Sanction des paiements illégaux en cryptomonnaies

Intermédiaire
Temps de lecture : 2 minutes

L’administration de Joe Biden s’apprête à mettre en œuvre des sanctions contre de multiples entités pour lutter contre les transactions illicites en cryptomonnaies, selon le Wall Street Journal.

Le Trésor américain prévoit d’imposer des sanctions à partir de la semaine prochaine, indique le journal, citant des sources familières avec la question. Interrogé par l’AFP, le Trésor n’a pas répondu.

Selon des experts cités par le quotidien économique, le département du Trésor, qui a refusé de préciser les cibles des sanctions, devrait viser les portefeuilles numériques qui reçoivent des transactions de rançon et les plateformes de cryptomonnaies qui aident à transférer ces sommes.

Au-delà de ces sanctions spécifiques, le Trésor a également l’intention de publier de nouvelles orientations à l’intention des entreprises sur les risques associés à la facilitation des paiements suite à des infections par ransomware.

Des amendes seraient également imposées, note le journal.

La cybersécurité est l’un des chevaux de bataille de l’administration Biden, après une vague de cyberattaques, impliquant notamment des cryptomonnaies, qui ont exposé des vulnérabilités majeures.

Le bitcoin est régulièrement critiqué par les régulateurs pour ses utilisations illégales

La cryptomonnaie a été utilisée par des pirates informatiques qui demandent des rançons à des entreprises ou à des collectivités locales pour rétablir un service qu’ils ont bloqué.

L’attaque spectaculaire, début mai, contre la société américaine Colonial Pipeline, qui a perturbé la distribution de carburant aux États-Unis, a provoqué une vive réaction des autorités et une partie de la rançon versée, quelque 4,4 millions de dollars, payée en bitcoins, a été récupérée.

Plus tard dans le mois, le géant mondial de la viande JBS a été victime d’une cyberattaque et a payé une rançon de 11 millions de dollars aux pirates.

Parmi les autres cibles récentes aux États-Unis figurent les collectivités locales, les hôpitaux et les assureurs.

Nombre de ces attaques ont été attribuées à des groupes de pirates basés en Russie et opérant avec l’approbation au moins tacite du Kremlin.

En juillet, le président Biden a téléphoné à son homologue russe Vladimir Poutine pour qu’il prenne des mesures contre les cyberattaques russes par ransomware.

Selon un rapport de Chainalysis publié en février, les transactions de cryptomonnaies à des fins illégales ont atteint 10 milliards en 2020, soit 1 % de l’activité totale des cryptomonnaies l’an dernier.

Le montant des rançons payées en cryptomonnaies a atteint près de 350 millions de dollars en 2020.

Sommaire

Sois au courant des dernières actus !

Inscris-toi à notre newsletter pour recevoir toute l’actu crypto directement dans ta boîte mail

Envie d’écrire un article ?

Rédigez votre article et soumettez-le à l’équipe coinaute. On prendra le temps de le lire et peut-être même de le publier !

Articles similaires