Quel est l’impact écologique des cryptomonnaies ?


Warning: Attempt to read property "roles" on bool in /www/coinautecom_878/public/wp-content/plugins/wp-user-frontend/wpuf-functions.php on line 4663
Temps de lecture : 3 minutes

De nos jours, l’environnement et les énergies renouvelables sont au cœur de nos préoccupations et à juste titre. Il est donc logique que lorsqu’on parle de cryptomonnaies, on se questionne sur leur impact écologique. Beaucoup de fausses idées circulent à ce sujet. Dans cet article nous allons te présenter trois points qui te prouveront que les technologies Web3 ne sont pas néfastes pour l’environnement.

Un système décentralisé

Tout d’abord, la blockchain fonctionne à partir d’un système décentralisé. Cela signifie que les cryptomonnaies comme le fameux Bitcoin sont gérées par ses utilisateurs et non par des institutions. Ainsi, les transactions sont plus efficaces puisqu’elles se basent sur un système de minage. En réduisant les intermédiaires dans les transactions, on réduit aussi l’énergie utilisée. En effet, moins il y a de personnes à consulter ou à solliciter pour transférer de l’argent d’un portefeuille à un autre moins de machines sont à mobiliser. 

On peut aussi mentionner le fait que le papier n’est pas utilisé, ainsi l’impact de la déforestation est réduit. C’est mine de rien une chose importante à noter. En effet, la production de papier constitue une grande part de l’empreinte carbone qu’une industrie peut avoir. En choisissant de se reposer sur la technologie et sur les appareils technologiques, les entreprises Web3 participent à créer une nouvelle vision de la finance. Une finance décentralisée, plus écologique et plus durable.

L’usage des énergies renouvelables 

Il est aussi important de mentionner que les entreprises qui créent des cryptomonnaies veulent réduire leur impact écologique. Il n’est pas irréaliste d’imaginer un système basé sur plusieurs énergies comme l’énergie solaire, éolienne ou même solaire. Ceux convaincus par l’impact positif que les technologies Web3 auront sur le futur sont les mieux placés pour l’imaginer.

Par exemple, on peut parler du Solar Coin (SLR). Une initiative qui, comme son nom l’indique, vise à promouvoir l’énergie solaire. Pour chaque mégawattheure généré grâce à cette énergie, un token est automatiquement créé. Ce genre d’initiative permet la promotion d’alternatives durables tout en profitant du système décentralisé.

On peut aussi prendre l’exemple d’Algorand (ALGO), une autre cryptomonnaie. Cette dernière a signé un partenariat avec ClimateTrade, des spécialistes de l’environnement. Grâce à cela Algorand a pour projet de devenir la première cryptomonnaie neutre en carbone. C’est un projet positif qui pourra en motiver certains à faire de même.

Moins de personnel 

En 2021 aux États-Unis le secteur financier employait 6,55 millions de personnes. De par son caractère centralisé, ce secteur a besoin d’un plus grand nombre de personnel pour fonctionner. Si on déroule un peu notre fil de pensée, on ne peut qu’imaginer la pollution engendrée par une telle masse de travailleurs. Rien qu’en comptant les dépenses énergétiques en transport par exemple. 

Ces dépenses énergétiques peuvent aussi prendre la forme de voyages d’affaires. Ces derniers peuvent requérir l’usage de l’avion, de la voiture mais aussi la nécessité de réserver des hôtels. Tout cela participe à une pollution excessive et nocive. C’est un des désavantages d’un secteur si important et qui pousse à une trop grande consommation.

Selon une étude menée par Block Research, pour les cryptomonnaies le nombre d’employés s’élevait à 82 000 personnes en 2022. Sachant que seulement une infime partie comprend des entreprises, le coût énergétique causé par ces salariés est bien moindre que pour le secteur traditionnel. En effet, les voyages d’affaires sont moins nombreux. Mais la mentalité est aussi différente. Quand Satoshi Nakamoto a rendu public son livre blanc il a proposé une façon populaire de concevoir la finance. Cela a une influence sur le secteur de la DeFi qui pense en gardant à l’esprit la volonté de Nakamoto. À savoir le fait qu’une cryptomonnaie doit pouvoir être accessible et respectueuse de ses utilisateurs.

Cet article se veut positif et il nous semble important de nuancer les propos généralement tenus par certains médias. Il est important de prendre du recul et de reconnaître que chaque cryptomonnaie est différente. Mais surtout qu’en général un effort est fait pour réduire l’impact écologique. Cela passe par différentes mesures que nous nous sommes efforcé de vous présenter. 

Sommaire

Sois au courant des dernières actus !

Inscris-toi à notre newsletter pour recevoir toute l’actu crypto directement dans ta boîte mail

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Envie d’écrire un article ?

Rédigez votre article et soumettez-le à l’équipe coinaute. On prendra le temps de le lire et peut-être même de le publier !

Articles similaires