L’euro numérique se rapproche : le plan de la BCE
Plateformes

L’euro numérique se rapproche : le plan de la BCE

Une nouvelle étape vers l’euro numérique, la monnaie virtuelle de la Banque centrale européenne, a été franchie. La consultation publique de la BCE sur l’euro numérique, lancée le 12 octobre de l’année dernière, s’est terminée à la mi-janvier 2021 et les premières données sont déjà apparues.

Au printemps, l’institution présidée par Christine Lagarde publiera une analyse complète des résultats, qui constituera une contribution importante pour le Conseil des gouverneurs de l’institution, qui décidera s’il convient de lancer un projet sur l’euro numérique dans les années à venir.

Le plan annoncé est de prendre une décision sur le lancement de l’euro numérique vers la mi-2021.

BCE : l’euro numérique d’ici 2 à 4 ans

L’euro numérique pourrait devenir une réalité dans les prochaines années, a déclaré Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne, en novembre dernier, lors d’un forum en ligne organisé avec Jerome Powell, président de la Réserve fédérale, et Andrew Bailey, gouverneur de la Banque d’Angleterre.

« Si elle est moins chère, plus rapide et plus sûre pour les utilisateurs et si elle contribue à une meilleure souveraineté et autonomie monétaires pour la zone euro, nous devons l’explorer », a déclaré Mme Lagarde.

Il faudra 2 à 4 ans avant que le projet ne soit lancé, selon le président, car il faudra d’abord relever les défis liés à la protection de la vie privée, à la défense des droits des citoyens européens, aux répercussions sur la finance et aux garanties pour les activités bancaires.

Pour commencer à tâter le terrain, la BCE a lancé en octobre 2020 une consultation publique destinée aux citoyens, aux universitaires, aux institutions financières et aux autorités publiques afin qu’ils expriment leur point de vue sur leurs besoins en matière de paiement et qu’ils proposent des orientations sur les avantages potentiels d’une monnaie numérique de banque centrale.

Les obstacles à surmonter pour que le projet d’euro numérique devienne réalité sont liés à la protection de la vie privée, aux problèmes de blanchiment d’argent et à la technologie utilisée.

Il n’est pas surprenant qu’une première analyse des données issues de la consultation publique, à laquelle plus de 8 000 citoyens, entreprises et parties prenantes ont répondu, ait classé la confidentialité des paiements au premier rang des caractéristiques requises pour un éventuel euro numérique, suivie par la sécurité et la portée paneuropéenne.

A quoi sert l’euro numérique ?

L’euro numérique est la version électronique de l’euro, accessible à tous les citoyens et entreprises. Une fois approuvé, il sera utilisé pour effectuer les paiements quotidiens de manière simple, rapide et sécurisée. L’objectif n’est pas de remplacer l’argent liquide mais de le compléter. L’euro numérique combinerait l’efficacité d’un instrument de paiement numérique avec la sécurité d’une monnaie virtuelle contrôlée par la banque centrale.

La Task Force de l’Eurosystème, qui réunit des experts de la BCE et de 19 banques centrales nationales de la zone euro, a identifié des scénarios possibles qui nécessiteraient l’émission d’un euro numérique.

Ces scénarios comprennent :

Une augmentation de la demande de paiements électroniques dans la zone euro qui nécessiterait un moyen de paiement numérique européen sans risque ;

Le lancement de moyens de paiement privés à l’échelle mondiale, qui pourrait susciter des préoccupations d’ordre réglementaire et présenter des risques pour la stabilité financière et la protection des consommateurs ;

Un large éventail de monnaies numériques de banques centrales émises par d’autres banques centrales.

Monnaies de banques centrales : où en sommes-nous ?

Les banques centrales du monde entier expérimentent ou envisagent des versions numériques de leurs monnaies. En Chine, le test du yuan numérique est en bonne voie, et la Banque de Chine sera probablement la première grande institution de son secteur à mener à bien ce projet.

Comments are off this post!