L’argent liquide reste roi en période de Covid-19
Actus

L’argent liquide reste roi en période de Covid-19

Le Covid-19 a peut-être accéléré la numérisation de l’économie européenne, mais cela ne signifie pas la fin des espèces, selon Fabio Panetta, membre du directoire de la BCE, qui affirme que l’Eurosystème préservera la monnaie physique, même si un euro numérique est lancé.

L’impact de la pandémie sur l’utilisation des espèces, ainsi que l’évolution de la création de monnaies numériques par les banques centrales, ont relancé les spéculations sur la disparition des billets et des pièces.

Depuis le début de l’année dernière, le volume des liquidités déposées dans les banques centrales et commerciales a diminué de près de 25 % dans la zone euro. Parallèlement, une enquête commandée par l’Eurosystème à la mi-2020 a montré qu’environ 40 % des personnes interrogées utilisaient moins fréquemment les espèces qu’auparavant.

L’une des explications possibles de cet apparent paradoxe avancé par M. Panetta est que, pendant la crise, les gens se sont tournés vers l’argent liquide pour gérer l’incertitude.

Énumérant les avantages de l’argent liquide, M. Panetta indique que la fonction de réserve de valeur garantit un niveau persistant de la demande de billets de banque, même lorsque les paiements numériques prennent leur essor.

L’argent liquide est aussi souvent le seul moyen de garantir l’inclusion financière, car il permet aux utilisateurs d’effectuer des paiements sans frais. Parallèlement, les espèces permettent à presque tout le monde – y compris les personnes âgées et les personnes handicapées – de vérifier l’authenticité de l’argent qu’ils utilisent.

L’Eurosystème s’en chargera, en s’engageant à fournir un approvisionnement solide en espèces, en veillant à ce qu’elles soient acceptées par les commerçants et en s’efforçant de réduire son empreinte écologique.

Quant à un euro numérique, il s’agirait d’un « complément à l’argent liquide, pas d’un remplacement ».

Comments are off this post!