Ethereum : quelles sont les prévisions pour 2021 ?
Ethereum

Ethereum : quelles sont les prévisions pour 2021 ?

Les attentes, après tout, sont élevées : au cours des douze derniers mois, la cotation de l’actif a en effet enregistré une hausse de 402,4 %, s’imposant ainsi parmi les monnaies virtuelles les plus récompensées au cours de l’année 2020.

Mais les marchés ont tendance à oublier rapidement les succès passés. Depuis plusieurs jours, les yeux des investisseurs sont tournés vers le calendrier financier qui sera inauguré le 1er janvier : l’Ethereum sera-t-il capable de reproduire les résultats extraordinaires de cette année ?

Ethereum : le rallye se poursuit-il en 2021 ?

Il ne fait aucun doute que le bitcoin a jusqu’à présent monopolisé l’attention des marchés. Et pour cause : après avoir franchi la barre des 20 000 dollars en décembre, la crypto-monnaie inventée par Satoshi Nakamoto a pu poursuivre pendant des jours sa formidable ascension, pour finalement se retracer juste en dessous des 23 000 dollars. En tout cas, le bond des douze derniers mois est de ceux qui font l’actualité : +229,4%.

Mais l’intérêt croissant des acteurs clés de la finance mondiale – y compris certains géants des paiements numériques – pour le secteur des monnaies virtuelles incite les investisseurs à diversifier leur portefeuille : un « must have », sans aucun doute, est la crypto-monnaie Ethereum.

Après tout, la fuite en avant de la monnaie numérique ces derniers mois n’est certainement pas passée inaperçue : la valorisation actuelle – 608 dollars – est bien inférieure aux valeurs d’avant la bulle du début 2018, mais la tendance à la hausse inaugurée au printemps dernier rappelle à certains égards l’ascension d’il y a trois ans. Il est donc possible de rêver.

En ce sens, un scénario de croissance a récemment été esquissé par Rachid Ajaja, PDG d’AllianceBlock, qui voit dans l’Ethereum le potentiel d’enregistrer « des performances supérieures à celles du Bitcoin l’année prochaine ».

D’autre part, le seuil des 600 dollars était considéré par de nombreux analystes comme la dernière véritable résistance avant la barre des 1 400 : si la prédiction s’avère exacte, l’actif pourrait donc sprinter vers les sommets d’il y a trois ans, en actualisant ce record qui tient depuis janvier 2018 (1 261 dollars).

Un facteur haussier pour la monnaie virtuelle – en plus des conditions économiques favorables qui récompensent l’ensemble du secteur des crypto-monnaies depuis un certain temps – est le lancement d’Ethereum 2.0, la mise à jour de la plateforme décentralisée qui sanctionne le passage à la preuve d’enjeu. Avec une blockchain plus rapide et plus sûre, les investisseurs pourraient décider de réduire davantage leurs avoirs en bitcoins pour faire de la place à un plus grand volume d’Ethereum.

Qu’est-il arrivé à l’Ethereum en 2020 ?

L’avenir, vous le savez, est un exercice compliqué : de la bonté du sentiment haussier sur Ethereum, le temps nous dira. En attendant, les investisseurs peuvent profiter des moments forts d’une année vécue dangereusement.

Dangereusement, oui, car la cryptomonnaie de janvier dernier n’était qu’une version délavée de celle qui a enflammé les marchés jusqu’à deux ans plus tôt. Le prix, qui stagnait depuis un certain temps dans une fourchette de 100 à 200 dollars, ne laissait présager aucun mouvement haussier.

Puis, en mars, c’est la pandémie, avec tout le secteur des monnaies virtuelles qui s’est mis à bouger à toute allure. Parmi ceux-ci, l’Ethereum, qui a d’abord plongé à 109 dollars, a ensuite suivi une tendance positive qui – grâce à une reprise au-delà des attentes entre juillet et août – a amené l’actif à la valeur actuelle de 608 dollars. Mais la course vers les étoiles, maintenant, pourrait continuer.

Comments are off this post!