Une accalmie pour les XRP ? Un arrangement entre Youtube et ...
Actus

Une accalmie pour les XRP ? Un arrangement entre Youtube et Ripple trouvé

L’année 2021 débute extrêmement mal pour Ripple Labs et son XRP, au cœur de multiples scandales judiciaires. Déjà en décembre 2020, la SEC (Securities and Exchange Commission), attaquait Ripple en justice. Le gendarme de la bourse américaine l’accuse de vendre des titres sans licence. Début janvier 2021, Tetragon, un de ses principaux actionnaires, en profitait pour l’attaquer à son tour. La société exigeait un remboursement de 175 millions de dollars, montant de son investissement sur le XRP.

Néanmoins, quelques bonnes nouvelles sont tombées pour Ripple Labs au début du mois de mars. Ripple a trouvé un arrangement la semaine dernière avec la plateforme Youtube, contre laquelle la blockchain avait porté plainte en avril 2020. La requête d’action en justice de Tetragon lui a aussi été refusée, de quoi assurer au XRP un peu de répit dans ce triste panorama.

 

Ripple et son token XRP ne font pas l’unanimité dans la crypto-communauté

 

La société Ripple Labs, fondée en 2012 à San Francisco par Chris Larsen et Jed McCaleb, est à l’origine d’un protocole de paiement rapide, le Ripple.

Le Ripple est un réseau de pair-à-pair qui fournit un protocole de paiement aux institutions bancaires. Ce réseau permet de faire des transactions financières de façon sécurisée, très rapidement et à moindre frais. Le Ripple a donc pour vocation de remplacer le Swift, le protocole de transfert d’argent le plus répandu actuellement, mais beaucoup moins rapide. La rapidité du Ripple et sa sécurisation a permis à Ripple Labs de vendre son réseau à plus de 70 institutions bancaires, dont BBVA ou American Express par exemple.

 

Afin de faire tourner son réseau bancaire, Ripple Labs a aussi créé sa propre cryptomonnaie, le token XRP, qui n’existe que dans le système Ripple. Les avis concernant le XRP divergent énormément parmi la crypto-communauté. Leur gestion est assez décriée car, bien que le Ripple soit effectivement un protocole décentralisé, les validateurs autorisés à opérer sur son réseau sont pour la plupart des banques, des institutions bancaires, etc.  Les acteurs de Ripple sont donc particulièrement centralisés.

De plus, la répartition des XRP est elle aussi fortement critiquée. D’après Ripple Labs, 99 milliards de XRP sont disponibles selon la répartition suivante :

  • 6 milliards de XRP sont détenus par la société Ripple Labs
  • 39 milliards de XRP seulement sont actuellement en circulation
  • 55 milliards de XRP sont dans un « escrow », c’est-à-dire qu’ils sont bloqués par une personne tierce en attendant qu’un certain nombre de conditions soient réunies pour leur déblocage. Or, les conditions de déblocage des XRP sont extrêmement flous.

La société est donc régulièrement la cible de critiques ces dernières années. Les récents procès ne viennent pas aider sa réputation auprès de la crypto-communauté.

 

Le XRP au cœur d’une tornade judiciaire face à la SEC

 

L’annonce du procès lancé par la SEC contre Ripple a eu des conséquences désastreuses sur le cours du XRP. En effet, le cours du XRP a chuté de près de 50% à l’annonce du procès. Hissé au troisième rang des cryptomonnaies, le XRP a chuté à la cinquième place en quelques jours.

La SEC accuse, notamment, Ripple d’avoir commercialisé des titres, les XRP, sans autorisation. Le gendarme de la bourse aurait averti la société dès 2012, mais Ripple avait choisi d’ignorer cette mise en garde. La société Ripple Labs se défend en affirmant que les XRP sont des tokens de cryptomonnaie et non des titres. À cette accusation, la SEC ajoute que les dirigeants auraient trompés les investisseurs à plusieurs reprises. Ils auraient manipulé le cours du XRP pour en tirer le meilleur prix lors de leurs propres ventes.

La première audience du procès a eu lieu le 22 février 2020, mais la première phase s’étalera jusqu’au mois d’août. Les procès lancés par la SEC durent entre 6 et 12 mois en moyenne. Les prédictions sur le cours du XRP en 2021 sont donc pour le moment extrêmement mauvaises. Suite à ces péripéties judiciaires, de nombreuses plateformes ont annoncé la suspension des négociations de XRP chez elles. C’est le cas notamment de Blockchain.com, Voyager digital ou encore Coinbase.

 

Un apaisement pour Ripple (XRP) en ce début du mois de mars ?

 

Ripple contre Youtube, des XRP escroqués

 

En avril 2020, Ripple avait attaqué Youtube après avoir signalé à plusieurs reprises des fraudes et usurpations de son identité. En effet, des escrocs avaient usurpé l’identité de Ripple et de son PDG, Brad Garlinghouse, afin d’organiser de faux concours. Les escrocs promettaient des XRP gratuits. Ces arnaques « giveaway » sont extrêmement répandues dans la crypto-communauté.

Ripple affirme que plusieurs millions de XRP ont été dérobés à ces occasions. La société a donc décidé en avril 2020 d’attaquer Youtube qui n’aurait, selon elle, pas pris les mesures nécessaires. Mais le 9 mars 2021, le PDG de Ripple a annoncé dans une série de trois tweets que les deux sociétés étaient parvenues à un arrangement.

 

 » L’année dernière, @Ripple et moi avons poursuivi @YouTube pour ne pas avoir appliqué ses propres politiques en autorisant de faux comptes (se faisant passer pour mes comptes vérifiés ou ceux de Ripple) à mener des escroqueries de dons de XRP. Nous sommes maintenant parvenus à une résolution pour travailler ensemble à la prévention, à la détection et au démantèlement de ces escroqueries. 1/3  »

 

Les détails de cet accord devraient par contre rester confidentiels d’après son dernier tweet sur le sujet.

 » Bien que les termes spécifiques du règlement soient confidentiels, il est clair pour tous que sans responsabilité et action, la confiance s’érode dans ce secteur, à un moment crucial où les gouvernements du monde entier s’intéressent de près aux crypto-monnaies. 3/3  »

 

Cette bonne nouvelle pour le Ripple Labs et son XRP a été précédée par l’échec de la tentative de procès de Tetragon.

 

L’échec de l’offensive de Tetragon, le principal actionnaire de Ripple

 

À l’annonce du procès entre Ripple Labs et la SEC, Tetragon, le principal actionnaire de Ripple, demandait le remboursement de son investissement de 175 millions de dollars. Pour cela, Tetragon a invoqué une clause de leur contrat, selon laquelle le XRP ne pouvait être reconnu comme un titre. Or, c’est précisément de quoi la SEC accuse Ripple Labs.

Heureusement pour Ripple, son procès contre la SEC étant en cours, le XRP garde pour le moment son statut de cryptomonnaie. Tetragon a donc dû abandonner ses poursuites en attendant le dénouement du procès.

 

Malgré cette accalmie judiciaire, les prédictions restent très floues quant à l’avenir du XRP. Si Ripple gagne son procès contre la SEC, le cours du XRP pourrait remonter en flèche. Dans le cas contraire, son futur est compromis. Ce ne serait pas la première fois que la SEC gagnerait un procès de cette nature. De plus, Tetragon n’hésitera pas a relancé ses poursuites si le XRP est effectivement reconnu comme un titre.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.