Zoom sur Tezos, la cryptomonnaie conseillée par la presse fi...
Actus

Zoom sur Tezos, la cryptomonnaie conseillée par la presse financière !

Tezos a le vent en poupe actuellement. La cryptomonnaie lancée en 2017, fréquemment appelée la « tueuse d’Ethereum », ne cesse d’être recommandée par les experts financiers du monde entier. Plus performante et moins chère que l’Ethereum, Tezos gravit peu à peu les échelons des cryptomonnaies en termes de capitalisation boursière. On peut déjà lire dans la presse économique et financière que Tezos sera le prochain Bitcoin, de quoi s’intéresser de plus près à cette cryptomonnaie tant complimentée.

 

Présentation de Tezos, une cryptomonnaie à l’avenir très prometteur

 

Tezos a été créée par Arthur et Kathleen Breitman. Le mémorandum et livre blanc de Tezos ont été publiés en 2014, mais la cryptomonnaie n’a été véritablement lancée qu’en 2017. Tezos est un altcoin. Elle permet principalement la création et l’exécution de contrats intelligents. Sa plateforme logicielle est open-source et sa cryptomonnaie est le XTZ.

Son protocole repose sur trois couches successives :

  • Premièrement, un protocole de réseau
  • Deuxièmement, un protocole de transaction
  • Et troisièmement, un protocole de consensus

Tezos ressemble énormément à Ethereum quant à ses fonctionnalités. Toutefois, sa blockchain est beaucoup moins gourmande en énergie que ses prédécesseurs, Ethereum et Bitcoin. Tezos propose aussi un véritable atout qui lui est propre et unique : son « mécanisme d’adaptabilité interne ». Ce mécanisme lui apporte certainement la gouvernance la plus décentralisée de toutes les blockchains actuelles.

 

Tezos et son système révolutionnaire évitant les « hard forks »

 

Ce qui rend Tezos absolument unique, c’est que la plateforme ne réalisera probablement jamais de « hard fork » (ou « embranchement dur » en français) grâce à son « mécanisme d’adaptabilité interne ». Les hard forks sont inévitables pour les blockchains traditionnelles. Ils consistent en une modification des règles de consensus adoptées par la blockchain. Cette modification n’est pas rétrocompatible. Les hard forks sont utilisés pour mettre le système à niveau. Ils consistent en la création d’une nouvelle chaîne plus performante, alors que l’ancienne meurt. Certains hard forks sont aussi pratiqués en cas de contentieux, sur les changements de consensus, au sein de l’équipe. Dans ce cas, les deux blockchains survivent et cela donne naissance à une nouvelle cryptomonnaie héritée de la première.

Les hard forks peuvent être repoussés par la réalisation de « soft forks » (ou « embranchement doux ») qui sont, quant à eux, rétrocompatibles. Toutefois, les soft forks ne permettent que des modifications assez limitées. Certaines plateformes crypto mettent aussi en place des « side chains », c’est-à-dire des chaînes latérales, afin de répondre à leurs besoins. Malgré tout, ces deux solutions restent provisoires et la plupart des blockchains finissent par réaliser un hard fork.

 

Pour se passer de hard fork, les développeurs de Tezos ont donc construit un processus de modification au sein même de sa blockchain. Tezos dispose d’une interface sur laquelle il est possible de proposer, sélectionner et tester des mises à jour. L’adoption finale de ces mises à jour est ensuite votée par tous les acteurs de la plateforme. Ce procédé est absolument révolutionnaire puisqu’il évite le hard fork. Tout se passe au sein du système de Tezos et non en dehors de sa blockchain. Ces développeurs ont nommé cette fonctionnalité un « mécanisme d’adaptabilité interne ».

 

Tezos, le « tueur d’Ethereum »

 

Tezos est régulièrement qualifié de « Ethereum killer » (ou « tueur d’Ethereum » en français). En effet, Tezos possède toutes les fonctionnalités d’Ethereum et n’a rien à lui envier. Outre la mise en place de contrats intelligents, Tezos permet aussi la création de NFT, par exemple. Ces NFT sont des jetons de cryptomonnaie non fongibles et donc uniques. Cela leur assure une bien plus grande valeur que les jetons traditionnels, fongibles. Les NFT sont extrêmement recherchés actuellement, or toutes les plateformes ne permettent pas leur création.

Tezos possède donc les mêmes fonctionnalités qu’Ethereum, mais son réseau s’annonce bien plus durable grâce à son « mécanisme d’adaptabilité interne ». Ethereum ne peut échapper aux hard forks, contrairement à Tezos. Ces hard forks, en plus d’être un processus lourd et complexe, entraînent la division des cryptomonnaies et donc leur perte de valeur.

Aujourd’hui, la valeur de Tezos et d’Ethereum repose en grande partie sur l’adoption et l’utilisation des cryptomonnaies. Le Bitcoin sert souvent d’indicateur et lorsque son cours augmente, ce sont tous les cours de cryptomonnaies qui le suivent dans sa tendance. Mais, plus les cryptomonnaies se démocratiseront, plus leur valeur fonctionnelle sera prise en compte sur le marché. De plus, contrairement au Bitcoin qui est limité et dont la valeur repose donc sur la rareté, le Tezos et l’Ethereum se renouvellent chaque année. Ces cryptomonnaies ne sont donc pas rares. De ce fait, leur prix dépend déjà en grande partie de l’utilité de leur protocole.

Les investisseurs préféreront certainement miser sur un Tezos, capable de se renouveler sans embranchement, plutôt que sur un Ethereum qui ne possède pas cette fonctionnalité. De plus, son procédé d’adaptabilité interne, basé sur le vote de tous les acteurs de la plateforme, en fait une plateforme véritablement décentralisée, l’un des objectifs majeurs des cryptomonnaies.

L’avenir du mastodonte Ethereum risque donc de considérablement s’assombrir prochainement, lorsque le public s’apercevra que pour bien moins cher ils peuvent investir dans du Tezos, un Ethereum bien plus performant.

 

Le cours du Tezos en hausse

 

Aujourd’hui, le cours du XTZ de Tezos est à 4,238 dollars. Sa valeur maximale a été de 5 dollars, en mai 2018. Tezos se place ainsi au 36e rang des cryptomonnaies actuellement, avec une capitalisation boursière totale de 3 250 510 000 dollars.

Côté prédiction, les spécialistes gagent sur une hausse fulgurante du prix du XTZ de Tezos. Il pourrait, selon eux, atteindre des prix similaires à ceux de l’Ethereum. Son cours a déjà augmenté de 204.38% en un an. Son « mécanisme d’adaptabilité interne », qui lui assure une plus longue longévité que les géants Bitcoin et Ethereum par exemple, explique ce score. Les grandes institutions bancaires s’intéressent déjà au Tezos. La banque de France s’est engagée dans cette plateforme. Il en va de même pour le BTG Pactual, banque d’investissement brésilienne, aujourd’hui plus grosse banque du secteur en Amérique Latine. Ce mécanisme semble donc faire de Tezos l’altcoin le plus précieux à ce jour pour certains spécialistes.

Alors que le cours de l’Ethereum est à 1 804,49 dollars, quant à lui, il peut s’avérer judicieux de commencer à investir dans Tezos qui promet de supplanter son rival sur le long terme.

 

 

 

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.