Les plans de tokenisation de Goldman Sachs portent leurs fru...
Plateformes

Les plans de tokenisation de Goldman Sachs portent leurs fruits

Goldman Sachs va utiliser la technologie de Digital Asset pour mettre en place une infrastructure d’actifs tokenisés permettant de réaliser des transactions dans plusieurs classes d’actifs sur des blockchains publiques et à autorisation.

Le géant de Wall Street utilisera le langage de contrat intelligent DAML de Digital Asset pour élaborer sa proposition.

Goldman Sachs a intensifié ses efforts dans le domaine de la crypto et de la blockchain l’année dernière, en nommant Mathew McDermott, directeur général de la banque, responsable mondial des actifs numériques et en lui donnant le feu vert pour doubler les effectifs de son équipe.

À l’époque, M. McDermott avait déclaré à propos de sa nouvelle mission : « Dans les cinq à dix prochaines années, on pourrait voir un système financier dans lequel tous les actifs et les passifs seraient natifs d’une blockchain, toutes les transactions se déroulant nativement sur la chaîne. Ainsi, ce que vous faites aujourd’hui dans le monde physique, vous le faites simplement de manière numérique, ce qui crée d’énormes gains d’efficacité. »

McDermott affirme que DAML aidera la banque à capturer et à traiter toute la complexité des droits, des obligations et des flux de trésorerie tout au long des cycles de vie des actifs traditionnels natifs numériques ou tokenisés, interopérables sur plusieurs blockchains.

Selon lui, « il est essentiel de créer des réseaux distribués et des flux de numérisation à travers les institutions financières et les clients, en interconnectant les infrastructures de marché traditionnelles et nouvelles. Les solutions pilotées par Daml, sélectionnées par les principaux opérateurs de marché, pourraient être un accélérateur pour nous permettre d’y parvenir. »

Comments are off this post!