Athena Bitcoin servira de passerelle pour payer les salaires avec BTC

Intermédiaire
Temps de lecture : 3 minutes

Les travailleurs du Salvador auront la possibilité de recevoir une partie de leur salaire en bitcoins (BTC), même si la législation locale oblige les employeurs à payer en dollars.

Le nouvel outil destiné aux Salvadoriens a été annoncé par la société Athena Bitcoin, un opérateur de distributeurs de crypto-monnaies qui a soutenu le déploiement de ces machines dans le pays d’Amérique centrale.

Par le biais de ses réseaux sociaux, Athena Bitcoin a annoncé la création de Vanguard 1, un système présenté sur son site internet comme “le premier programme de paie optionnel en bitcoins pour les employés au Salvador”.

Selon l’entreprise elle-même, il s’agit d’une solution permettant aux employeurs d’offrir à leurs employés “la possibilité de choisir la manière dont ils veulent être payés”. Il s’agit d’un outil qui permet d’échanger un certain montant du salaire de l’employé en BTC et de le déposer dans son porte-monnaie Chivo.

L’employé aurait la possibilité de choisir quel pourcentage de son salaire ou quel montant spécifique en dollars serait changé en BTC avec chaque paiement qu’il reçoit pour son travail. “La participation du salarié à ce système de paiement est totalement facultative”, rappelle l’entreprise.

Au moment de la rédaction de cet article, nous attendons une réponse à la demande de commentaire d’Athena Bitcoin. D’après ce que l’entreprise a publié, il y a encore quelques doutes sur le fonctionnement de Vanguard 1. Par exemple, si l’argent sera crédité le même jour de paie de chaque entreprise à ses travailleurs, s’il y a des commissions pour le service ou si les entreprises ou les employés doivent payer quelque chose de plus pour ce pont pour le paiement des salaires avec bitcoin.

Bitcoin ou pas bitcoin pour les salaires au Salvador ?

Bien que la principale crypto-monnaie du marché ait eu cours légal, au Salvador, les salaires continueront d’être versés en dollars selon la loi. C’est ce qu’a rappelé le président Nayib Bukele, fidèle promoteur de tout ce qui touche au bitcoin dans son pays.

Par conséquent, l’outil lancé par Athena Bitcoin servira de passerelle pour les Salvadoriens qui souhaitent recevoir une partie de leurs paiements en BTC, directement sur le porte-monnaie Chivo.

Ce mécanisme existe déjà dans d’autres pays où le bitcoin n’a pas cours légal. C’est ce qu’ont fait, par exemple, plusieurs athlètes américains qui souhaitaient recevoir une partie de leurs contrats dans des ligues telles que la MLS ou la NFL en utilisant des BTC, comme l’a rapporté CriptoNoticias.

Dans le cas spécifique du Salvador, l’adoption du bitcoin a suscité de nombreux débats autour du paiement des salaires. Mais M. Bukele et le ministre de l’économie, Alejandro Zelaya, ont tous deux affirmé à plusieurs reprises que la loi sur les bitcoins ne prévoit pas le paiement des obligations des travailleurs au moyen de la crypto-monnaie.

En juin, un groupe de députés salvadoriens a rejeté une proposition visant à interdire par la loi les paiements en bitcoins dans les entreprises. À l’époque, ce média avait rapporté que les législateurs avaient fait valoir qu’une telle interdiction n’était pas nécessaire.

“Si le gouvernement a déjà dit qu’il ne paiera pas les salaires ou les primes de Noël en bitcoins, nous avons déjà la parole du président”, a déclaré Guillermo Gallegos, député du parti GANA, l’organisation politique à laquelle appartient Bukele.

Un député propose d’interdire par décret le paiement des salaires avec des bitcoins

L’accueil réservé à l’initiative d’Athena Bitcoin n’a pas été entièrement positif. En effet, le député René Portillo Cuadra a proposé un décret interdisant expressément l’utilisation des crypto-monnaies pour payer les salaires, selon le média local Contrapunto.

L’article 1 de la proposition de M. Portillo se lit comme suit : “Toute rémunération pour une prestation de travail dans le cadre d’une relation d’emploi privée ou publique doit être effectuée en dollars américains. Il est interdit de verser des salaires ou toute autre rémunération du travail en crypto-monnaies”.

La proposition du député a été rejetée hier par la majorité des législateurs de l’Assemblée du Salvador.

M. Portillo a affirmé que les propos de M. Bukele concernant les paiements en crypto-monnaie étaient un mensonge, ce qui, selon lui, a été prouvé par l’outil Bitcoin d’Athena. Toutefois, ce dernier précise dans sa présentation Vanguard 1 que ces paiements sont facultatifs et soumis à la volonté du travailleur, et non de l’employeur.

Sommaire

Sois au courant des dernières actus !

Inscris-toi à notre newsletter pour recevoir toute l’actu crypto directement dans ta boîte mail

Envie d’écrire un article ?

Rédigez votre article et soumettez-le à l’équipe coinaute. On prendra le temps de le lire et peut-être même de le publier !

Articles similaires

coinaute

GRATUIT
VOIR