UPbit parvient à contrer les tentatives de piratage grâce à l’IA

Temps de lecture : 2 minutes

Au cours du premier semestre 2021, l’échange de cryptomonnaie UPbit situé en Corée du Sud a été la cible d’un nombre croissant de cyberattaques. En effet, la société mère de UPbit, Dunamu, a récemment divulgué les chiffres concernant ces attaques. Nous comptons 159 061 tentatives de piratage informatique au total pour cette période. Pour y remédier, la société a recours à des solutions de sécurité inspirée de l’intelligence artificielle.

Renforcement des mesures de sécurité avec l’aide de l’intelligence artificielle

Pour faire face à cette menace croissante, UPbit a pris des initiatives pour améliorer ses dispositifs de sécurité et protéger ses avoirs. Dans ce contexte, UPbit mise sur les avancées technologiques dans le domaine de l’intelligence artificielle (IA). Elle a mis en place des systèmes de surveillance et de détection des erreurs exploitant les algorithmes complexes de l’apprentissage machine. Ce faisant, UPbit est en mesure de prévenir efficacement les intrusions illégitimes. La plateforme ne sacrifie pas pour autant l’accessibilité et la facilité d’utilisation exigées par les clients. Parmi les mesures renforcées figurent :

  • Authentification à deux facteurs : Les utilisateurs doivent passer par une vérification en deux étapes lors de la connexion ou de toute demande de virement.
  • Amélioration de la gestion des portefeuilles chauds : UPbit travaille sur la mise en place de protocoles réduisant la vulnérabilité des portefeuilles chauds face aux attaques informatiques.
  • Détection des comportements suspects : Le système d’intelligence artificielle mis en place surveille en continu les transactions et détecte les activités inhabituelles. De ce fait, les tentatives de piratage sont bloquées immédiatement.
  • Audit interne régulier : UPbit procède à des audits internes pour poursuivre l’amélioration de ses dispositifs de sécurité.

Le rôle du gouvernement dans la lutte contre le piratage

Rep. Park Seong—jung, un homme politique sud-coréen, a exprimé ses préoccupations quant au rôle de l’État dans la gestion et la prévention de ces cyberattaques. En effet, ces piratages menacent les plateformes d’échange de cryptomonnaies et d’autres infrastructures sensibles du pays. Il a donc plaidé pour que le **Ministère de la Science et des TIC** mène des tests d’intrusion réguliers. Il évalue les dispositifs de sécurité en vigueur et veille à ce que les institutions sud-coréennes soient prêtes à faire face à ce type d’incidents. Dans cette optique, il a également appelé le gouvernement à renforcer l’appui technique et financier accordé aux organismes publics et privés pour la mise en place de solutions de sécurité nationale adéquates.

Quel avenir pour les plateformes d’échange de cryptomonnaies ?

Lorsque l’on évoque les cryptomonnaies, l’anonymat et la non-traçabilité financière restent parmi les principales préoccupations. Cette situation expose les plateformes d’échange à un risque accru de cyberattaques. Il devient ainsi impératif pour elles de déployer des ressources et des technologies leur permettant d’améliorer constamment leur infrastructure de sécurité.

Conclusion

Dans cet environnement toujours plus concurrentiel, l’intelligence artificielle semble être une solution d’avenir. Elle permet de renforcer les mesures de protection tout en maintenant un niveau de services optimal pour les utilisateurs. Les progrès réalisés dans ce domaine pourraient bien constituer un avantage concurrentiel majeur. La plateforme saura l’exploiter efficacement.  

Sommaire

Sois au courant des dernières actus !

Inscris-toi à notre newsletter pour recevoir toute l’actu crypto directement dans ta boîte mail

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Envie d’écrire un article ?

Rédigez votre article et soumettez-le à l’équipe coinaute. On prendra le temps de le lire et peut-être même de le publier !

Articles similaires