Un régime punitif pour les intérêts bancaires en cryptomonna...
Plateformes

Un régime punitif pour les intérêts bancaires en cryptomonnaies

Les régulateurs bancaires mondiaux font pression pour que des règles punitives soient appliquées aux investissements des institutions financières dans les crypto-actifs.

Les propositions de l’influent Comité de Bâle divisent les crypto-actifs en deux grands groupes : ceux qui peuvent être traités selon le cadre de Bâle existant, moyennant quelques modifications, et les autres, comme le bitcoin, qui seront soumis à un nouveau « traitement prudentiel prudent ».

Bien que l’exposition des banques aux cryptoactifs soit actuellement limitée, l’organisme de réglementation estime que « la croissance et l’innovation continues des cryptoactifs et des services connexes, associées à l’intérêt accru de certaines banques, pourraient accroître les préoccupations en matière de stabilité financière mondiale et les risques pour le système bancaire en l’absence d’un traitement prudentiel spécifique ».

Alors que certains actifs traditionnels tokenisés et les stablecoins pourraient être gérés dans le cadre des règles existantes, les investissements spéculatifs dans les cryptomonnaies à fluctuation sauvage telles que le bitcoin et l’ethereum seront confrontés à un régime plus dur.

Selon les propositions, les banques devraient mettre de côté suffisamment de capital en réserve pour couvrir intégralement toute perte sur les avoirs en bitcoins, ce qui équivaut aux règles de capital bancaire existantes sur les investissements les plus risqués.

La proposition n’est pas encore gravée dans le marbre et donnera probablement lieu à de nouvelles consultations, mais en l’état actuel des choses, les murmures du Comité de Bâle seront probablement très dissuasifs pour les banques qui envisagent de miser sur les valorisations du marché des cryptomonnaies.

Comments are off this post!