La Poste lance son premier timbre numérique NFT

Temps de lecture : 2 minutes

Une révolution pour les philatélistes : le NFTimbre

Le groupe La Poste continue d’innover en entrant sur un nouveau marché, celui des NFT (Non-Fungible Tokens). Après avoir proposé des timbres aux formes innovantes, l’usage d’encres odorantes et l’utilisation de la réalité augmentée, c’est un petit nouveau qui fait son entrée à La Poste : le NFTimbre. Réalisé par l’artiste Faunesque en février 2023, ce premier timbre marque le début d’une nouvelle ère pour les collectionneurs.

Qu’est-ce qu’un NFTimbre ?

Le premier timbre NFT de La Poste est avant tout un timbre physique. Sa différence est qu’il se décline également en version numérique, sous la forme d’une image virtuelle. Cette image est associée à un certificat de propriété infalsifiable et unique, émis par une blockchain. Ce certificat doit ajouter de la valeur aux timbres et ouvrir de nouveaux horizons aux collectionneurs. Le bloc est émis à 100 000 unités.

Comment acquérir un NFTimbre ?

La Poste veut rassurer ses clients : il n’est pas besoin d’être informaticien ou de savoir parler bitcoin, wallet et blockchain pour se procurer un NFTimbre. Le premier NFTimbre sera disponible à la vente à partir du 18 septembre 2023, sur le réseau blockchain Tezos. Les NFTimbres seront vendus au prix de huit euros et disponibles sous deux formats : numérique et physique.

  • NFTimbre numérique : Il s’agit d’une image virtuelle associée à un certificat de propriété unique et infalsifiable, émis par la blockchain.
  • NFTimbre physique : Il s’agit du timbre traditionnel que l’on peut coller sur une enveloppe pour expédier un courrier.

Un calendrier de sorties régulières

Outre ce premier NFTimbre, La Poste prévoit de proposer d’autres tokens au fil du temps. Un calendrier de sorties a été mis en place, avec des partenariats entre La Poste et différents artistes pour créer des NFTimbres exclusifs. Une application mobile sera également développée pour faciliter l’accès aux collectionneurs et leur permettre de gérer leur collection de NFTimbres.

Un pas de plus vers la digitalisation du secteur postal

Cette innovation témoigne de la volonté de La Poste de s’adapter aux nouvelles tendances et technologies. Le marché des NFT est en pleine expansion et représente une opportunité pour diversifier les offres postales et toucher un public plus large. En proposant des NFTimbres, La Poste ouvre ainsi la voie à d’autres opérations numériques dans le secteur postal.

Quel avenir pour les NFTimbres ?

Le succès des NFTimbres dépendra de l’accueil des collectionneurs et du grand public. Si cette première expérience est concluante, il est fort probable que La Poste continue d’émettre des timbres numériques NFT et explore d’autres opportunités dans le domaine des objets de collection numériques. Les NFTimbres pourraient également intéresser les investisseurs en quête d’actifs alternatifs ou simplement les passionnés de nouvelles technologies.

La Poste se lance donc dans une aventure numérique prometteuse avec la création de son premier NFTimbre. Entre innovation technologique et respect de la tradition philatélique, ce nouveau produit devrait séduire autant les collectionneurs aguerris que les néophytes désireux de découvrir le monde fascinant des timbres. Il ne reste plus qu’à attendre le 18 septembre 2023 pour pouvoir acquérir le premier NFTimbre et entrer dans l’histoire numérique de La Poste.

Sommaire

Sois au courant des dernières actus !

Inscris-toi à notre newsletter pour recevoir toute l’actu crypto directement dans ta boîte mail

Envie d’écrire un article ?

Rédigez votre article et soumettez-le à l’équipe coinaute. On prendra le temps de le lire et peut-être même de le publier !

Articles similaires