Règlementation des cryptomonnaies par l’Union européenne plutôt que par le gouvernement

Intermédiaire
Temps de lecture : 2 minutes

43% des Espagnols estiment que la réglementation des cryptomonnaies devrait être entre les mains de Bruxelles, tandis que 33% préfèrent que le gouvernement dicte les règles. En revanche, les 24% restants ne savent pas qui doit fixer les règles.

Ces données sont tirées d’une étude de Redfield & Wilton Strategies, qui s’est intéressée à la réglementation du bitcoin et des autres cryptomonnaies dans l’Union européenne. Elle a mesuré, entre le 4 et le 10 août, l’opinion de 31 000 personnes interrogées dans 12 États membres de l’UE : Allemagne, Estonie, France, Grèce, Hongrie, Italie, Lettonie, Lituanie, Pays-Bas, Pologne, Portugal et Espagne.

Parmi ces pays, l’Espagne est le deuxième plus grand nombre de personnes interrogées qui préfèrent que les cryptomonnaies soient réglementées par l’Union européenne, derrière le Portugal avec 44 %. La Hongrie est troisième avec 37%. À l’opposé, la Grèce, avec 51 %, estime que le gouvernement devrait être chargé de le réglementer, suivie par l’Italie (47 %) et l’Estonie (46 %).

D’autre part, l’Espagne est à nouveau en deuxième position, cette fois en ce qui concerne l’utilisation des cryptomonnaies comme moyen de paiement des biens et services en Europe, avec 14 %, juste derrière la Pologne (15 %). Avec tout cela, l’étude prévoit que ce nombre augmentera dans les mois à venir, car le manque de connaissances sur les cryptomonnaies est ce qui freine leur utilisation chez les Européens.

Une autre des questions de l’enquête visait à déterminer dans quelle mesure ils seraient favorables ou opposés à ce que leur pays crée sa propre cryptomonnaie nationale. À cet égard, l’Espagne se classe au quatrième rang des pays favorables à sa création, avec 37% des voix, juste derrière l’Estonie (39%), la Grèce (40%) et l’Italie (41%).

Enfin, l’Espagne est en tête de liste des pays ayant une certaine connaissance des cryptomonnaies. Plus précisément, 17% pensent avoir lu ou entendu “beaucoup” (selon l’enquête) de ces informations. Derrière eux se trouvent la Pologne (15%), le Portugal (13%) et la France (13%).

Sommaire

Sois au courant des dernières actus !

Inscris-toi à notre newsletter pour recevoir toute l’actu crypto directement dans ta boîte mail

Envie d’écrire un article ?

Rédigez votre article et soumettez-le à l’équipe coinaute. On prendra le temps de le lire et peut-être même de le publier !

Articles similaires

coinaute

GRATUIT
VOIR