La nouvelle est tombée : Tesla abandonne le Bitcoin !
Actus

La nouvelle est tombée : Tesla abandonne le Bitcoin !

Alors que Tesla avait annoncé le 24 mars dernier accepter les paiements en Bitcoin, entraînant une hausse pharamineuse du cours du mastodonte de la cryptomonnaie, Elon Musk a annoncé par un tweet ce jeudi 13 mai revenir finalement en arrière. Le paiement en Bitcoin chez Tesla aura donc duré à peine deux mois, mais le constructeur de voitures électriques ne devrait pas se séparer de son stock de bitcoins pour le moment.

 

Le rapprochement entre Tesla et Bitcoin début 2021

Après de nombreux tweets d’Elon Musk, le PDG fantasque de Tesla, au sujet du Bitcoin, la marque avait officiellement amorcé son rapprochement avec Bitcoin au début de l’année en commençant par acheter pour 1,5 milliard de dollars de bitcoins. Cette somme ne représentait pas moins de 8% de sa réserve de cash, alors de 19 milliards de dollars ! Cet investissement avait été interprété par tous comme une preuve de confiance absolue en Bitcoin, et cette nouvelle n’avait pas manqué de faire monter significativement le cours de la plus célèbre des cryptomonnaies.

Mais, Elon Musk ne s’était pas arrêté là, puisqu’il annonçait le 24 mars que non seulement les achats en bitcoins étaient désormais acceptés chez Tesla, mais que les bitcoins perçus du produit des ventes ne seraient pas convertis en dollars ! Tesla se lançait donc dans le stockage de bitcoins à grande échelle, prouvant sa foi en l’avenir des cryptomonnaies !

Pourtant, moins de deux mois après cette annonce qui avait bouleversé la crypto-communauté et les crypto-sceptiques, Elon Musk revient finalement en arrière.

 

Tesla abandonne le Bitcoin ?

Ce jeudi 13 mai 2021, Elon Musk a annoncé, contre toute attente, que Tesla n’accepterait finalement plus les paiements en bitcoins. Des préoccupations écologiques expliqueraient ce revirement de situation. En effet, le minage du Bitcoin est particulièrement énergivore et sa consommation d’énergie ne fait que s’amplifier à mesure que le projet se développe.

Cet argument est plutôt logique pour une marque de voiture électrique engagée dans la cause environnementale. Toutefois, il peut paraître quelque peu saugrenu qu’Elon Musk ne prenne cette donnée en compte que maintenant, puisque la très haute consommation énergétique du Bitcoin n’est un secret pour personne. Cette volte-face après seulement deux mois de collaboration active pousse certains à le soupçonner d’avoir orchestré ce rapprochement, puis cette séparation, dans son unique intérêt personnel. Toutefois, le PDG de Tesla étant connu pour sa personnalité pour le moins originale, il est en réalité assez difficile de se prononcer sur le sujet !

 

« Tesla a suspendu les achats de véhicules en utilisant bitcoin. Nous sommes préoccupés par l’augmentation rapide de l’utilisation des combustibles fossiles pour le minage et les transactions de Bitcoin, en particulier le charbon,  qui a les pires émissions de tous les combustibles.

Les crypto-monnaies sont une bonne idée à bien des égards et nous pensons qu’elles ont un avenir prometteur, mais cela ne peut pas se faire au détriment de l’environnement.

Tesla ne vendra pas de bitcoin et nous avons l’intention de l’utiliser pour les transactions dès que l’exploitation minière passera à une énergie plus durable. Nous étudions également d’autres crypto-monnaies qui utilisent <1% de l’énergie/transaction du Bitcoin. »

 

Elon Musk ne dit donc pas totalement adieu au Bitcoin, mais Tesla veut privilégier des projets plus propres, plus en adéquation avec sa politique écologique. On peut donc supposer que la marque se tournera vers des cryptomonnaies qui utilisent le protocole de « Preuve d’enjeu » (PoS), 99% moins énergivore que celui de « Preuve de travail » (PoW), utilisé par Bitcoin.

 

Les conséquences de cet abandon sur le cours du Bitcoin

L’annonce d’Elon Musk a, comme à l’accoutumée, sérieusement impacté le cours du Bitcoin. Alors que le Bitcoin affichait un prix d’environ 45 000 euros avant-hier, le tweet d’Elon Musk l’a fait chuter à 39 000 euros ! Il s’échange actuellement à 41 429,83 euros. Le Bitcoin a donc subi une baisse de près de 10% à la suite de cette annonce !

Ce n’est pas la première fois qu’Elon Musk impacte le cours du Bitcoin. Déjà en janvier, un simple #bitcoin sur son compte twitter avait fait monter son cours de 8 000 dollars ! Quant à l’annonce de la possibilité d’acheter sa Tesla en bitcoins, elle avait provoqué une hausse du cours de 3%. La Securities and Exchange Commission, surnommé le « gendarme de la bourse américaine », l’avait d’ailleurs mis en garde pour ses prochains tweets au vu du capital de Tesla en bitcoins. Tout nouveau tweet sur le Bitcoin pourrait dorénavant être perçu comme une tentative de manipulation de son cours !

Mais le Bitcoin n’est pas l’unique crypto à apparaître régulièrement sur le twitter d’Elon Musk. En effet, le PDG de Tesla est un ardent défenseur des cryptomonnaies.

 

Tesla dit non au Bitcoin, mais oui aux autres cryptos !

Bien que Tesla tourne le dos au Bitcoin pour le moment, Elon Musk ne compte pas s’arrêter là avec la cryptomonnaie ! Le PDG  réfléchit activement à une alternative pour reprendre les paiements en cryptomonnaie chez Tesla. Et les pronostics vont bon train du côté de la crypto-communauté !

Dogecoin est actuellement en tête des paris. Elon Musk tweet très régulièrement sur le Dogecoin, il ne serait donc pas étonnant que cette crypto remplace le Bitcoin chez Tesla. Il réalise régulièrement des sondages sur son twitter, pour l’adoption du Dogecoin, et il a d’ailleurs annoncé dernièrement qu’il travaillait avec les développeurs du projet dans le but d’améliorer son système de transaction. Ce rapprochement laisse supposer une future collaboration. Toutefois, Dogecoin ne possède pas son propre réseau. Cette cryptomonnaie est logée sur le réseau Litecoin. De plus, il utilise aussi la Preuve de Travail comme protocole de minage, ce que Tesla reprochait justement à Bitcoin. Malgré tout, le Dogecoin reste 150 fois moins énergivore.

Ces inconvénients font dire à certains que Tesla pourrait finalement se tourner vers d’autres projets. Ripple pourrait être choisi, bien qu’il utilise aussi la preuve de travail, puisqu’il est bien plus économe que le Bitcoin. Tesla pourrait sinon se tourner vers des projets utilisant la Preuve d’Enjeu (PoS). Parmi les pressentis figureraient :

  • Cardano
  • Solano
  • Stellar
  • Algorand…

Tesla dispose en réalité d’un vaste choix ! Nous verrons donc vers qui le géant de l’automobile électrique se tournera pour ses paiements en cryptomonnaie. Au vu de la personnalité de son PDG, un nouveau revirement de situation ne serait pas étonnant !

 

Comments are off this post!