C’est quoi un Airdrop ? C’est gratuit et ça peut...
Actus

C’est quoi un Airdrop ? C’est gratuit et ça peut rapporter gros !

Un Airdrop, c’est quoi ?

Vous pensez peut être à la célèbre application d’Apple ? La ressemblance est frappante. Mais dans le monde de la cryptomonnaie, il ne s’agit pas du tout de la même chose. Alors vous vous demandez sûrement ce qu’est un Airdrop. Les événements dont nous allons parler sont réguliers et très nombreux. Venez découvrir ou redécouvrir les Airdrops, ces distributions gratuites et ponctuelles de tokens.

Airdrop, une idée simple et c’est gratuit

Un Airdrop est tout simplement une distribution gratuite de tokens. L’événement se déroule souvent sur une période courte. À l’initiative d’un Airdrop se trouvent généralement les créateurs d’une cryptomonnaie, quelle qu’elle soit. Mais “gratuit” n’est pas tout à fait le mot.  Cette manne soudaine possible demande, bien sûr, des contreparties que nous aborderons dans la suite de cet article. 

Grande prudence avant de vous lancer dans un Airdrop

Avant d’aller plus loin dans l’univers des Airdrops, rappelons des règles de prudence à respecter ABSOLUMENT. Car vous imaginez bien que, dès qu’il y a de l’argent en jeu, des profiteurs pointent le bout de leur nez  pour abuser des autres et leur soutirer de l’argent :

Alors si vous voulez vous lancer :

  • Créez une adresse email que vous utilisez uniquement pour les Airdrops
  • Soyez très prudents quand vous téléchargez un wallet ou une application, car ils peuvent être infectés
  • N’utilisez aucun de vos mots de passe habituels
  • Ne versez JAMAIS d’argent.
  • Ne communiquez JAMAIS votre clé privée d’une plateforme, Ethereum par exemple.
  • Ne téléchargez aucun fichier.
  • N’envoyez jamais de cryptomonnaie dans le but d’en recevoir plus.

On vous demande d’effectuer une des 4 dernières actions listées ci-dessus ? Sauvez-vous, c’est probablement une arnaque !

A quoi sert un Airdrop si tout est gratuit ?

Maintenant que vous êtes au clair avec votre sécurité et celle de votre argent, vous vous demandez sûrement à quoi peut bien servir un Airdrop, surtout s’il est gratuit. 

Un Airdrop c’est comme une pub pour une crypto

Lorsqu’un nouveau produit arrive sur le vaste marché de la consommation, il a besoin de se faire connaître et trouver sa place, pour être acheté bien sûr. Pour exemple – et parce que ça nous fait plaisir de le revoir – en 2001 la mousse au chocolat “ChocoSui’s” arrive dans les supermarchés. Pour lancer son nouveau produit, Nestlé sort alors sa campagne publicitaire à la télévision avec Maurice et son poisson rouge.

Vous l’aurez donc compris, un Airdrop est comme une publicité. Alors que certains créateurs d’une cryptomonnaie privilégient les ICO (Initial Coin Offering), d’autres préfèrent les Airdrops, voire une combinaison des deux. pour faire connaître et croître leur cryptomonnaie.

Mais le Airdrop va plus loin

Il ne s’agit pas simplement d’être lancé dans le grand bain virtuel car toute cryptomonnaie a, avant tout, besoin de sa communauté pour exister et grandir. L’exemple de Dogecoin est le plus représentatif : sans sa communauté, cette cryptomonnaie, conçue au départ comme une blague, n’aurait sans doute pas survécu. Au-delà d’une publicité, le Airdrop peut être considéré comme une sorte de tremplin qui va encourager les utilisateurs à se servir du réseau et/ou à récompenser les personnes qui auront soutenu le projet depuis le début. Pour les concepteurs, la faible valeur de départ de leur monnaie virtuelle leur permet d’en distribuer une partie quasi gratuitement. 

Un Airdrop ça rapporte quoi à l’utilisateur ?

Finalement c’est une opération gagnant/gagnant. Tout va reposer progressivement ensuite sur l’équipe de développement et le potentiel de croissance du token. De votre côté vous aurez pris un peu de votre temps, mais vous n’aurez rien dépensé et vous pourrez y gagner.

Et quelles sont les contreparties d’un Airdrop ?

Pour accéder à ces Airdrops et en profiter, comme nous vous l’avons dit au début de cet article, vous serez forcément tenus de remplir quelques formulaires, de cliquer un peu partout et d’être actif sur les réseaux sociaux. Mais vous devrez obligatoirement vous enregistrer sur un site qui stockera vos tokens, comme MyEtherWallet, par exemple.

Vous serez également invités à :

  • Réaliser diverses actions comme suivre un groupe Telegram ou un compte Twitter
  • Visionner une vidéo
  • Télécharger une appli (attention à bien vérifier qu’elle ne contient pas de virus)
  • Remplir un formulaire…

Toutes ces actions varient selon les Airdrops mais sont toujours précisées.

Où trouver un Airdrop en cours ?

Les réseaux sociaux débordent de Airdrops en cours ou à venir, Telegram restant le plus actif sur le sujet. Le site CoinMarketCap recense, lui aussi, un bon nombre d’événements de distribution de tokens. 

Amis des animaux : les Airdrops de Simba et des FunnyBirds

Si en plus de vos envies de jouer avec les cryptomonnaies, vous êtes fans des animaux, sachez qu’ils ont beaucoup de succès avec la grande émergence des NFTs. Vous connaissez sans aucun doute le Dogecoin, cette cryptomonnaie avec sa tête de chien que le milliardaire Elon Musk continue de promouvoir. Cette devise fait partie du top 5 des monnaies virtuelles, mais elle a surtout le don de déclencher un phénomène de mode du côté de nos amies les bêtes. Quoi de mieux que des petits animaux virtuels pour attirer des fans et construire en amont une communauté porteuse ?

Simba Finance et son Airdrop, l’affaire à suivre

C’est dans cette optique que 2 Airdrops ont vu le jour, en particulier sur Twitter. Simba Finance a déboulé sur le réseau social le 5 mai dernier et lancé son Airdrop le 25 mai. Difficile de savoir si le lionceau du célèbre film d’animation de Disney “Le Roi Lion”, avec sa bonne bouille et ses yeux violets aura le vent en poupe, mais le SIM mérite un brin d’attention.

FunnyBirdNFT va-t-il voler de ses propres ailes ?

Dans le même ordre d’idées, mais complètement axés sur les NFTs, les FunnyBirds sont apparus, eux aussi sur Twitter et sur Telegram en avril dernier. Le Airdrop a démarré hier, le 31 mai. Le nombre d’abonnés au compte à grimpé en flèche en quelques heures. Pétard mouillé ou envol à prévoir ?

Conclusion

Les Airdrops ne sont pas nouveaux. Mais ils ont souffert d’arnaques qui ont rapporté gros à quelques petits malins et qui ont nui à leur réputation. Ils restent aujourd’hui nombreux mais plus espacés. Les Smartdrops, qui permettraient de mieux cibler les utilisateurs et de distribuer plus de tokens à moins de personnes, seraient-ils une alternative plus fiable ? Néanmoins, si vous restez prudent et suivez les bons conseils, les Airdrops restent un bon moyen de remplir votre porte-monnaie avec quelques petits efforts et surtout en vous amusant.

Comments are off this post!