Pourquoi Ethereum Classic s’envole de 31 % ?
Ethereum

Pourquoi Ethereum Classic s’envole de 31 % ?

L’Ethereum Classic (ETC) est la cryptomonnaie la plus valorisée parmi les 100 premiers actifs du marché répertoriés sur CoinMarketCap. Les gains de la pièce issue d’un hard fork controversé d’Ethereum (ETH) sont encore plus importants. De même qu’ils atteignent 47%. Si bien que la croissance est significative.

Les gains sont revenus sur Ethereum Classic avec l’annonce sur le blog du développeur Stevan Lohja. Beaucoup présente des améliorations. Elles proviennent bientôt du réseau par le biais d’une nouvelle mise à jour baptisée Magneto.

En général, cette mise à niveau n’est rien d’autre que la mise en œuvre dans l’écosystème ETC des améliorations. En effet, il s’agit des changements de l’Ethereum en avril par le biais du hard fork de Berlin. La mise à niveau a lieu sur le bloc 13 189 133 de l’ETC. De plus, elle doit arriver entre le 21 et le 22 juillet, selon une estimation du moniteur de fork du réseau. Le hard fork se concrétise si tout se passe bien pendant la phase de test. Cette dernière est déjà en cours. Si des ajustements supplémentaires sont nécessaires, la date finale de la mise à jour peut être reportée.

Magneto

Le hard fork de Magneto correspond à l’Ethereum Classic Improvement Proposal (ECIP) 1103. Il compile les quatre améliorations initialement créées pour Berlin. Deux changements ont un impact direct sur la réduction des frais. L’EIP-2718, par exemple, introduit un nouveau type de transaction « enveloppe » qui permet aux utilisateurs de combiner leurs transferts en un seul.

L’EIP-2929 augmente les frais de gaz afin d’accélérer le traitement et de limiter les attaques par déni de service (DoS). Ces frais sont compensés par l’EIP-2930, qui permet aux projets de prédéfinir une liste des fonctions qui seront utilisées lors d’une transaction.

Les développeurs d’Ethereum Classic conseillent aux valideurs, mineurs, échanges ou tout utilisateur qui utilise directement le réseau, de mettre à jour leur logiciel vers une version compatible avec Magneto.

« Si vous n’exécutez pas de nœuds ou de services, mais que vous utilisez l’ETC par le biais d’autres services, vérifiez auprès de ces services qu’ils prennent en charge le hard fork de Magneto », déclare le développeur Stevan Lohja.

Lorsque le hard fork de Berlin s’est produit sur le réseau central d’Ethereum, une erreur de consensus s’est produite avec l’un des clients logiciels, ce qui a empêché 12 % de tous les nœuds ETH d’utiliser la blockchain jusqu’à ce que le problème soit résolu.

Comments are off this post!