Une société de copropriété investit dans le bitcoin
Bitcoin

Une société de copropriété investit dans le bitcoin

Une société de copropriété de la Saskatchewan a acheté pour des milliers de dollars de bitcoins dans l’espoir d’éliminer un jour les frais pour les résidents, mais les experts disent que de tels investissements en cryptomonnaies comportent des risques.

La société Thornton Place Condominium Corp., basée à Regina, a annoncé mercredi qu’elle avait récemment acheté 0,4 bitcoin pour 25 000 dollars par le biais de la plateforme de crypto-monnaie Kraken et qu’elle avait alloué 700 dollars par mois pour de futurs achats de la crypto-monnaie.

L’investissement réalisé par la société à l’origine d’un immeuble de 32 logements sur la rue Smith représente environ cinq pour cent de ses réserves et six pour cent de ses contributions mensuelles au fonds de fonctionnement.

La valeur du bitcoin étant passée d’environ 7 000 dollars à près de 70 000 dollars l’année dernière, il peut être tentant de copier ce modèle, mais les experts estiment que les sociétés de copropriété devraient y réfléchir à deux fois, car les crypto-monnaies peuvent être risquées.

« Le prix est vraiment sujet à de fortes variations et je suis sûre que l’association de copropriétaires investit dans l’espoir que le prix va monter en flèche, mais les actifs volatils peuvent tout aussi bien perdre de la valeur », a déclaré Lisa Kramer, professeur de finance à l’Université de Toronto.

Tannis Waugh, une avocate spécialisée dans l’immobilier, a également été « consternée » par l’annonce.

« L’objectif d’un fonds de réserve est censé être un filet de sécurité pour les réparations futures et ce n’est pas un véhicule d’investissement à haut risque, donc c’est une cause de préoccupation assez importante », a déclaré Waugh.

« Cela peut finir par être un investissement très lucratif pour eux, mais si cela tourne mal, et c’est ce qui nous préoccupe ici, alors les membres du conseil d’administration auront la réponse à cela. »

La décision de Thornton Place d’investir dans le bitcoin a été inspirée par Eric Miller, résident de l’immeuble et ancien membre du conseil, a déclaré Howard Ulmer, trésorier du conseil de copropriété.

Miller a été impliqué dans des investissements personnels en cryptocurrency depuis plusieurs années et a été de plus en plus intégré dans sa pratique du droit, mais a estimé que la société pourrait bénéficier des gains potentiels en bitcoin, alors il a fait un pitch.

« Lorsque j’ai tenu ma première réunion initiale avec eux, ils ont voulu ouvrir le compte le jour même », se souvient M. Miller, un avocat du cabinet Clarke Johnston Estabrooks and Miller Law Office.

Selon M. Miller, les sociétés de condominiums de la Saskatchewan sont autorisées à faire des investissements autorisés par la Trustee Act, qui exige que les investissements soient à la fois raisonnables et prudents.

L’Ontario, la Colombie-Britannique et l’Alberta, par contre, interdisent aux condos d’investir dans tout ce qui n’est pas assuré, qui n’a pas de rendement garanti ou qui n’est pas soutenu par les gouvernements fédéral ou provincial, a-t-il ajouté.

Le conseil d’administration de Thornton Place était bien conscient des restrictions en vigueur dans d’autres provinces et des risques comme ceux décrits par M. Kramer, mais M. Ulmer a déclaré qu’il estimait que les conditions actuelles du bitcoin rendaient un investissement dans la crypto-monnaie « raisonnablement sûr ».

Pour protéger les résidents, Ulmer et Miller ont déclaré que le conseil avait pris soin de n’investir qu’une petite partie des fonds et d’utiliser un service de crypto-monnaie respectant toutes les réglementations canadiennes.

Comments are off this post!