Le projet Cardano, un rival sérieux pour Ethereum ? Sans auc...
Actus

Le projet Cardano, un rival sérieux pour Ethereum ? Sans aucun doute pour Charles Hoskinson

Cardano, la toute jeune altcoin lancée en 2017, a atteint en février 2021 le troisième rang des cryptomonnaies en matière de capitalisation. Les première et deuxième places sont respectivement occupées par Bitcoin et Ethereum. Le fondateur de Cardano, Charles Hoskinson, qui l’avait directement créée pour concurrencer Ethereum, semble donc se rapprocher de son but.

Charles Hoskinson, co-fondateur d’Ethereum, avait quitté le géant de la cryptomonnaie en 2014 après une dispute quant à l’acceptation de capital-risque et la nécessité d’une structure de gouvernance plus formelle. Il s’était ensuite, dès 2015, lancé sur le projet Cardano avec sa start-up IOHK.

 

Cardano, une « synthèse » de Bitcoin et Ethereum

 

Cardano est une blockchain open-source créée par Charles Hoskinson en 2017. La plateforme Cardano a pour devise l’ADA et propose aussi l’exécution de contrats intelligents. Cardano utilise une technologie s’inspirant à la fois de Bitcoin et d’Ethereum. Contrairement au Bitcoin qui utilise la preuve de travail, Cardano demande une preuve de participation. Sa plateforme contient ensuite deux couches. Premièrement, une couche de règlement, sur laquelle se trouve ADA et qui s’inspire de Bitcoin. Deuxièmement, une couche de calcul, similaire à Ethereum, où s’exécutent les contrats intelligents et les applications.

Ce modèle lui a valu d’être désignée par certains comme une synthèse de Bitcoin et d’Ethereum. Ses créateurs la présentent comme une cryptomonnaie de troisième génération, dépassant les problèmes rencontrés par le Bitcoin, trop lent, et l’Ethereum, pas assez sécurisé et évolutif.

Le projet Cardano est encore en développement actuellement. Il se compose de cinq phases ou  » ères  » :

  • Byron : avec la mise en place des éléments fondamentaux de sa blockchain comme l’algorithme de preuve d’enjeu, l’infrastructure permettant les transactions de sa cryptomonnaie ADA et les portefeuilles proposés par Cardano
  • Shelley : avec une décentralisation progressive du réseau et l’introduction de systèmes de délégation, d’incitation et de récompense
  • Goguen (ère actuelle de Cardano) : avec la mise en place de contrats intelligents
  • Basho (à venir) : avec la mise en place de chaînes parallèles pour régler les problèmes d’interopérabilité
  • Voltaire (à venir) : pour les questions de gouvernance

 

Cardano arrive dans la cour des grands

 

Dès le commencement du projet, Charles Hoskinson a souhaité faire de Cardano la remplaçante d’Ethereum sur le marché de la cryptomonnaie. Son passé chez Ethereum explique certainement cette forte rivalité entre les deux cryptomonnaies.

Confiant en son projet, Charles Hoskinson prédisait l’été dernier un brillant avenir à Cardano sur son Twitter.

 » L’année prochaine, je prédis qu’il y aura des centaines d’actifs fonctionnant sur Cardano, des milliers de DApps, des tonnes de projets intéressants et beaucoup d’utilisations et d’utilités uniques. En 2021, il sera très amusant de voir Cardano grandir et évoluer. La communauté est définitivement prête à innover.  »

 

Alors qu’en est-il huit mois plus tard ? Le cours de l’ADA a bien augmenté sur le marché. Le projet Cardano a aussi récemment été annexé au Bloomberg Terminal. Les prédictions de Charles Hoskinson ne se réaliseront peut-être pas en 2021, mais le projet Cardano est sur la bonne voie.

 

La folle montée du cours d’ADA, cryptomonnaie de Cardano

 

ADA, cryptomonnaie de Cardano, est actuellement au prix de 1,24 dollars. L’Ethereum, son principal concurrent est vendu au prix de 1771,15 dollars actuellement et se place donc très largement devant lui en matière de capitalisation. Néanmoins, si l’on regarde leur progression de manière proportionnelle, celle de Cardano a été largement supérieure à la progression d’Ethereum tout au long de l’année. De plus, Cardano s’est hissé il y a peu au troisième rang des cryptomonnaies derrière ses deux modèles, le Bitcoin et l’Ethereum.

La jeune altcoin s’approche donc, peu à peu, de la cour des grands et semble tenir ses promesses de rivalité avec l’Ethereum. L’annexion de Cardano au Bloomberg Terminal vient d’ailleurs confirmer cette tendance.

 

La récente annexion de Cardano au Bloomberg Terminal

 

 

Le projet Cardano a aussi été ajouté au Bloomberg Terminal cette semaine. Cette annexion a été signalée sur twitter par un analyste de S14 Capital, une société française, et reprise de nombreuses fois par la suite.

Le Bloomberg Terminal permet aux traders professionnels de suivre les cours du marché. Pour le moment, seule une description du projet Cardano y a été ajoutée. Mais d’autres éléments, comme le suivi de son cours, pourraient y être intégrés. Quoi qu’il en soit, il s’agit d’une grande étape pour Cardano, qui gagnera ainsi sans nul doute énormément de visibilité.

 

Alors Cardano, une rivale sérieuse pour Ethereum ?

 

Il est pour le moment assez difficile d’estimer le potentiel de Cardano. Nous ne possédons aucune information sur les DApps disponibles sur Cardano. Quant à sa fonctionnalité de contrats intelligents, elle ne sera mise en place que cet été. Il faudra donc attendre pour voir si Cardano tient ses promesses techniques.

L’accueil fait à Cardano est pour le moment assez mitigé. Certains ne prennent pas son lancement au sérieux et se montrent extrêmement critiques face à la jeune altcoin. Les membres de l’équipe d’Ethereum se sont bien entendu prononcés sur le sujet. Cette montée de Cardano sur les cours de la bourse serait due, selon eux, aux frais de transaction qu’applique Ethereum. Cardano applique des frais de transaction moins élevés qui expliqueraient sa popularité.

Ryan Berckmans, développeur d’Ethereum, ne considère pas Cardano comme une véritable rivale. Il s’est montré très critique dans une interview accordé à cryptonews.com : « Cardano n’a pas de caractéristiques ou de partenaires sur lesquels construire une réputation crédible pour être un ‘tueur’ d’Ethereum ou tout simplement pour être un concurrent sérieux. À ma connaissance, il y a une équipe de développement bien intentionnée et talentueuse derrière Cardano. Pourtant, Cardano évolue trop lentement et n’a pas d’attrait », a-t-il confié.

Le passé de Charles Hoskinson chez Ethereum pourrait bien sûr influencer ces critiques.

 

D’ailleurs, Cardano possède aussi de nombreux supporters. Le prix accessible de sa devise ADA attire de multiples acheteurs. La personnalité de son fondateur, Charles Hoskinson aussi co-fondateur de l’Ethereum, rassure de nombreux acheteurs face au succès de ce dernier. Si Cardano remplit ses promesses en se montrant plus rapide que le Bitcoin et plus évolutif et sécurisé que l’Ethereum, il n’aura aucun mal à concurrencer directement ce dernier. Cette perspective explique certainement l’engouement qu’a connu l’ADA cette année sur le marché.

 

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.