Projet d’intégration du marché de NFT par Facebook
Actus

Projet d’intégration du marché de NFT par Facebook

David Marcus, directeur général de Facebook Financial, a déclaré que la société suivait de près l’évolution du secteur des jetons non fongibles (NFT).

Marcus a déclaré à Bloomberg qu’ils étudiaient « les différentes manières de s’impliquer dans les NFT » car ils estiment être « en très bonne position pour le faire ».

L’intérêt de l’entreprise pour les jetons non fongibles fait suite à une série d’actions de Facebook qui montrent que l’entreprise s’intéresse aux cryptomonnaies. Parmi ces initiatives figure le projet de porte-monnaie numérique Novi, qui, selon elle, peut fonctionner avec les NFT.

« Lorsque vous avez un bon portefeuille de cryptomonnaies comme le sera Novi, vous devez également réfléchir à la façon d’aider les consommateurs à soutenir les NFT », a-t-il déclaré.

Marcus n’a laissé aucun doute sur l’intérêt de Facebook à participer d’une manière ou d’une autre au marché du NFT, bien qu’il n’ait pas donné de précisions sur le secteur dans lequel il le fera.

Selon le dirigeant, le nouveau portefeuille est prêt mais ils ont hésité à le mettre en ligne, jusqu’à ce qu’ils soient prêts à lancer Diem, la cryptomonnaie anciennement connue sous le nom de Pound, annoncée en 2019 par Facebook.

Toutefois, Facebook envisagerait de lancer Novi sans Diem « en dernier recours », mais ils considèrent les deux comme nécessaires pour « changer la façon dont les gens effectuent les paiements », a ajouté M. Marcus.

Facebook croit toujours en Diem

Le géant des médias sociaux fait le pari que les amateurs de cryptomonnaies utiliseront le portefeuille Novi pour transférer le Diem.

Facebook pense qu’avec ces outils financiers, ils peuvent diminuer les frais et réduire les temps de transaction d’un côté à l’autre, a conclu le responsable de Facebook Financial.

Rappelons que Libra, devenu Diem, était à l’origine un projet de cryptomonnaie qui devait permettre de « déplacer de l’argent à travers le monde aussi facilement et rapidement que l’envoi d’un SMS », comme l’expliquait Facebook à l’époque.

Après avoir été pointé du doigt et critiqué, le projet a été contraint de revoir ses ambitions à la baisse. Le stablecoin, qui devait être soutenu par plusieurs actifs fiat, ne sera désormais soutenu que par le dollar américain, selon les dernières déclarations des dirigeants de Facebook.

La monnaie de Facebook sera axée sur la fourniture d’une plateforme de paiement simple « pour que l’innovation fintech prospère et permette aux consommateurs et aux entreprises d’effectuer des transactions instantanées, peu coûteuses et hautement sécurisées », a déclaré Stuart Levey, directeur général de Diem.

Comments are off this post!

Please Add Widget from here