Guide du débutant : ce qu’il faut savoir sur les crypt...
Guides

Guide du débutant : ce qu’il faut savoir sur les cryptomonnaies !

Les cryptomonnaies font de plus en plus parler d’elles dernièrement. Leurs cours affichent pour la plupart une hausse phénoménale depuis des mois et le Bitcoin, la première et plus connue des cryptomonnaies, s’échange actuellement à 53 945,77 euros (son nouveau record). De quoi faire pâlir les crypto-sceptiques de la première heure. Certes, cette tendance haussière se terminera certainement d’ici quelques mois, mais les prédictions des analystes sont plutôt favorables pour 2021.

Ce remue-ménage a attiré votre attention et vous souhaitez vous aussi profiter de ces actifs extrêmement populaires ? Néanmoins, vous avez du mal à comprendre ce qui se cache réellement derrière les “cryptomonnaies” et les multiples termes qui accompagnent généralement le débat à leur sujet ? Vous êtes au bon endroit ! Avant de se lancer dans cet investissement financier, il est important de connaître les mécanismes et subtilités de ces monnaies virtuelles.

Alors, bienvenue dans notre guide du débutant en cryptomonnaie !

 

Les cryptomonnaies : définition et intérêt

 

Pourquoi avoir inventé les cryptomonnaies ?

Les cryptomonnaies sont tout simplement des monnaies virtuelles, cryptographiques, qui se basent sur le principe de décentralisation. La première à avoir fait son apparition est le Bitcoin, en 2009, en réaction à la crise financière de 2008. Son créateur, Satoshi Nakamoto (il s’agit d’un pseudonyme, personne ne connaît sa véritable identité), voyait dans le Bitcoin un moyen de redonner le pouvoir économique au peuple et de s’opposer au système financier et monétaire traditionnel, basé sur la dette et à la merci des grandes institutions bancaires et des États. Satoshi Nakamoto a donc voulu créer une monnaie contrôlée par aucune institution et reposant uniquement sur un réseau pair à pair.

Cet idéal de décentralisation a fait son chemin et, plus de dix ans plus tard, on dénombre plus de 3 000 cryptomonnaies. Toutefois, leur usage n’est plus strictement financier. C’est très simple, toute transaction nécessitant un tiers de confiance peut constituer une potentielle niche pour une cryptomonnaie. De nombreux domaines ont donc été investis et les projets se multiplient. Les cryptomonnaies permettent aujourd’hui de réaliser toutes sortes de transactions dans de nombreux domaines de manière plus rapide, plus économique et plus sécurisée. On vous explique !

 

Se libérer des tiers de confiance

Dans la vie de tous les jours, toutes nos opérations financières ou administratives se font par l’intermédiaire d’un tiers de confiance : banques, institutions financières, avocats, États, etc. Toutes ces autorités ont donc un impact sur nos opérations et imposent leurs règles. Les cryptomonnaies, grâce à leur technologie “blockchain”, permettent de totalement se passer de ces tiers de confiance.

Quel intérêt avons-nous à nous passer des tiers de confiance ? Eh bien, d’un point de vue pratique, les utilisateurs des blockchains gagnent surtout du temps et de l’argent. Les tiers de confiance facturent généralement une commission en échange de leurs services (frais de transaction pour les banques, honoraires des avocats, etc.). En vous passant d’intermédiaire, vous vous épargnez aussi sa commission. C’est aussi un gain de temps puisqu’en se passant d’intermédiaire, on se passe aussi d’une étape dans la transaction. De plus, là où un intermédiaire humain mettrait plusieurs heures, voire plusieurs jours, à vérifier que toutes les clauses d’un contrat sont bien respectées, la blockchain le fait instantanément grâce aux données présentes sur son réseau. Si ce n’est pas le cas, la transaction n’est tout simplement pas confirmée et donc annulée. Les cryptomonnaies, grâce à leur technologie blockchain, permettent donc d’optimiser nos transactions.

Enfin, la décentralisation permet d’éviter qu’un organisme ou que l’autorité en charge du bon déroulement des transactions ne profite de sa position pour s’octroyer des privilèges.

 

Les cryptomonnaies, un système bien plus sécurisé

Les cryptomonnaies sont aussi bien plus sécurisées que nos systèmes de transaction traditionnels pour deux raisons. D’abord, parce que leurs blockchains reposent sur un procédé cryptographique qui empêche la modification des données stockées sur la chaîne. Ici, pas de fraude, il est impossible de mentir sur ses fonds ou sur ses opérations. Ensuite, parce que le mécanisme de décentralisation permet à tous les utilisateurs de la blockchain de posséder l’historique complet de la chaîne depuis sa création. Il n’y a donc pas de perte de données.

 

Les cryptomonnaies, comment ça marche concrètement ?

Les cryptomonnaies reposent sur la technologie “blockchain”. La chaîne de blocs est tout simplement une base de données décentralisée qui enregistre toutes les transactions qui se passent sur son réseau. Toutes les transactions réalisées sur le réseau depuis la création de la blockchain y sont inscrites et enregistrées. Ces données sont inscrites sur des blocs qui sont ensuite scellés. Lorsqu’un bloc est scellé, on passe tout simplement au bloc suivant. Tous les blocs sont connectés au bloc précédent, c’est pourquoi on parle d’une “chaîne”.

Cette base de données décentralisée repose sur un réseau pair à pair, c’est-à-dire que tous ses utilisateurs sont à la fois clients et serveurs. Il n’y a aucune entité centrale en charge de chapeauter les opérations sur la blockchain. Les utilisateurs sont matérialisés par leurs ordinateurs et sont appelés des “nœuds”. Les nœuds peuvent réaliser des transactions entre eux en se passant d’intermédiaire. Tous les nœuds possèdent une réplique de la blockchain, c’est-à-dire une copie du registre de toutes les transactions ayant précédemment eu lieu. Chacun peut donc savoir ce que tous les autres utilisateurs possèdent, bien que leur anonymat soit conservé. Lorsqu’un membre veut effectuer une transaction, les autres nœuds peuvent ainsi vérifier s’il possède bien les fonds nécessaires, sans toutefois découvrir son identité. Ils peuvent ainsi vérifier que la transaction respecte les codes et, si c’est le cas, la confirmer.

Toutes les transactions se réalisent en cryptomonnaie. Dans le cas de transactions financières, le receveur peut par la suite convertir le montant de la transaction en monnaie fiduciaire (euro, dollar, etc.). Les nœuds qui ont confirmé la transaction et l’ont inscrite au registre sont appelés des mineurs. Ils sont volontaires et sont récompensés en cryptomonnaie pour leurs efforts. Ce sont eux aussi qui “minent” les nouveaux blocs de la chaîne.

Les cryptomonnaies servent donc à alimenter toutes les opérations ayant lieu sur leur réseau. Elles peuvent aussi être échangées contre des devises fiduciaires, ce qui peut en faire un bon investissement financier si vous optez pour une stratégie de trading et jouez sur leurs cours.

Néanmoins, les cryptomonnaies peuvent aussi servir dans des opérations administratives grâce à la technologie des “smart contracts“, des contrats s’auto-exécutant. Le principe est le même que dans le cadre d’une transaction monétaire, ces contrats reposent simplement sur l’échange de données d’une tout autre nature. Pour vous donner un exemple concret, le réseau de la blockchain IOTA pourrait servir aux certificats de vaccination contre la COVID-19 en Allemagne. Les données des patients seraient stockées sur la blockchain et il suffirait de scanner un QR code pour y accéder et vérifier l’état de vaccination de chaque individu.

 

Le vocabulaire à connaître avant de vous lancer dans les cryptomonnaies

 

Maintenant que vous avez compris le concept et l’utilité des cryptomonnaies, voici quelques points de vocabulaire à connaître si vous souhaitez vous lancer dans ce domaine.

Altcoin : Signifie “alternative coin”. Les altcoins sont toutes les cryptomonnaies différentes du Bitcoin.

Bloc : Les blocs sont les entités qui contiennent la liste des transactions effectuées sur le réseau de la blockchain.

Blockchain : La blockchain est un immense registre où toutes les opérations qui ont eu lieu sur son réseau sont enregistrées. Cette chaîne de blocs permet le stockage de données de manière décentralisée. Chaque bloc est relié au bloc précédent, ce qui forme une chaîne. Lorsque la blockchain est publique, tous ces utilisateurs ont accès à tout son historique. Ceci assure une haute sécurité, il est impossible de falsifier des données puisque tous les utilisateurs possèdent l’historique des transactions.

Bull run : Période de hausse prolongée du cours d’une cryptomonnaie.

Clé privée : Suite de chiffres codée qui vous permet d’accéder à vos fonds cryptographiques. À partir de cette clé privée sont générées une clé publique et une adresse. Cette clé est l’unique moyen d’accéder à vos fonds, elle vous assure ainsi une haute sécurité. Néanmoins, si vous la perdez, tous vos fonds sont perdus eux aussi. Il sera absolument impossible de les récupérer.

DApp : Les dApps sont des applications décentralisées reposant sur des smart contracts. Ces applications sont open source. Elles fonctionnent de manière parfaitement autonome sur la blockchain qui les abrite.

DeFi : Signifie “finance décentralisée”. Ce type de financement est possible grâce aux blockchains. Toutes les opérations et transactions financières se font sans avoir recours à un tiers. Ceci permet de gagner du temps, de l’argent et de se passer d’un intermédiaire humain.

Fork : Un fork ou “embranchement” est une mise à jour de la blockchain. Deux types de forks existent :

  • Les “soft forks” qui sont des embranchements doux. C’est-à-dire une simple mise à jour rétro-compatible de la blockchain. Généralement les soft forks consistent en l’ajout de nouvelles règles sur la blockchain.
  • Les “hard forks”, ou “embranchements durs”, consistent en un changement des règles de consensus de la blockchain. Ils ne sont pas rétro-compatibles. Parfois, les hard forks sont utilisés en cas de désaccord au sein de l’équipe pour provoquer une scission de la blockchain en deux chaînes distinctes.

Jeton / Token : Les jetons, ou tokens en anglais, sont les actifs numériques liés à une cryptomonnaie. Ils peuvent être fongibles, c’est-à-dire interchangeables, ou non fongibles.

Minage : Le minage consiste en la vérification et la confirmation des nouvelles transactions qui ont lieu sur la blockchain et la création des nouveaux blocs de ladite chaîne.

Mineur : Les mineurs sont les acteurs du minage. Ces mineurs sont souvent volontaires. En échange de leur participation sur le réseau, ils sont récompensés en cryptomonnaie.

NFT : Les NFT sont des jetons spéciaux non fongibles. Ils sont donc uniques et non pas interchangeables.

Nœuds : Les nœuds sont les ordinateurs connectés au réseau de la blockchain. Ils correspondent donc aux utilisateurs du réseau.

Portefeuille / Wallet : C’est ici que vous stockerez vos précieuses cryptomonnaies. Plusieurs portefeuilles existent : en ligne, sous forme de clef USB, format papier, etc.

Scalabilité : La scalabilité est la capacité de la blockchain à s’adapter à un nombre grandissant de transactions. Il s’agit du plus gros défaut des premières blockchains, elles sont généralement incapables de faire face à un nombre de demandes trop élevé et leur réseau peut se retrouver totalement saturé.

Smart contract : Signifie “contrat intelligent”. Ces contrats sont créés au sein de la blockchain, de pair à pair, en se passant d’intermédiaire humain. Ils s’exécutent par la suite de manière autonome, sans intervention humaine. Le smart contract peut vérifier, avec les données présentes sur la blockchain, que toutes les conditions sont réunies pour exécuter le contrat.

Stablecoin : Les stablecoins sont des cryptommonaies dont les cours sont indexés au cours d’une monnaie fiduciaire. Par exemple, l’USD Coin est indexé au dollar, c’est-à-dire qu’un USD Coin sera toujours égal à un dollar.

Staking : Vous pouvez voir le staking comme une sorte d’épargne. Vous bloquez vos crypto-actifs et recevez en échange des récompenses (les intérêts). Vos cryptomonnaies seront utilisées pour assister les opérations de la blockchain pendant la durée de votre staking.

 

Une cryptomonnaie, un projet

 

Avant de vous lancer dans l’achat de cryptomonnaies, sachez que derrière chaque crypto se cache un projet concret. Toutes les cryptomonnaies ne poursuivent pas le même objectif, elles n’auront donc pas toutes la même utilisation. Lorsque vous souhaitez investir dans une cryptomonnaie, il est donc très important de bien cerner le projet de ses concepteurs. Voici quelques exemples concrets.

  • Le Bitcoin : Il a été pensé et créé pour devenir une monnaie d’échange. Vous pouvez donc réaliser des achats de biens et de services en Bitcoin dans la vie quotidienne. Le Bitcoin n’est pas la seule cryptomonnaie ayant cet usage, mais il s’agit de la plus répandue. Elle est donc de plus en plus acceptée dans le monde extérieur. Par exemple, il est possible de vous offrir une voiture Tesla en Bitcoin depuis le mois dernier.
  • IOTA : Nous l’avons vu, IOTA pourrait être utilisé dans le cadre du passeport vaccinal allemand. Mais, son réseau répond à une bien plus vaste préoccupation : celle de l’internet des objets. De nos jours, il y a de plus en plus d’objets connectés. IOTA a pour but de faciliter l’échange de données et de valeurs entre les différents objets connectés, et ce gratuitement. Les anciennes blockchains ne sont pas adaptées à l’internet des objets. Leurs réseaux sont trop vite saturés et les transactions, qui sont payantes (en cryptomonnaie) au sein de la blockchain, voient justement leurs frais augmenter lorsque le réseau est saturé. Ces blockchains ne sont donc pas adaptées aux micro-transactions de l’internet des objets. IOTA si, grâce à sa scalabilité et sa gratuité !
  • Tezos : Cette cryptomonnaie est l’une des plus révolutionnaires puisqu’elle a été conçue pour éviter les hard forks, grâce à un “mécanisme d’adaptabilité interne“. Les hard forks peuvent être retardés, mais ils sont inévitables sur les blockchains traditionnelles. De plus, le mécanisme d’adaptabilité interne de Tezos repose sur le vote, ce qui en fait une blockchain pleinement décentralisée. C’est en grande partie cette fonctionnalité qui fait dire aux spécialistes que Tezos remplacera bientôt l’Ethereum, pourtant deuxième sur le marché depuis sa création.

À chaque cryptomonnaie, son projet ! Alors à vous de vous renseigner sur les cryptomonnaies que vous souhaitez soutenir !

 

Que faire avec des cryptomonnaies ?

 

Vous pouvez investir en cryptomonnaies pour deux principales raisons : réaliser des achats et autres transactions en cryptomonnaie, ou bien en faire un investissement financier comme un autre.

 

Utiliser vos cryptomonnaies

Certains crypto-adeptes, qui croient réellement en l’avenir de la crypto-économie, achètent des cryptomonnaies pour les utiliser véritablement. Nous l’avons vu, certaines crypto-monnaies permettent l’achat de biens et de services. Le Bitcoin reste la monnaie la plus démocratisée, mais d’autres cryptomonnaies, comme le XRP, commencent à être acceptées pour les achats en ligne.

Certaines cryptomonnaies permettent aussi d’accéder à des services ou à des avantages dans le domaine auquel elles sont rattachées. Par exemple, de nombreux clubs de foot proposent leurs propres cryptomonnaies à leurs fans. Les détenteurs de leurs jetons se voient octroyer des avantages VIP et peuvent participer à la prise de décision de leur club préféré en votant via l’application socios.

Les utilisations sont multiples, renseignez-vous donc sur l’utilisation des cryptomonnaies dans lesquelles vous décidez d’investir. Vous pourriez avoir de bonnes surprises !

 

Le staking de cryptomonnaies

Le staking consiste à bloquer vos cryptomonnaies sur la blockchain pendant une période prolongée pour en tirer une récompense. Vous pouvez le voir comme une épargne qui vous apporterait des intérêts. Pendant votre placement, vos cryptomonnaies seront utilisées pour assister les opérations de la blockchain. Plus il y a de cryptos sur la chaîne, plus elle est sécurisée et moins elle consomme d’énergie.

Les plateformes d’échange vous permettent à présent de staker vos cryptomonnaies facilement.

 

Trader des cryptomonnaies

Le trading de cryptomonnaies est extrêmement populaire en raison des cours actuels des crypto-actifs. Le principe est simple : acheter des cryptos pour les revendre à meilleurs prix. Les cours des cryptomonnaies sont extrêmement volatils, ils peuvent varier de 5% en une journée, vous devrez donc les surveiller de près. Pour vous aider, sachez qu’il existe des applications avec les cours des cryptomonnaies en direct.

Une autre stratégie d’achat/vente est possible, celle du “hold”. Même concept que pour le trading, acheter pour revendre à meilleur prix, mais cette fois-ci en voyant les choses sur le long terme ! Vous conserverez donc vos cryptomonnaies un bon moment avant la revente. Vous pouvez en profiter pour les staker en attendant et ainsi monnayer votre capital.

 

Où acheter et stocker vos cryptomonnaies ?

 

Nous vous avons convaincu et vous souhaitez vous lancer dans l’achat de cryptomonnaies ? Voici les solutions d’achat et de stockage qui s’offrent à vous.

 

L’achat de cryptomonnaies sur des plateformes d’échange

Plusieurs options s’offrent à vous pour investir en cryptomonnaie. Néanmoins, la solution la plus développée et simple d’utilisation pour les débutants reste les plateformes d’échange de cryptomonnaies. Énormément de plateformes proposent l’achat et la vente de cryptomonnaies sur leur réseau. Vous pourrez y acheter des cryptos au prix du marché ou bien fixer un prix limite, votre achat se réalisera alors lorsque le cours de votre cryptomonnaie atteindra le prix fixé.

Pour utiliser ces plateformes, il vous suffit de vous créer un compte. Pour réaliser des transactions en toute sécurité, nous vous conseillons d’utiliser les plateformes leaders du marché, comme eToro ou Kraken. Ces plateformes sont régulées par les organismes boursiers officiels et permettent de réaliser des paiements sécurisés.

Les frais de commission diffèrent selon les plateformes. Vous pouvez consulter les détails de leurs politiques tarifaires sur leurs sites internet.

 

Le stockage de cryptomonnaies

Comme pour l’achat de cryptomonnaies, plusieurs solutions de stockage s’offrent aussi à vous. Beaucoup de débutants font l’erreur de laisser leurs fonds sur leur compte sur la plateforme d’achat. Préférez stocker vos cryptomonnaies dans des portefeuilles ou “wallets”. Divers types de portefeuilles existent, nous ne vous conseillerons ici que les plus simples d’utilisation.

 

Les “web wallets” ou portefeuilles web

Cette solution est la plus simple. Ces portefeuilles ressemblent aux plateformes d’échange. Vous devez vous y créer un compte. Ces wallets procéderont à une vérification de votre identité. Vous pourrez ensuite stocker vos cryptos. Ils ont l’avantage d’être très pratiques puisque vous pouvez vous y connecter depuis votre ordinateur ou votre téléphone mobile.

Comme d’habitude, choisissez les leaders du marché si vous souhaitez bénéficier d’une réelle sécurité. Toutefois, sachez que ces portefeuilles étant connectés à internet, vous ne serez jamais à l’abris d’une tentative de piratage. Afin de renforcer la sécurité, la plupart des web wallets vous proposerons une identification à deux facteurs : votre clé privée et un code secret envoyé par SMS à votre numéro de téléphone.

 

Les “cold wallets”, la solution la plus sécurisée pour vos cryptomonnaies

Les “cold wallets” sont les seuls portefeuilles qui vous permettent de stocker vos cryptomonnaies loin d’internet et des pirates. C’est donc la solution à privilégier si vous possédez de grosses sommes en cryptomonnaie ! Deux types existent :

  • Les “hardware wallets” ou portefeuilles matériels. Ils ressemblent à des clés USB. Vous pouvez réaliser vos transactions hors ligne avec un “hardware wallets”. Ils ne sont pas forcément compatibles avec toutes les cryptomonnaies, veillez donc à bien vérifier la compatibilité avec vos cryptos au moment d’acheter votre portefeuille.
  • Les “paper wallets” ou portefeuilles papier. Il s’agit tout simplement d’une feuille papier générée par un générateur de portefeuilles papier sur laquelle est inscrite une adresse et un QR code permettant d’accéder à vos fonds. Certains sites permettent de télécharger leur générateur pour les utiliser hors ligne.

Ces solutions sont plus complexes d’utilisation que les web wallets, néanmoins elles restent les plus sécurisées. Elles sont donc à privilégier si vous avez un gros capital crypto. Attention toutefois aux accidents, pertes ou vols. S’il y a le moindre problème avec votre portefeuille, vous perdrez tous vos fonds cryptos.

 

Nos conseils pour les débutants en cryptomonnaies

 

N°1 : Renseignez-vous sur les cryptomonnaies que vous souhaitez acheter. Pourquoi ont-elles vu le jour ? Quel projet poursuivent-elles ? Quelle équipe en est à l’origine ? Quel est l’avis de la crypto-communauté à leur sujet ?

N°2 : Diversifiez vos fonds cryptos ! Il ne faut jamais tout miser sur le même cheval, surtout en cryptomonnaie. Si le cours de votre unique investissement s’effondre, vous aurez tout simplement perdu tout votre capital.

N°3 : N’investissez que l’argent que vous pouvez vous permettre de perdre. Encore une fois, en raison de l’extrême volatilité des cours, vous n’êtes pas à l’abris de perdre tout votre capital crypto. Ne vous mettez donc pas en danger financièrement. N’investissez que des sommes que vous pouvez perdre.

N°4 : Conservez vos clés privées en lieu sûr. Si vous perdez vos clés privées, vous perdez tout simplement vos cryptomonnaies. Ici pas de bouton “mot de passe oublié” ou de service après vente pour vous aider. La clé privée est l’unique protection de votre capital crypto, ne la communiquez sous aucun prétexte et ne l’oubliez pas ! Évitez aussi de la laisser traîner dans votre ordinateur, si un pirate passe par-là, il pourrait accéder à vos fonds.

N°5 : Gardez votre sang froid. Les cours des cryptomonnaies dégringolent ou montent en flèche en quelques heures parfois. Restez maître de votre esprit et ne vous lancez pas dans des opérations hâtives sous le coup de l’émotion. C’est le meilleur moyen de perdre de l’argent.

Vous êtes fin prêt à investir. Alors, à vos cryptomonnaies !

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please Add Widget from here