La ville de New-York deviendrait-elle le centre mondial des ...
Actus

La ville de New-York deviendrait-elle le centre mondial des crypto-monnaies?

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Un salaire en Bitcoin et Ethereum envisageable ?

Anthony Pompliano qui est un investisseur défie les politiciens américains d’accepter un ou des salaire.s en Bitcoin, en novembre dernier sur Twitter : « It is time. Who is going to be the first American politician to accept their salary in bitcoin ? »

Mayor Francis Suarez, le maire de Miami l’accepte puisqu’il répond le 2 Novembre 2021 que son prochain salaire serait 100 % en Bitcoin : »I’m going to take my next paycheck 100% in Bitcoin…problem solved! @Sarasti can you help ? »

À son tour, le 4 Novembre 2021, Eric Adam,s qui était encore candidat à l’élection des maires de New York joue le jeu également ; il dit qu’à New York les pensées sont toujours amplifiées et que s’il est élu maire, il souhaiterait recevoir ses trois premiers salaires en Bitcoin. Il promet qu’avec lui New York serait le centre de l’industrie de la crypto-monnaie : »In New York we always go big, so I’m going to take my first THREE paychecks in Bitcoin when I become mayor. NYC is going to be the center of the cryptocurrency industry and other fast-growing, innovative industries ! Just wait ! »

Le marché de la crypto-monnaie dominant dans la ville de New York ?

Le candidat Eric Adams qui est membre du Parti démocrate propose de faire de la ville de New York un hub d’échange pour les monnaies décentralisées. Il promet de se pencher sur les causes qui ralentissent les investissements en crypto-monnaies à New York. L’objectif est donc d’améliorer l’industrie de la crypto-monnaie pour ce participant à l’élection.

Il souhaite également suivre l’exemple de Francis Suarez ; en développant un mode de paiement en Bitcoin par le biais d’un échange. Mais, il est intéressant de savoir que la ville n’a pas encore de mécanisme qui permet de verser les salaires dus dans une autre devise que le dollar américain.

Suite à ses déclarations, nous pouvons nous poser la question de savoir si, ce projet politique n’est pas trop ambitieux ?

La crypto-monnaie, un marché monétaire instable

Eric Adams est élu maire de New York le 1er Janvier 2022 et reçoit son premier salaire en Bitcoin et Ethereum le 21 janvier 2022.
À cette date du 21 janvier 2022, le prix du Bitcoin chute sous les 40 000 $. Puis, le 22 janvier 2022, le cours du Bitcoin descend jusqu’aux 34 000 $. Cette instabilité du marché n’est pas à son avantage.

Malgré tout, Eric Adams continue de tenir un discours optimiste bien qu’il ait subi de manière très directe des pertes importantes en l’espace de 48 h après le versement de son premier salaire en Bitcoin.

Suite à ces rebondissements, le maire de New York aurait-il des regrets ? Aurait-il dû être prudent ?

Le 23 janvier 2022, une journaliste de CNN souhaite savoir si celui-ci regrette d’avoir reçu son premier chèque au moment où le marché chute de manière drastique : « Asked if he has any regrets about getting his first paycheck in Bitcoin since the market for it has gone down pretty drastically. »

Le maire de New York répond à cette question de façon indirecte puisqu’il fait référence à son investissement en bourse : « lorsque j’avais investi en bourse, nous avions connu une chute drastique en 2018 et à d’autres moments ». Eric Adams essaie de nous faire comprendre que le Bitcoin est certes un actif numérique, mais il est tout à fait normal que son prix baisse ; la baisse des marchés est également visible pour les actifs traditionnels et les actions des entreprises.
Eric Adams donne une dimension symbolique à son salaire en Bitcoin. L’objectif du bitcoin serait selon le maire de New York, d’envoyer un message indiquant que la ville de New York est ouverte à la technologie : « the purpose of the Bitcoin is to send a message that NYC is open to technology« .

Pour conclure, nous pouvons nous dire que le début d’année 2022 commence plutôt bas côté Bitcoin. Cette crypto-monnaie a, en effet, enregistré en janvier 2022 une perte d’un peu plus de 21 % sur le mois. Et, le 24 janvier de la même année, le prix du Bitcoin a chuté momentanément sous les 33 000 $.

Ce qui est intéressant, c’est que le débat est bien plus qu’ouvert sur le sujet, puisque les élections sont sujettes à provoquer des événements liés à l’utilisation de la crypto. Attention, nous parlons ici des États-Unis, car en France, aucuns candidats pour les présidentielles n’a eu l’audace de se prononcer sur le phénomène et l’engouement crypto.

Alors que cet article prend fin, nous souhaitons vous poser une question : aimeriez-vous recevoir vos salaires en Bitcoin ?

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Comments are off this post!