Une société d’extraction de bitcoins s’associe à...
Bitcoin

Une société d’extraction de bitcoins s’associe à une centrale nucléaire

Les mini-centrales nucléaires de l’Oklahoma offrent une source d’énergie alternative à l’industrie minière du bitcoin alimentée par les combustibles fossiles. Compass Mining est un service qui permet à quiconque d’acheter une machine à miner le bitcoin. De plus, il permet de l’héberger dans le monde entier. Cette société s’associe à la startup Oklo spécialisée dans l’énergie nucléaire.

Fournir des sources d’énergies alternatives

En s’associant à Oklo, Compass compte des services d’hébergement au Canada, aux États-Unis et en Chine ainsi qu’un certain nombre de fabricants de matériel informatique. De plus, il est en mesure d’exploiter l’énergie nucléaire propre.

Cela est en partie possible grâce à l’ambitieuse tentative d’Oklo de commercialiser des mini-réacteurs nucléaires. Au lieu de construire des énormes centrales électriques pour produire de l’énergie. La startup californienne veut construire des installations plus petites et sans personnel. Ils peuvent ainsi alimenter des campus universitaires, de grandes entreprises ou, dans ce cas, des fermes de minage de cryptomonnaies.

Jusqu’à présent, la startup connait des débuts positifs. Okla est devenue la première entreprise américaine à obtenir une licence pour sa technologie de fission avancée. Elle accepte par la Commission de réglementation nucléaire américaine l’année dernière. Elle s’intéresse désormais à l’extraction de cryptomonnaies.

Selon un communiqué de presse partagé avec Decrypt, la première phase du projet doit être lancée au début de 2020. Puis, il peut voir Oklo fournir aux machines minières Bitcoin de Compass au moins 150 mégawatts d’énergie propre. À titre indicatif, 2 mégawatts peuvent fournir suffisamment d’électricité pour environ 400 foyers.

Oklo affirme que ses centrales sont capables de produire une énergie fiable pendant 20 ans sans avoir besoin d’être ravitaillées, avec la possibilité d’étendre le projet encore plus loin – la société affirme qu’elle peut fournir une capacité supplémentaire pour accélérer les efforts d’extraction durable de bitcoins de Compass.

« Chaque mineur de bitcoin comprend la nécessité d’une alimentation électrique fiable et bon marché », a déclaré Whit Gibbs, cofondateur et PDG de Compass.

Nouvelle voie pour le bitcoin

Le partenariat entre les deux entreprises intervient dans un contexte de débats animés sur l’impact négatif du bitcoin sur l’environnement et d’efforts accrus visant à généraliser l’utilisation de sources d’énergie propres dans l’exploitation minière.

Selon la 3e étude comparative mondiale sur les crypto-monnaies publiée en septembre 2020, une part importante – jusqu’à 61 % – de l’énergie utilisée par les mineurs de bitcoins provenait encore de sources d’énergie non renouvelables, comme les combustibles fossiles.

Il est probable que la situation ait quelque peu changé depuis lors, en raison de la répression actuelle de l’industrie minière en Chine.

Toutefois, les espoirs d’un passage complet aux énergies renouvelables sont peut-être un peu optimistes, car elles ne produisent pas assez d’énergie pour répondre à la demande des différents secteurs.

Comments are off this post!