Cosmos (ATOM), les raisons de la hausse de son cours
Actus

Cosmos (ATOM), les raisons de la hausse de son cours

Pourquoi l’année 2021 est-elle marquée par la hausse du cours du Cosmos (ATOM) ?

Le cours du Cosmos (ATOM) et sa hausse

Depuis le début de l’année 2021, Cosmos (ATOM) connaît une hausse spectaculaire, son prix actuel dépassant les 20 euros. Cosmos Cours

Source 

On observe deux hausses significatives du cours du Cosmos au-dessus de 20 euros, sur le mois de février et sur le mois d’avril 2021. Voyons ensemble les causes de ces hausses.

Les dernières actualités qui ont mené à cette hausse du Cosmos

Comme tous les altcoins, Cosmos (ATOM) suit l’évolution du Bitcoin qui connaît lui-même une augmentation remarquable.

Dernière étape de Cosmos vers l’interopérabilité

A la mi-février 2021, Cosmos a annoncé sur Twitter avoir atteint la dernière étape technique menant à l’interopérabilité des blockchains. C’est la mise en place du protocole Inter-Blockchain Communication (IBC) qui va rendre possible le transfert de tokens et de données entre les blockchains. L’opération se fera toujours avec la garantie que les règles définies seront respectées et sans passer par un tiers. Elle permet aussi d’accélérer la synchronisation des nœuds et les mises à jour. Cosmos vient donc de passer la dernière étape vers la mise en place d’un réseau de blockchains et marque la fin du lancement du projet. La communauté de la cryptomonnaie commence à voir l’intérêt de ce réseau multiple et de ces communications de blockchains. Même Grayscale, colosse de  la finance de cryptomonnaie, explore de nouveaux fonds dont Cosmos fait partie. Finalement, si le cours du Cosmos explose de cette manière depuis le début de l’année 2021, c’est aussi grâce au cap qu’il vient de passer vers son but final.  

Gravity Dex, le premier échange décentralisé inter-chaîne

Gravity DEX

Source

A nouveau sur Twitter, Cosmos annonce la prochaine étape après la mise en place de l’interopérabilité. La bourse décentralisée Gravity DEX a organisé une compétition de testnet pour son protocole basé sur Cosmos début avril 2021. Il sera le premier échange décentralisé entre deux chaînes créées pour Cosmos et connectera tout protocole relié au Hub du Cosmos. Ce sera la première des nombreuses blockchains interconnectées qui constitueront à terme le réseau du Cosmos. Le DEX est construit par B-Harvest, acquis en février par Tendermint, projet initial et contributeur principal de Cosmos. La volonté de Tendermint est de faire évoluer Dex en intégrant B-Harvest et pouvoir permettre d’échanger librement des jetons de Cosmos sur une bourse décentralisée. En effet, les DEX, contrairement aux bourses traditionnelles, n’ont pas de contrepartie centralisée, ce qui signifie qu’ils sont entièrement gérés par des groupes de développeurs du monde entier et que l’argent de la plateforme est, par essence, fourni par les promoteurs et les utilisateurs eux-mêmes. Cela permet de réduire le risque de vol lié au piratage des échanges, tout en créant une plus large inclusion des cryptomonnaies dans la vie quotidienne. Le 7 avril 2021, le vote sur la proposition de gouvernance a commencé. Le Gravity DEX permet le commerce décentralisé entre deux jetons Cosmos comme ATOM, Binance Coin (BNB), Terra (LUNA) et tout type de jeton, soit un marché estimé à 90 milliards de dollars. Enfin, Gravity DEX organisera une compétition de testnet d’une semaine pour les traders, les validateurs et les chasseurs de bugs pour gagner des prix totalisant plus de 200 000 $. Les inscriptions à la compétition du réseau d’essai Gravity DEX ouvriront le 21 avril.

Présentation de Cosmos

Qu’est ce que Cosmos (ATOM) ?

Cosmos est une cryptomonnaie intéressante et profitable à tous les points de vue. En effet, elle correspond avant tout à un projet d’innovation afin de résoudre les problèmes de blockchains rencontrés chez ses prédécesseurs, Bitcoin et Ethereum. Ceux-ci sont composés d’une blockchain unique alors que Cosmos est un réseau décentralisé de blockchains parallèles et indépendantes. Cosmos forme donc un écosystème de blockchains qui peuvent interagir les unes avec les autres. Le principe de fragmentation des réseaux de blockchains permet des liens entre les zones, la simplification de l’utilisation et de la création des applications. Elle offre aussi une meilleure extensibilité, améliorant le nombre et la vitesse des transactions possibles. Le Cosmos Hub, dite première zone, est le plus important car il a un rôle de registre du montant de tokens en circulation. Il est impératif qu’elle soit décentralisée et sécurisée par la preuve d’enjeu notamment.  

Le système de stake des ATOMs

Cette cryptomonnaie ne peut être minée et fonctionne par stake. Une fois des tokens investis, ils servent plutôt à la participation au système de preuve d’enjeu (PoS). Les utilisateurs placent leurs jetons auprès des validateurs de la blockchain pour recevoir des récompenses. Deux parties peuvent donc gagner des tokens : le validateur mais aussi le détenteur. Les validateurs peuvent prétendre à une récompense en comptant leurs ATOMs et ceux stakés par leur délégataire. Si le validateur est malhonnête, il peut perdre 5% de son stake. Ce fonctionnement dissuasif va plus loin puisque les délégataires sont aussi sanctionnés. Cela pousse donc les utilisateurs à la prudence. A l’inverse, on récompense les validateurs honnêtes, ainsi que les délégataires leur ayant fait confiance.

Le Cours de l’ATOM

Cosmos cours

Source 

Le prix de l’ATOM est actuellement de €22,77 euros. Le classement CoinMarketCap le place au rang 28, avec une capitalisation boursière de 4.8 milliards d’euros. Les réserves en circulation sont de 210 millions d’ATOM jetons. Les plateformes d’échanges de Cosmos sont Binance, Huobi Global, OKEx, entre autres.   

Prédiction du cours du Cosmos (ATOM)

  Le prix du Cosmos dépend de l’offre et de la demande. Comme tous les altcoins, elle dépend également du cours du Bitcoin. Ainsi, en voyant les records atteints par le Bitcoin depuis début 2021, on comprend l’impressionnante hausse qu’a subie le Cosmos en février 2021. D’autant plus qu’au vu de l’expansion de l’utilisation des blockchains, la facilité de construction et le système de communication vont rendre le Cosmos de plus en plus plébiscité et indispensable.  Si on veut investir dans cette monnaie, il est intéressant et pertinent de suivre les différentes actualités notamment sur Youtube, Twitter et sur le site de Cosmos qui sont d’ailleurs très actifs. Pour tout savoir sur les cryptomonnaies, consultez le Guide du débutant présent sur notre site.  

L’impact de Cosmos dans la technologie de la blockchain

Internet de Blockchains

Source 

Cosmos pointe les difficultés des blockchains

Cosmos a l’ambition de régler le problème d’imperméabilité des blockchains et de faciliter leur construction, leur rapidité et le nombre de traitement de transactions par seconde.  Il est donc plus facile de créer des applications à partir de Cosmos. Avant Ethereum et Cosmos, il fallait soit modifier le code de base du Bitcoin, soit construire dessus pour créer des applications décentralisées. Cependant, les trois couches de la blockchain (Application, Consensus et Réseau) sont très mélangées et peu accessibles. D’autant plus que le langage script du Bitcoin n’est pas à la portée de tous et limité. Avec la création d’Ethereum, une solution s’est présentée : la création via une seule blockchain de tous type de programmes. Ainsi, grâce à la machine virtuelle Ethereum Virtual Machine, il est possible de traiter des programmes appelés contrats intelligents. Tout développeur peut les déployer sur la blockchain Ethereum, sans autorisation préalable. Ethereum a donc ouvert la possibilité de créer des milliers d’applications décentralisées (dApps). Mais ce fonctionnement de partage d’une seule blockchain posent différents problèmes : 
  • L’extensibilité : Par le fonctionnement en Proof-of-Work, les dApps se partagent les ressources d’une seule blockchain et sont ralentis par un taux partagé de transactions (soit 15 par seconde). 
  • Facilité d’utilisation : La faible flexibilité, accordée aux développeurs, leur impose des compromis dans la conception et l’efficacité de leurs applications. L’Ethereum Virtual Machine doit s’adapter à un grand nombre d’utilisation et s’optimise pour les cas d’utilisation moyenne. On retrouve également une limite en matière de langages et d’exécution automatique du code. 
  • Souveraineté : De même, les applications sont limitées puisqu’elles partagent le même environnement sous-jacent. La gouvernance de cet environnement est plus importante que celle de l’application. En cas de bugs ou de besoins de mises à jour et de nouvelles fonctionnalités, il faut l’approbation de la plate-forme Ethereum.
 

Cosmos, la blockchain 3.0

Le but de Cosmos est donc de séparer les trois couches et de garder les modules, consensus et réseau, fixes. Cela permet aux développeurs de s’en servir comme outils pour créer une plus grande variété d’applications. Ainsi, chacune peut avoir sa blockchain de trois couches adaptées à ses besoins. On obtient trois améliorations des blockchains : une facilité de création et d’utilisation, une souveraineté propre ainsi qu’une rapidité et une quantité de transactions plus grande. Cosmos innove surtout par la possibilité de faire communiquer toutes ces blockchains et de créer un réseau ou Internet de blockchains.   

Conclusion

Finalement, le projet semble clair et ambitieux comme le montre le site  :

“Ces outils constituent la base nécessaire pour créer l’internet décentralisé et le système financier mondial de demain.” 

Comments are off this post!

Please Add Widget from here