Bourse de Londres : lancement des ETN en Bitcoin et Ethereum

Temps de lecture : 2 minutes

La Bourse de Londres (LSE) ouvre la voie à l’innovation financière en annonçant son intention d’accepter les demandes d’admission pour les notes négociables en bourse (ETN) adossées aux cryptomonnaies Bitcoin et Ethereum à partir du deuxième trimestre de 2024. Cette initiative, en ligne avec les directives de l’Autorité de Conduite Financière du Royaume-Uni (FCA), représente un pas significatif vers l’intégration des actifs numériques dans le marché financier traditionnel.

Une avancée significative pour la finance numérique

Le 11 mars 2024, la Bourse de Londres a confirmé qu’elle commencerait à accepter les candidatures conformément aux directives spécifiées dans sa fiche d’information sur l’admission des ETN crypto. Bien que la date exacte ne soit pas précisée, cette annonce marque une étape cruciale pour l’intégration des cryptomonnaies dans les marchés financiers traditionnels.

Les ETN en question doivent être adossés physiquement et non levierés, garantissant ainsi une plus grande sécurité et transparence pour les investisseurs. De plus, ils doivent être basés sur une mesure de prix ou de valeur de l’actif sous-jacent facilement accessible au public et détenus majoritairement dans des portefeuilles froids ou similaires, par un dépositaire soumis aux lois sur la lutte contre le blanchiment d’argent.

Les ETN, une alternative aux ETF

Les notes négociables en bourse (ETN) sont définies comme des titres de créance offrant une exposition à un actif sous-jacent. Elles permettent aux investisseurs de négocier des valeurs mobilières qui suivent la performance des actifs cryptographiques pendant les heures de négociation de la bourse. Considérées comme une alternative plus souple aux fonds négociés en bourse (ETF), les ETN sont des instruments de dette soutenus par leurs émetteurs, offrant ainsi une nouvelle avenue pour les stratégies d’investissement en cryptomonnaies.

Le rôle de l’Autorité de Conduite Financière (FCA)

L’Autorité de Conduite Financière du Royaume-Uni a également joué un rôle crucial dans ce développement, en n’opposant pas d’objection à la création d’un segment de marché pour les ETN adossés aux cryptomonnaies par les Bourses d’Investissement Reconnues (RIE). Cela permettra aux échanges de proposer ces produits aux investisseurs professionnels, y compris aux institutions de crédit et aux entreprises d’investissement autorisées ou réglementées.

Toutefois, la FCA a tenu à souligner que ces produits ne conviennent pas aux investisseurs particuliers en raison de leurs risques. L’organisme régulateur rappelle que les actifs cryptographiques sont hautement risqués et largement non réglementés, et que les investisseurs doivent être prêts à perdre la totalité de leur investissement.

Conclusion

L’introduction des ETN crypto par la Bourse de Londres représente une avancée notable pour l’intégration des actifs numériques dans le système financier traditionnel. Cependant, la prudence reste de mise, tant pour les investisseurs que pour les régulateurs, afin de naviguer dans ce paysage financier en évolution.

Cet article fournit un aperçu approfondi de l’initiative de la Bourse de Londres et de son impact potentiel sur le marché financier, tout en tenant compte des directives de l’autorité de régulation financière du Royaume-Uni.

Sommaire

Sois au courant des dernières actus !

Inscris-toi à notre newsletter pour recevoir toute l’actu crypto directement dans ta boîte mail

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Envie d’écrire un article ?

Rédigez votre article et soumettez-le à l’équipe coinaute. On prendra le temps de le lire et peut-être même de le publier !

Articles similaires