7 des FNB les plus performants au troisième trimestre
Guides

7 des FNB les plus performants au troisième trimestre

Les meilleurs ETF présentent des opportunités tactiques en 2021.

Après un mois de septembre plutôt décevant, le marché boursier américain a renoncé à tous les gains réalisés au cours des deux mois précédents pour terminer le troisième trimestre à plat – l’indice S&P 500 est passé d’une clôture de 4 292 le 30 juin à une clôture de seulement 4 307 après la cloche le 30 septembre. Mais si les grands indices de référence comme le S&P sont de bonnes mesures de la santé générale du marché dans son ensemble, il est important de réaliser qu’il y a toujours des opportunités ciblées pour faire des profits dans n’importe quel environnement de marché. Les sept fonds négociés en bourse (ETF) tactiques suivants en sont la preuve, avec des gains à deux chiffres au troisième trimestre malgré les vents contraires de Wall Street – les ETF les plus performants ont gagné plus de 56 %. Il est important de noter que les fonds figurant sur cette liste n’incluent pas les fonds « à effet de levier » qui cherchent à produire un rendement deux ou trois fois supérieur à celui d’un indice de référence, et qu’ils excluent les ETF illiquides ne disposant pas d’un actif sous gestion ou d’un volume de transactions quotidien important.

iShares MSCI India ETF (ticker : INDA)

Le plus grand de plusieurs ETF axés sur l’Inde, INDA se distingue par sa taille et sa liquidité, ainsi que par un ratio de dépenses annuel légèrement inférieur à celui de ses pairs comme le WisdomTree India Earnings Fund (EPI) ou le iShares India 50 ETF (INDY). Mais dans l’ensemble, tous ces fonds ont une approche très similaire avec une stratégie spécifique à la nation dépendant de la fortune de l’Inde. Il s’avère qu’au troisième trimestre, c’était une excellente région à privilégier pour tous ces fonds en raison des vents arrière à court terme et de la croissance continue à long terme. En fait, Goldman Sachs a récemment déclaré que, dans trois ans, il s’attendait à ce que le marché boursier indien soit le cinquième au monde, devant la France, le Royaume-Uni et le Canada. Face aux difficultés rencontrées dans d’autres régions, les investisseurs ont définitivement trouvé l’attrait de ce pays axé sur la croissance au cours des derniers mois.

Total des actifs : 6,4 milliards de dollars

Performance au troisième trimestre : +10%

KraneShares Global Carbon ETF (KRBN)

Cet ETF KraneShares, qui est indexé sur le prix des quotas de carbone, offre aux investisseurs une exposition à une classe d’actifs de plus en plus importante à l’ère du changement climatique et de la couverture des risques liés aux émissions. Les crédits carbone représentent une tonne métrique de carbone et peuvent être gagnés en s’abstenant d’activités nuisibles à l’environnement qu’elles pourraient normalement être amenées à faire dans le cadre de leur activité ; les entreprises qui s’engagent à rester neutres en carbone doivent souvent les acheter pour compenser leur pollution. Et grâce à la dynamique récente, notamment le durcissement des politiques climatiques en Europe, les prix du carbone ont atteint un niveau record en septembre. En conséquence, ce FNB a enregistré des gains importants au troisième trimestre, alors même que d’autres investissements étaient confrontés à des vents contraires.

Actif total : 920 millions de dollars

Performance au troisième trimestre : +11%

FNB Global X Uranium (URA)

Détenant 45 actions liées à l’extraction d’uranium et à la production de composants d’énergie nucléaire, l’URA a connu une forte hausse, car de nombreuses personnes préoccupées par l’impact environnemental des combustibles fossiles montrent un regain d’intérêt pour l’uranium comme source d’énergie. À titre d’exemple, l’important mineur Cameco Corp. (CCJ) a plus que doublé au cours de l’année dernière, y compris ses plus hauts niveaux depuis 2014 après un succès continu au troisième trimestre. À noter également : le NorthShore Global Uranium Mining ETF (URNM) a des positions similaires mais a en fait fait fait beaucoup mieux avec des rendements de 22% au troisième trimestre. Cependant, URNM n’est pas à la hauteur d’URA en termes de taille, puisqu’il ne dispose que d’environ 640 millions de dollars d’actifs sous gestion. Cela dit, URA est l’un des FNB les plus performants du dernier trimestre.

Total des actifs : 960 millions de dollars

Performance au 3e trimestre : +12%

Global X Lithium & Battery Tech ETF (LIT)

Deuxième plus grand ETF de cette liste en termes d’actifs sous gestion, LIT est une option d’investissement populaire en ce moment pour des raisons évidentes. Alors que Tesla Inc. (TSLA) était autrefois considéré comme un constructeur automobile de niche par les opposants, il est clair que la révolution des véhicules électriques est là pour rester – et remodèle à la fois l’industrie automobile et le marché boursier en général. LIT détient une quarantaine d’actions de premier plan, dont des fabricants de VE comme Tesla et des mineurs de lithium comme Albemarle Corp. (ALB), qui sont des fournisseurs de composants clés de la technologie des batteries. Le vent d’air créé par la perturbation des VE a soutenu cet ETF, même si le marché boursier général a connu une certaine volatilité ces derniers temps.

Actifs sous gestion : 4,7 milliards de dollars

Performance au troisième trimestre : +13%

VanEck Rare Earth/Strategic Metals ETF (REMX)

Les métaux dits de terres rares sont des éléments chimiquement similaires, dont le scandium et l’yttrium. Ils ne sont pas vraiment rares d’un point de vue quantitatif, mais le problème est que là où ils sont présents à l’état naturel, ces métaux peuvent être assez difficiles à séparer des autres matériaux et à transformer en formes utilisables. En même temps, leurs propriétés sont incroyablement recherchées dans les industries de haute technologie, notamment l’électronique, l’énergie propre, l’aérospatiale et les applications automobiles. L’économie mondiale ayant connu une hausse de la demande mais des perturbations continues de la chaîne d’approvisionnement, le goulot d’étranglement des terres rares a fait grimper les prix – et par conséquent le REMX.

Actifs sous gestion : 938 millions de dollars

Performance au 3e trimestre : +21%

Breakwave Dry Bulk Shipping ETF (BDRY)

Le fournisseur de petits ETF Breakwave propose un fonds très ciblé via BDRY. Ce produit d’investissement n’est pas lié aux actions de transport maritime, mais plutôt aux contrats à terme sur le fret, c’est-à-dire des contrats dérivés qui reflètent le niveau futur attendu des taux de fret. BDRY était au bon endroit au bon moment, car les défis continus de la chaîne d’approvisionnement ont fait grimper les taux de fret mondiaux à de nouveaux sommets. Des pressions continues poussent les prévisions à la hausse pour l’avenir, et ce FNB a été multiplié par six depuis le 1er janvier – y compris une course impressionnante au troisième trimestre en plus des gains précédents, ce qui fait de BDRY l’un des FNB les plus performants du marché.

Actifs sous gestion : 127 millions de dollars

Performance au 3ème trimestre : +23%

United States Natural Gas Fund LP (UNG)

UNG est de loin le plus grand gagnant du troisième trimestre, grâce à l’envolée des prix du gaz naturel. Ce combustible fossile a été qualifié de meilleure passerelle entre les sources d’énergie plus « sales » qui reposent sur le charbon et qui sont de plus en plus éliminées dans le cadre de la lutte contre le changement climatique. Cependant, l’augmentation de la demande, grâce à une reprise économique plus large en 2021, ainsi que ce changement structurel du marché ont à peu près doublé les prix du gaz par rapport à ce qu’ils étaient il y a un an. L’UNG a donc bondi, tout comme des fonds similaires mais plus petits, notamment le iPath Series B Bloomberg Natural Gas Subindex Total Return ETN (GAZ).

Total des actifs sous gestion : 411 millions de dollars

Performance au 3e trimestre : +54%

Comments are off this post!