Charlie Lee, le Litecoin c’est lui !
Actus, Autres

Charlie Lee, le Litecoin c’est lui !

Charlie Lee, le Litecoin, c’est lui !

Quand on vous parle de crypto-monnaie, à qui pensez-vous ? Bitcoin, Ethereum ou encore le fameux Dogecoin d’Elon Musk ? Mais connaissez-vous Litecoin, cette cryptomonnaie new-age qui concurrence même les grands ? 

Portrait d’un homme, d’un inventeur, d’un ancien mineur de crypto au même titre que certains d’entre vous. 

Le début de carrière de Charlie Lee :

Né en Côte d’Ivoire, Lee déménage très vite aux États-Unis. Il se retrouve diplômé du lycée en 1995, et commence un bachelor au sein de l’institut technologique du Massachusetts. Un bachelor qu’il termine en 2000, accompagné d’un master en science des ordinateurs. 

Alors que son frère devient le développeur de BTC China, Charlie Lee, quant à lui, travaille pour Google durant une décennie au cœur des années 2000. En étant d’abord passé par Kana Communications et Guideware Software. 

Il rédigeait du code pour l’application Chrome OS. En 2011, il développe un intérêt pour le Bitcoin, créer par Satoshi NakamotoOn lui crédite également Youtube Mobile et Google Play Games. 

Auteur des cryptomonnaies Fairbrix et Tenebrix qui ne rencontrèrent qu’un puissant échec, Charlie Lee ne s’arrête toutefois pas là. 

S’ensuivi le développement de Litecoin, qu’il publie sur Bitcointalk. Il déclare avoir écrit le code de la blockchain durant son temps libre chez Google. 

Cependant, il avoue ne pas désirer devenir un rival pour le Bitcoin. Où prétendre le concurrencer. 

Charlie Lee chez Coinbase : 

En 2013, Charlie Lee déménage d’entreprise et termine chez Coinbase. Un site que les amateurs et vétérans de cryptomonnaie connaissent très bien. Il était même l’un de leurs premiers employés. 

Coinbase décide même d’adopter et de référencer sa cryptomonnaie. 

Litecoin, l’empire :

C’est en 2017 que le projet de monnaie virtuelle de Lee prend une sombre tournure : il décide de vendre la quasi-totalité de ses possessions Litecoin. Selon lui, pour cause de conflits d’intérêts. 

Du moins, c’est ce qu’il poste sur Reedit ainsi que son compte Twitter. Un compte Twitter qu’il aurait, par ailleurs, utilisé afin de manipuler le cours de sa devise virtuelle et ainsi inciter le grand public à investir dans des jetons Litecoin. 

D’après les sources, Lee n’en serait pas à son coup d’essai. En effet, l’informaticien aurait profité de son statut chez Coinbase pour booster sa cryptomonnaie parmi le listing de l’entreprise.  En effet, Coinbase se réfère comme l’un des sites les plus importants en termes de devise virtuelle. Par conséquent, ils n’accueillaient pas n’importe quelle blockchain au sein de leur listing. Beaucoup accusent Charlie Lee d’abuser de son pouvoir au sein de Coinbase, à cette époque. 

La question se soulève : est-ce le Litecoin méritait réellement sa place sur l’une des plus grandes plateformes de référence ? Dans tous les cas, maintenant oui. 

Pourquoi de telles accusations ? 

  • La date d’implantation de Litecoin correspond à la date d’entrée en entreprise de Charlie Lee. Ce qui signifie qu’il y a une grande chance pour qu’il l’ait implantée de lui-même. 
  • Lee possédait des jetons Litecoin quand la cryptomonnaie a été intégrée, ce qui permet le soupçon d’une montée en bourse grâce à du minage menée par sa propre personne. 
  • La communauté Litecoin était inactive avant l’implantation chez Coinbase, et seuls les appréciateurs de la devise désiraient son implantation. Charlie Lee la désirait probablement également.

La vente de ses jetons occurre peu après les accusations de manipulation. Une balle dans le pied, quand on considère que le potentiel de Litecoin était à son paroxysme à cette période. Pour se rattraper, Charlie Lee annonce qu’il ne possède plus aucun jeton LTC. À l’exception près de quelques vétérans qu’il conserve à titre commémoratif. 

Actuelle activité

Actuellement, Lee travaille à plein temps sur sa propre cryptomonnaie. En effet, il fonde la Litecoin Foundation en avril 2017, peu avant la revente de ses jetons et des accusations. SI au départ le projet n’était qu’une promotion du Litecoin, Lee s’en sert désormais comme plateforme de travail à plein temps.

Une entreprise qu’il a fondée lui-même post-démission de chez Google, bien qu’on ne puisse saluer l’actuel taux de popularité de Litecoin : la cryptomonnaie, autant que sa communauté, se meurent à petit peu. 

Seul un véritable bond financier reste en mesure de lui parvenir en aide.

Conclusion 

Comme toutes les personnes influentes de la cryptomonnaie, Charlie Lee démocratise et ajoute une pierre solide et lourde à l’édifice. Litecoin demeure encore de nos jours une des références de la monnaie virtuelle. 

Mais est-ce que cela justifie ses actes ? 

Bien sûr, Coinaute ne possède guère la réponse absolue aux accusations. Pour cette raison, nous accordons le bénéfice du doute à Charlie Lee. Quoi qu’il en soit, nul ne justifie le harcèlement, les insultes et la haine envoyée à l’égard d’un être humain, et encore moins une personnalité publique. 

Publique ne signifie pas défouloir.

Si Lee désire revenir sur la scène, il lui faudra être ingénieux et intelligent sur la manière dont il place ses pions sur l’échiquier : la compétition se resserre au fur et à mesure du temps qui passe. À voir si Charlie finira coincé dans l’étau du passé.

Comments are off this post!

Please Add Widget from here