Pression sur le Congrès pour réglementer les Stablecoins
Actus

Pression sur le Congrès pour réglementer les Stablecoins

Le groupe de travail sur les marchés financiers (PWG), créé par le président américain Joe Biden, ainsi que la Federal Deposit Insurance Corporation et l’Office of the Comptroller of the Currency, ont publié cette semaine un rapport sur les monnaies stables.

L’objectif du rapport est de demander au Congrès américain de réglementer les émetteurs de monnaies stables et de demander aux agences financières d’évaluer si le rôle de ces actifs numériques en pleine expansion dans le système de paiement du pays présente un risque systémique.

Les stablecoins sont des jetons cryptographiques liés à la valeur d’une monnaie fiduciaire. Le marché actuel des stablecoins vaut près de 130 milliards de dollars, ayant été multiplié par 20 au cours des 20 derniers mois, et le tether, USD Coin et Binance USD, ont grimpé de 500 % pour atteindre une capitalisation boursière de 127 milliards de dollars au cours des 12 derniers mois.

Ces stablecoins sont intégrés dans les plateformes d’échange et de prêt de crypto-monnaies. Bien qu’ils ne représentent qu’environ 5 % de l’ensemble des cryptoactifs, en octobre, plus de 75 % des échanges sur toutes les plateformes de négociation de cryptoactifs se faisaient entre un stablecoin et un autre jeton.

Le rapport publié définit que « les stablecoins, ou certaines parties des accords relatifs aux stablecoins, peuvent être des titres, des marchandises et/ou des produits dérivés ». Par conséquent, l’utilisation des monnaies stables présente un certain nombre de défis de politique publique en matière de protection des investisseurs.

Gary Gensler, chef de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis, a déclaré que « les monnaies stables peuvent faciliter la tâche de ceux qui cherchent à échapper à un certain nombre d’objectifs de politique publique liés au système bancaire et financier traditionnel actuel : lutte contre le blanchiment d’argent, respect des obligations fiscales, sanctions et autres mesures de protection contre les activités illicites ».

Le rapport indique que le Congrès américain devrait exiger une surveillance plus stricte des fournisseurs de portefeuilles de stablecoins qui détiennent des devises numériques au nom des clients. Cette conclusion risque de décevoir les partisans d’une surveillance accrue, car il faut parfois des années au Congrès pour adopter une telle législation.

Comments are off this post!