WeWork accepte désormais les paiements en cryptomonnaies
Actus

WeWork accepte désormais les paiements en cryptomonnaies

Le géant mondial de la location d’espaces partagés de travail, WeWork, accepte désormais les paiements en crypomonnaie. Découvrez ce que cette annonce implique pour les clients et pour la société.

Dans le communiqué de presse du 20 avril, l’entreprise a assuré que les clients n’auront même pas à réaliser de conversion en monnaie fiduciaire. La société commerciale a un double objectif dans ce projet. Le premier point est de proposer aux clients de payer leurs loyers grâce à une multitude de crypto devises. Le deuxième but de ce projet pour WeWork est de pouvoir bénéficier de l’accroissement de la valeur des monnaies. Cette fonction sera possible grâce à la préservation des actifs numériques.

Cependant, inclure les crypto devises dans son bilan financier expose également l’entreprise à la grande instabilité du cours de celles-ci. En réalité, il ne s’agit d’un pionnier puisque le géant Tesla a lui aussi autorisé récemment les paiements en crypto devises et de les intégrer dans sa caisse. Bien malgré tout, d’après le PDG de l’entreprise, Sandeep Mathrani, il s’agit ici d’une évidence, «Il est tout à fait logique pour nous […] d’ajouter les cryptomonnaies comme une méthode de paiement, » 

La cryptomonnaie, le nouvel allié de WeWork 

On totalise ainsi cinq cryptomonnaies acceptées pour payer vos loyers. D’abord deux cryptomonnaies, les bitcoins (BTC), les ethers (ETH). Mais vous pourrez aussi payer en stablecoins, en USDC et le PAX. Les stablecoins sont des pièces dont leurs prix et leur cours sont plus stables que les autres crypto devises. Ces stablecoins sont indexés à des monnaies fiduciaires ou fiatdes matières premières négociées en bouses et à d’autres crypto monnaies.

Tous les bailleurs et les partenaires tiers peuvent également être payés en crypto devises par WeWork, s’ils le souhaitent. Par ailleurs les paiements en cartes bancaires seront toujours possibles mais ne font pas le poids avec les paiements en crypto. En effet, les paiements en cryptomonnaies ont un avantage non négligeable, celui d’être rapide et peu couteux. À l’opposé des cartes bancaires, ils sont dépourvus de frais supplémentaires. Cette décision de nouveaux paiements pourrait donc définivement ouvrir les portes à WeWork. Elle s’exposera ainsi à toutes sortes d’entreprises basées sur la crypto.

Les partenaires

Pour réaliser ce changement et rendre possible ces moyens de paiements, l’entreprise fait appel à deux plateformes. La première et non des moindres est Coinbase, une plateforme permettant la vente, l’achat et le stockage de crypto devises. Celle-ci aidera à l’intégration des crypto actifs grâce à la sauvegarde des fonds de l’entreprise. Créée en 2012, Coinbase est aujourd’hui la plus grande plateforme de vente et d’achats de cryptomonnaies. C’est d’ailleurs la première société qui payera ses cotisations à WeWork grâce à la crypto.

La deuxième société concernée est Bitpay, qui elle, se chargera de la gestion des diverses transactions réalisées. Fondée en 2011, Bitpay fournit un service de paiement auprès de Bitcoin. Faire appel à Bitpay est plus qu’essentiel à présent. La société gère de très nombreuses entreprises, qui comme WeWork, se sont lancées avec succès dans le marché du crypto.

La création du géant immobilier

Adam Neumann et Miguel McKelvey ont créé en 2010 WeWork, à Soho à New York. L’entreprise met à disposition des locaux et propose du co-working. L’objectif du co-working est de partager un même lieu de travail permettant les échanges entre les professionnels de diverses sociétés. Ces locaux sont disponibles à une échelle internationale. À l’origine l’idée est novatrice et rapidement l’entreprise voit ses activités fleurir partout dans le monde. Pourtant, arrive après cela, plusieurs années compliquées qui changent la dynamique de l’entreprise.

Des moments difficiles…

Ainsi, WeWork a connu de multiples bouleversements depuis la mauvaise gestion du créateur Adam Neumann puis de sa démission. Perte après perte, son entrée en bourse en 2019 était vu d’un bon œil. Malheureusement les résultats n’ont pas été à la hauteur des attentes. Son entrée en bourse a été catastrophique et a mis des milliers de postes en dangers.

Plus récemment, WeWork a finalement réussi son entrée dans la bourse de Wall Street. Cette petite victoire a été possible grâce à l’aide d’un SPAC. Un SPAC, (Special Purpose Acquisition Company), est une société d’acquisition à vocation spéciale. Ce sont des structures cotées en bourse qui, lorsque les fonds sont levés, ils sont conservés sous forme de liquidité. Cet argent permet ainsi de financer l’acquisition dont il est question. C’est donc le SPAC BowX Acquisition Corp qui a permis l’entrée en bourse de WeWork. La valorisation de son entrée en bourse est de 9 milliards de dollars, un montant bien éloigné des 50 milliards de dollars prévus en 2019.

La crise du Covid a obligé un grand nombre de société à appliquer le télétravail et les distanciations sociales de ses employés. Les pertes pour l’année 2020 de l’entreprise se chiffrent à 3,2 milliards de dollars. Au début de cette année-là, l’occupation des bureaux était de 72%, à la fin elle était de 47%. Les activités de WeWork ne se sont pas donc mieux portées. Ceci dit, avec cette annonce on imagine que l’entreprise devrait pouvoir remonter la pente. En effet, bien malgré ses nombreuses pertes et difficultés de ces dernières années, WeWork reste l’entreprise la plus populaire du secteur immobilier dans le monde.

Les projets de WeWork 

De nombreuses innovations ont bien pourtant été réalisées, permettant de relancer l’entreprise. Par exemple, en 2020, WeWork a digitalisé son portefeuille immobilier. Pour se faire elle a sorti deux produits WeWork On Demand et WeWork All Access. Ces nouveautés ont permis aux clients de choisir comment, et quand travailler. Le paiement en cryptomonnaie est donc un projet qui poursuit une volonté d’orienter la société vers le digital et les technologies. Le CEO actuel, Sandeep Mathrani, a bien compris que les crypto monnaies étaient l’avenir des entreprises. Cette décision de proposer un nouveau type de paiement pourrait bien fidéliser de nouvelles entreprises. Certaines sont déjà adeptes à l’utilisation de crypto devises, d’autres pourraient bien être séduites par le concept et s’initier. Tous ces projets et ces résolutions permettent à l’entreprise de développer sa technologie et d’être plus flexible.

Comment fonctionne l’entreprise ?

Cette entreprise apporte à des sociétés ou aux employés divers bureaux accessibles facilement. C’est aujourd’hui 500 000 personnes qui travaillent dans ces locaux, dans 120 villes et 35 pays dans le monde. WeWork loue des immeubles qui sont par la suite aménagés et reloués aux clients de l’entreprise. Peu importe les activités de votre entreprise et du nombre d’employé, libre à vous de louer un petit appartement ou bien plusieurs étages d’un immeuble.

WeWork met à disposition des espaces flexibles avec des baux courts, d’un mois par exemple. Lorsqu’une société prend plus d’ampleur, WeWork s’arrange en faveur de celle-ci afin que la transition dans des locaux plus spacieux se réalise correctement. Un autre aspect non négligeable que propose la société immobilière et une très bonne connexion Internet dans ses locaux.

Locaux WeWork Paris


          Locaux de co-working, 33 Rue Lafayette Paris

Comments are off this post!