Stronghold lèvera 100 millions de dollars dans le cadre d&rs...
Actus

Stronghold lèvera 100 millions de dollars dans le cadre d’une introduction en bourse ciblée

Stronghold Digital Mining a indiqué qu’elle prévoyait de coter ses actions sur le Nasdaq après l’introduction en bourse et de les proposer sous le ticker « SDIG ».

L’entreprise américaine d’extraction de crypto-monnaies, Stronghold Digital Mining Inc, est prête à faire ses débuts en bourse par la fameuse voie de l’introduction en bourse (IPO). Selon son dernier dépôt auprès de la United States Securities and Exchange Commission (SEC), la société prévoit de vendre jusqu’à 5 882 352 actions ordinaires de classe A à un prix de 16,00 $ et 18,00 $ par action. Le produit attendu de l’introduction en bourse est évalué à environ 100 millions de dollars.

Selon Stronghold, la totalité du produit de l’introduction en bourse sera utilisée pour les besoins généraux de l’entreprise, notamment pour l’acquisition de mineurs et d’actifs de production d’énergie, et pour payer les frais de cette offre. La société a déclaré que sa contribution exacte aux fins générales de l’entreprise augmentera ou diminuera en fonction du montant final qu’elle réalisera de l’introduction en bourse, en fonction de la demande.

La société a indiqué qu’elle prévoyait d’inscrire ses actions sur le Nasdaq après l’introduction en bourse et de les négocier sous le symbole « SDIG ». Stronghold indique qu’elle fera appel aux services de preneurs fermes auxquels elle accordera une option de 30 jours pour acheter jusqu’à 882 352 actions supplémentaires au prix de l’introduction en bourse. Ces actions s’ajoutent aux 5,8 millions d’actions prévues qu’elle offre au public. B. Riley Securities, Inc. et Cowen agiront en tant que directeurs de livres conjoints, tandis que Tudor, Pickering, Holt & Co. feront office de directeurs principaux.

Stronghold et les avantages de son exploitation minière

Stronghold s’enorgueillit d’être l’une des premières entreprises minières à s’introduire en bourse par le biais d’un premier appel public à l’épargne, contrairement aux sociétés d’acquisition à vocation spécifique (SPAC) et à la cotation directe que beaucoup utilisent actuellement. En outre, l’entreprise affirme avoir un avantage concurrentiel par rapport à ses pairs, car elle produit son électricité à partir de déchets de charbon, ce qui contribue à recycler la source d’énergie et à réduire son empreinte carbone.

Stronghold Digital Mining affirme que ses processus sont respectueux de l’environnement et durables, ajoutant que le fait de disposer de sa propre « source d’énergie permet de produire des bitcoins à l’un des prix les plus bas parmi les sociétés cotées en bourse ».

« Nous pensons également que le fait de posséder notre propre source d’énergie fait de nous un partenaire plus attrayant pour les fournisseurs d’équipements de minage de cryptoactifs. Par exemple, nous avons été en mesure de conclure des partenariats avec des acteurs de l’industrie des actifs cryptographiques, y compris des accords de partage de mineurs, parce que nous avons proposé des tarifs d’électricité compétitifs dans le cadre d’un accord mutuellement avantageux », explique la société.

Stronghold Digital Mining est prêt à agrandir ses installations de 900 % au cours de l’année à venir. Alors que le débit minier actuel est évalué à environ 185 pétahashs par seconde (PH/s), contre 3 000 selon le prospectus déposé, la société affirme qu’elle va augmenter ce chiffre à 2 500 PH/s, contre 26 150 mineurs qu’elle attend actuellement de ses fournisseurs. La société a noté que 72% de ces mineurs seront livrés avant la fin de cette année, tandis que le reste sera livré l’année prochaine.

Dans sa volonté de se repositionner en tant que pôle majeur de l’exploitation minière du bitcoin, Stronghold a également détaillé ses plans d’acquisition de 55 800 mineurs supplémentaires pour porter son hashrate total à 8 000 PH/s d’ici décembre 2022. Des acquisitions de générateurs d’énergie seront certainement réalisées dans les années à venir pour aider à alimenter ce grand nombre de mineurs qu’il prévoit de déployer.

Comments are off this post!