Marchés boursiers : beaucoup restent prudent à cause du Covi...
Actus

Marchés boursiers : beaucoup restent prudent à cause du Covid

Les marchés oscillent aujourd’hui et restent prudents : le facteur Covid est redevenu prépondérant et dicte la prudence.

L’Asie a ralenti et est passée dans le rouge pour ses principaux indices dans les premières heures de la matinée italienne. En général, les marchés de l’Asie du Sud-Est sont en baisse, avec en tête la Malaisie, où le blocus national a été prolongé.

Le Japon et la Chine sont en baisse et Hong Kong ouvrira ses portes dans l’après-midi, la séance du matin ayant été annulée en raison d’une alerte météorologique. Les contrats à terme européens ont peu bougé.

Que se passe-t-il sur les marchés aujourd’hui ?

Les investisseurs semblent prudents et conditionnés par une nouvelle aggravation sur le front de la pandémie.

Non seulement en Asie, où les pays du Sud-Est connaissent des situations difficiles, mais un peu partout dans le monde est alarmé par les variantes les plus contagieuses dans la propagation rapide.

A 8h05 heure italienne, le Nikkei s’échange à -0,15% et les indices chinois Shenzhen et Shanghai évoluent dans des directions différentes : le premier gagne 0,77% et le second perd 0,15%.

Ce week-end, Pékin a montré une augmentation des bénéfices des entreprises en baisse pour le mois de mai, un signe peu encourageant causé principalement par la hausse des prix des matières premières.

Vendredi, le S&P 500 a augmenté de 2,7 %, sa plus forte hausse hebdomadaire depuis début février, après que des données ont montré qu’une mesure de l’inflation sous-jacente a augmenté moins que prévu en mai, atténuant les craintes d’une baisse soudaine des mesures de relance du gouvernement fédéral.

Le pétrole était toujours positif, les prix atteignant leur plus haut depuis octobre 2018 dans les premiers échanges asiatiques. Les prévisions optimistes d’une demande plus forte que l’offre et les mesures prises par l’OPEP+ restent probablement prudentes quant à la libération de quantités de brut sur le marché en août.

Le Trésor à 10 ans se négocie à 1,524 %

Enfin, les cryptomonnaies seront étroitement surveillées après que le Royaume-Uni a interdit à une filiale de la bourse de crypto-monnaies Binance de faire des affaires dans le pays. Le bitcoin a augmenté pour la deuxième journée, s’échangeant dans la fourchette des 30 000 dollars en Asie aujourd’hui.

Actions mondiales : quelles sont les craintes qui freinent le record ?

Les actions mondiales se négocient près d’un niveau record, l’inquiétude suscitée par l’orientation « faucon » de la Réserve fédérale s’étant apaisée.

Les investisseurs semblent moins préoccupés par la question de savoir si les décideurs américains s’empresseront de relever les taux d’intérêt malgré la montée des pressions inflationnistes.

La volatilité a chuté, l’indice de volatilité Cboe, ou VIX, atteignant des niveaux pré-pandémiques. Toutefois, les marchés restent sensibles au fait que davantage de banques centrales discutent du retrait des mesures de relance d’urgence.

De plus, les craintes d’une nouvelle pandémie qui s’annonce n’aident pas à la reprise totale de l’optimisme dans les échanges.

Comments are off this post!