ce projet, Alethea a conçu deux genres de jetons : une âme et un corps. En associant les deux via le protocole iNFT d’Alethea, les utilisateurs peuvent converser avec leurs NFT. Chaque iNFT est constitué de 5 moteurs d’IA leur permettant de parler, de bouger les yeux et les épaules et d’échanger avec les utilisateurs.

Des parcelles de terrains

La flambée des prix de l’immobilier ne se limite pas qu’au monde réel ; il en est de même pour le monde virtuel. En effet, sur Axie Infinity, une plateforme basée sur Ethereum et sur laquelle on peut accéder au métavers, plusieurs joueurs possèdent une collection de créatures virtuelles qu’ils élèvent, échangent et font combattre. Un de ses joueurs au pseudo de « Flying Falcon » a payé, le 9 février 2021, une parcelle en tant que NFT pour 888,25 ETH, ce qui fait 1,5 million de dollars. C’est l’un des NFT de jeu les plus chers et son but sera juste de fournir un espace pour servir à la reproduction de créatures virtuelles.

Un espace publicitaire sur la peau

Mettre la surface de son bras et de son épaule droite aux enchères en tant que NFT ; C’est ce qu’a fait Oleksandra Oliynykova, joueuse de tennis croate. Cette surface a pour dimension 15 cm sur 8 et peut servir à ce qu’on y mette un tatouage ou toute autre illustration. Comme le dit si bien la joueuse, elle emportera votre œuvre partout sur les différents courts où elle jouera, une sorte de publicité ambulante. Âgée de 21 ans, Oleksandra dans un futur proche peut exhiber votre illustration à Roland Garros ou encore Wimbledon. Enregistré sur Opensea, la firme dont les employés ont commis un délit d’initié lié aux jetons non fongibles, le NFT correspondant au corps de la joueuse a déjà atteint un montant de 6000 dollars et est toujours disponible à la vente.

Everydays : The First 5000 Days deBeeple

C’est l’œuvre d’art qui a permis à bon nombre de personnes de découvrir le monde des NFT et des cryptomonnaies. C’est la 3e œuvre d’art la plus chère qui a été vendue par un artiste encore en vie. Le tableau a été acheté à 69 millions de dollars par Metakovan et a pour but, d’après le propriétaire, de créer un énorme monument massif pour cette œuvre n’existant que dans le monde virtuel. Le tableau Everydays est composé de 5000 images réunies dans un énorme fichier carré (21 069 par 21 069 pixels). Certaines des images sont spéciales, mais d’autres n’ont tout simplement pas de sens et sont vraiment étranges. Quoi qu’il en soit, ça reste de l’art, surtout lorsque chacune de ces images vaut 13 800 dollars.

Cyber Eau de Parfum de Look Labs

Looks Labs est une startup allemande qui a produit un parfum censé reproduire l’odeur du crypto. Après avoir fait quelques expériences et en combinant des éléments sans genre, métalliques, rétro et futuristes, Looks Labs a réussi à créer le « Cyber Eau de Parfum ». C’est un mélange composé de poivre, citron, bergamotes et de baies de genièvre. Le parfum est livré dans une bouteille avec des lumières OLED. Ce parfum a déjà son propre NFT qui a été créé en suivant tout un processus. L’équipe de la startup a pris le soin de traduire le parfum dans le monde numérique via une spectroscopie proche infrarouge. Cela a permis d’extraire les longueurs d’onde du parfum, de l’étiquette et aussi du flacon. Actuellement le parfum n’est pas encore sorti, mais le NFT est déjà disponible. L’enchère la plus élevée pour le moment est de 0,1 wETH soit environ 233 dollars.

Les NFT restaurants

C’est un projet que l’entrepreneur Gary Vaynerchuk et sa société VCR Group ont prévu pour 2023. L’idée est d’ouvrir un restaurant NFT à New York qui sera nommé « Flyfish Club ». Il ne s’agit pas ici de servir des NFT à manger aux clients. Le but est que le restaurant devienne un club privé réservé dont l’adhésion s’achètera sous forme de NFT. En disposant des jetons, il sera possible d’accéder au restaurant, mais aussi à d’autres expériences culturelles et culinaires.

Mariage sur la blockchain

Les actions de Coinbase ont subi un effondrement en bourse, mais cela n’a pas empêché deux de leurs employés, Rebecca Rose et Peter Kacherginsky, de se marier. Les deux amoureux ont échangé des alliances numériques sous forme de NFT en signe de leur union aux yeux du monde entier. Ils ont créé le jeton Taabt qui n’existe que sous deux exemplaires et qu’il est possible de voir sur l’Etherscan.

Des selfies catalogués

Une des vidéos les plus populaires sur YouTube est celle du photographe new-yorkais Noah Kalina qui en 2006 avait publié une compilation de ses différents selfies pris chaque jour durant six ans. C’est sur ce même concept que Sultan Gustaf Al Ghozali, un étudiant indonésien, s’est basé pour réaliser aussi une collection de ses selfies pris de 2017 à 2021. Il a baptisé la collection « Ghozali Everyday » et l’a vendue sous forme de NFT à près de 397 ETH, soit environ 1,2 million de dollars.

Des NFT pour chiens

Avec les NFT, tout est possible. C’est la raison pour laquelle Twig a été créé. C’est à la fois un NFT, mais aussi une œuvre d’art réelle. Créé par Between Two Naps, une équipe composée d’un couple marié situé à New York, Twig est considéré comme le premier NFT pour chien. Le jeton présente un bâton ramassé en 2018 par le chien du couple. C’est une œuvre unique créée par un chien pour des chiens. Toutes les personnes qui achètent le NFT obtiendront aussi le bâton représenté dans le NFT.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Please Add Widget from here