Pundi X : Le projet utopique de la démocratisation mondiale ...
Altcoin

Pundi X : Le projet utopique de la démocratisation mondiale de la cryptomonnaie

L’importance des cryptomonnaies grandit de plus en plus de nos jours. Toutes reposent sur le principe de la blockchain, mais n’ont pas le même objectif. Le projet Pundi X aspire à faciliter les paiements par crypto-actifs et de démocratiser l’utilisation des cryptomonnaies – notamment la sienne, le PUNDIX – dans le monde entier.

 

Le projet Pundi X

Pundi X est un projet de cryptomonnaie en développement et en activité principalement en Asie du Sud-Est à ce jour. Ce projet indonésien, initié par Zac Cheah, ancien membre de la Chair W3C du groupe d’intérêt HTML5 et Pitt Huang, entrepreneur et créateur de plusieurs start-up, s’est fixé pour objectif de rendre l’utilisation des cryptomonnaies aussi simple que celle des cartes de crédit. Le but ? Rendre les devises digitales accessibles au plus grand nombre et que les paiements via les crypto-actifs se démocratisent à travers le monde. Pundi X travaille aussi en dehors de l’Asie et possède des locaux et des partenariats à Londres, à São Paulo et Jakarta.

Avant d’étudier plus en avant les singularités de la blockchain Pundi X, penchons-nous sur sa cryptomonnaie.

 

Le cours du PUNDIX

Le PUNDI X a une valeur variable comme toutes les autres cryptomonnaies sur le marché. Le prix varie par rapport à l’offre et à la demande, et donc ne cesse d’augmenter et de chuter. Cette volatilité fait qu’on ne peut pas donner avec exactitude, et en temps réel, la valeur des crypto-actifs. À l’instant où cet article est rédigé, c’est-à-dire le 13 avril 2021, le Pundi X vaut 0,003713 € avec une évolution des prix de -11,22 % en 24 h et un volume d’échanges d’une valeur de 134 792 710 € (+169,03%) sur le même laps de temps. Le PUNDIX est actuellement placé à la 92e place sur le marché.

Observons sous un angle plus général l’évolution du PUNDIX à travers ce graphique.


Le cours de PUNDIX décolle en 2021. (Source : coinbase.com)

NPXS devient PUNDIX

Au début de l’histoire du projet Pundi X (2018), ce dernier a récolté 35 millions de dollars au cours de son ICO ou Initial Coin Offering (récolte de cryptomonnaies dans le but de financer la réalisation d’un projet).

Le token (jeton) alors utilisé était le NXS. Mais le jugeant trop coûteux, la communauté a proposé une augmentation du nombre de jetons en circulation afin de réduire le prix. Pour faire fonctionner ce projet, l’entreprise a créé deux jetons, le NPXS et le NPXSXEM basé sur la technologie NEM. Le NXS a été converti en NPXS (1 NXS = 1000 NXPS).

Depuis le 30 mars 2021, le jeton connu sous le nom de NPXS a été réformé par la société Pundi X. Celui-ci se nomme désormais PUNDIX et une redénomination des jetons a été effectuée : 1000 NPXS pour 1 PUNDIX.

 

Quels sont les facteurs faisant varier la valeur du PUNDIX ?

La valeur du Pundi X est tout d’abord influencée par l’offre et la demande sur le marché. Mais cette offre et cette demande varient en fonction des facteurs suivants :

  • L’image que reflète le projet Pundi X : on peut en quelque sorte parler de renommée de la devise par rapport aux devises concurrentes. Plus les individus fournissent de bons retours par rapport au Pundi X, notamment sur les réseaux sociaux où la visibilité d’une appréciation est accrue, plus les personnes vont s’y intéresser et investir. Le contraire est aussi valable ; l’opinion et les avis permettent de faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre.

 

  • Les partenariats avec de grands noms tels que W3C ou encore Binance permettent aussi de faire fluctuer le cours du PUNDIX. Cela peut, aux yeux de certains, témoigner de la fiabilité de cette crypto-devise puisqu’elle détient la confiance de grands groupes. Au même titre, si Pundi X est associé à des entreprises frauduleuses, et déjà connues pour des scandales, le public ne prendra pas le risque d’investir par crainte de réaliser un investissement à perte ou de se faire dérober des fonds.

 

  • Les réglementations : selon le pays, les politiques liées aux cryptomonnaies ne sont pas toutes les mêmes. Par exemple en Indonésie, le pays d’origine du projet Pundi X, les paiements par crypto-actifs sont interdits. Les XPOS utilisés par les commerçants ne servent à ce jour que pour les paiements en devise locale et n’ont donc pas plus d’utilité qu’un terminal de paiement pour carte bancaire. Néanmoins, si dans quelque temps ces réglementations sont modifiées, il y aura une forte demande puisque le pays est initiateur du projet et a déjà implanté ses outils dans la vie des commerçants.

 

  • Les spéculations : les discussions et réflexions autour du projet qui émettent des critiques ou encore prévoient des évolutions pour Pundi X.

 

  • Le taux de pénétration dans l’économie réelle : c’est-à-dire d’une part le nombre de personnes qui utilisent le Pundi X et d’une autre, l’utilité de celle-ci. Il faut que les populations puissent acheter/vendre des produits et des services grâce au PUNDIX. Cela est déjà  possible dans certaines zones, mais encore interdit dans le pays initiateur du projet.

 

Similitudes et différences entre les crypto-actifs et le marché boursier traditionnel

Différences

Sur ces deux marchés, il est possible d’acquérir, de vendre, d’échanger et d’investir dans le but de faire du profit. Néanmoins, les différences entre ces deux univers sont nombreuses. La bourse étant une institution établie depuis plusieurs siècles, son organisation est institutionnalisée et fortement réglementée, contrairement au marché de la cryptomonnaie qui n’est apparu que récemment et dont le développement n’est pas encore achevé. Aussi, le degré de professionnalisme dont font preuves les actionnaires en bourse (banquiers, travailleurs du secteur économique…) n’a rien à voir avec celui des investisseurs sur le marché des cryptomonnaies qui sont très souvent des amateurs. Il suffit de comparer la maturité des actes et les prises de décisions des deux parties pour constater la différence.

Similitudes

Le marché boursier, très régulé et encadré, ne permet pas aux individus d’agir à leur guise. Au contraire, tout ce qui est interdit sur ce marché est possible dans le monde de la cryptomonnaie. Notamment la manipulation des cours (à la hausse, comme à la baisse) grâce aux rumeurs et aux spéculations propagées par des grands organes de presses en collaboration avec certaines cryptomonnaies. Ces fausses informations peuvent entraîner la chute de certains concurrents aux profits d’autres crypto-devises.

Le nombre de différences n’efface pas le fait que sur certains points, on observe de fortes similitudes entre ces marchés :

  • Le système de levée de fonds : lorsqu’une cryptomonnaie entre sur le marché, elle organise une ICO (Initial Coin Offering) afin de pouvoir financer son projet grâce à l’argent récolté en échange de coins. Il en va de même lorsqu’une entreprise fait son entrée en bourse, une IPO (Initial Public Offering) est organisée afin de récolter de l’argent en échange d’actions.
  • L’analyse technique : elle consiste à analyser l’évolution des cours à l’aide du graphique des prix d’une actions ou d’une cryptomonnaie.

Les ressemblances entre ces deux marchés se ressentent plus au niveau de la pratique et seraient même plus importantes et nombreuses que les différences.

 

À quoi sert Pundi X ?

Pundi X a pour utilité de supprimer les difficultés auxquelles font face les commerçants au niveau des paiements par le biais de crypto-actifs.

Néanmoins, cet idéal est loin d’être envisageable pour l’instant à cause des nombreuses complications auxquelles font face les différentes cryptomonnaies. L’un des plus gros obstacles à franchir pour ces monnaies alternatives, dont la valeur n’est indexée ni sur le cours de l’or ni sur celui des devises classiques, qui ne sont pas réglementées par des établissements financiers et qui n’ont de cours légal dans aucun pays, est la cooptation par les commerçants. Si aucun commerce n’accepte ce moyen de paiement, aucune personne ne voudra acheter cette devise virtuelle. À l’inverse, si personne n’achète cette cryptomonnaie, aucun commerçant n’aura d’intérêt à autoriser un paiement dans cette devise.

L’utilisation de cryptomonnaies est plus commode en tant que consommateur, car il y a moins de contraintes par rapport aux commerçants qui se doivent de modifier et d’adapter une grande partie de leur organisation afin de pouvoir accepter les paiements en cryptomonnaies (interfaces, formation des employés…). C’est notamment pour éliminer ces contraintes que le projet Pundi X travaille sans relâche.

 

Comment fonctionne Pundi X ?

Pundi X fonctionne grâce à une blockchain basée sur Ethereum. Pour se rapprocher de son objectif, Pundi X a eu la brillante idée de concevoir des dispositifs et des outils.

Le boîtier XPOS (point of sale)

Le XPOS, terminal de paiement dernière génération (source : Blockchainreporter)

 

Ce dispositif, familier de tous (forte similitude avec le terminal de paiement électronique moderne) est un support permettant de recueillir les paiements en cryptomonnaie et en monnaie fiduciaire. Connecté au wifi et composé d’un écran pour le marchand et d’un autre pour le client, l’appareil permet de payer et de recevoir directement les reçus par la suite en scannant les codes QR sur les écrans grâce aux applications dédiées aux cryptomonnaies plus souvent connues sous le nom de portefeuilles.

Un plus gros modèle a également été mis au point pour pouvoir fonctionner de la même façon que les caisses self-service et ainsi permettre aux clients de procéder aux paiements de façon autonome. Plusieurs modèles de XPOS sont disponibles. Parmi eux, le modèle basé sur les jetons PUNDIX et sur la blockchain Ethereum , ainsi qu’un autre basé sur les jetons NPXSXEM, qui fonctionne grâce à la technologie NEM (écosystème de blockchain). Il est également possible pour les commerçants de faire des partenariats rémunérés avec certaines marques, ou firmes, dans le but de promouvoir ces dernières par le biais du boîtier XPOS (en affichant les publicités sur l’écran du client). Les paiements réalisés sur cette machine sont exposés à de faibles frais et sont effectués rapidement.

Avec la distribution/commercialisation de cette machine, Pundi X élargit son champ d’action et d’influence tout en faisant connaître sa marque et ses objectifs. Cette action a aussi pour effet de faciliter l’acceptation de la cryptomonnaie et donc de permettre plus facilement la transition vers l’utilisation des crypto-devises comme moyen de paiement quotidien.

La carte XPASS


La carte XPASS, ou la CB 3.0

Cette carte est reliée à un portefeuille de cryptomonnaies de la même façon qu’une carte de crédit est reliée à un compte bancaire. Elle permet de mettre à la disposition des utilisateurs un support tangible, plus proche du monde réel et plus compréhensible pour tous.

Le logiciel proposé par Pundi X

L’entreprise a également mis au point un logiciel pré-installé permettant d’assurer les différentes transactions.

Le boîtier XPS Handy

Le boîtier XPS Handy est en cours de développement. Il aura la même fonction que le boîtier XPOS, mais sa petite taille lui permettra de s’intégrer dans les lieux ou les paiements se font discrets et rapidement comme dans les restaurants, les bars ou encore les endroits où les paiements ne sont pas forcements aux comptoirs ou à la caisse.

 

Les partenaires de Pundi X

Pundi X met de son côté toutes les chances afin de pouvoir concrétiser son projet au niveau mondial. Pour cela, l’entreprise multiplie les partenariats avec de nombreuses sociétés :

  • Des associations : Asosiasi Blockchain Indonesia, W3C, Singapour Fintech Association…
  • Des entreprises travaillant dans le domaine de la blockchain (crypto-actifs) : Binance, NEM ou encore Stellar…
  • Des solutions de paiements : E2pay, Ubivelox…
  • Des grands groupes de distribution : Manticora Capital, Bit Capital, dosh ex ou encore BTCKING, etc.
  • Ainsi que d’autres acteurs : Trust Wallets, Samsung developpers, Limestone Network…

Aussi, Pundi X déploie ses outils sur les territoires où il est implanté comme le Brésil et l’Angleterre, mais aussi dans d’autres pays comme la Chine, le Nigéria ou encore Dubaï. Dans ce dernier cas, un projet était en cours de réalisation afin de permettre aux habitants de payer non seulement des articles dans des magasins, mais aussi des services publics comme par exemple la scolarité dans certaines régions.

 

Tout savoir pour mieux gérer vos tokens PUNDIX

Comment se procurer du PUNDIX ?

Pour acquérir cette cryptomonnaie, plusieurs options s’offrent à vous :

  • Visiter le site Binance qui est considéré comme le meilleur de cette catégorie, et sur lequel l’achat de cryptomonnaie est fiable et sécurisé.
  • Consulter la plateforme Bittrex ou encore Idex (plateforme d’échanges de crypto-actifs décentralisée) sur lesquelles il est possible d’échanger et de transférer de la cryptomonnaie.
  • Consulter Coinbase, plateforme incontournable du marché des cryptomonnaies et qui convient au débutant désirant acheter leurs premières crypto-devises.

 

Est-il possible de miner du PUNDIX ?

 Le minage d’une cryptomonnaie consiste à utiliser un logiciel afin de résoudre un ou des problèmes mathématiques dont la résolution se traduit par la validation des transactions. Les personnes qui réalisent ces calculs sont appelés les « mineurs ». En cas de réussite et pour les mineurs les plus rapides, ils obtiennent des récompenses en cryptomonnaies. Mais ces récompenses évoluent (diminuent) en fonction du nombre de jetons émis. Les mineurs se focalisent sur les crypto-devises à succès comme le bitcoin, le dash, l’ether ou encore le litecoin car ce sont les plus rentables. Cependant, il est très laborieux de gagner des revenus en exerçant la fonction de « mineur » de nos jours : la meilleure manière d’obtenir des gains est d’investir dans plusieurs cryptomonnaies prometteuses.

Aujourd’hui, il est impossible de miner du PUNDIX. Pour s’en procurer, il est obligatoire de passer par des plateformes comme Coinbase ou encore Binance.

 

Pourquoi et comment utiliser des jetons PUNDIX ?

Le token PUNDIX distribué aux investisseurs lors de l’ICO de Pundi X pourra être utilisé pour avoir moins de frais et diffuser des publicités sur les appareils XPOS.

De plus, lorsque les paiements sont effectués directement en PUNDIX, le client profite de réductions majeures sur les achats et à chaque paiement, le système Token Burn joue son rôle. Le système Token Burn permet de distribuer des tokens aux commerçants, mais aussi à Pundi X. La part qui revient aux commerçants leur appartient tandis que celle qui revient à Pundi X est brûlée par l’entreprise elle-même afin d’augmenter la valeur de leur token. Si le paiement a été effectué en fiat ou à l’aide d’une autre cryptomonnaie, Pundi X rachète l’équivalent en PUNDIX afin de le brûler.

 

Comment protéger et sécuriser ses PUNDIX ?

Les portefeuilles de cryptomonnaies (wallets)

De nos jours, lorsque l’on investit dans le monde virtuel de la cryptomonnaie, il est impératif de pouvoir sécuriser ses investissements et ses biens, car l’évolution d’internet et de l’informatique ne profite pas qu’aux personnes bien intentionnées. Les hackers se font de plus en plus nombreux et développent des techniques et des logiciels plus performants les uns que les autres. La sécurité doit donc être la préoccupation principale pour tout détenteur de crypto-actifs.

Cette sécurité est mise en place par l’utilisation d’un portefeuille de cryptomonnaies, ou encore wallet, permettant au détenteur d’interagir avec la blockchain, et donc d’expédier, de contrôler, de percevoir et de sécuriser ses différents crypto-actifs.

Le fonctionnement des wallets

Ces portefeuilles ne conservent pas vraiment les tokens : ils se reposent sur les clés publiques et privées qui résultent des interactions au sein de la blockchain. Il faut aussi noter que les tokens ne se retrouvent jamais en dehors de la blockchain et passent simplement d’utilisateur en utilisateur.

Chaque portefeuille détient une adresse comparable aux numéros de compte bancaire. Elle a également la même fonction, car lorsque quelqu’un doit vous transférer des fonds, cette personne doit détenir votre adresse de portefeuille (cette adresse est faite pour être connue, il n’y a aucun danger à la partager). De plus, bien que vous puissiez accéder aux sommes présentes sur un wallet et aux transactions précédemment effectuées par le propriétaire de celui-ci, il vous est impossible de connaître l’identité réelle du détenteur.

Adresse, clé privée et clé publique

Chaque adresse de portefeuille détient une clé privée et une clé publique. (Attention ! la clé publique n’est pas à confondre avec l’adresse de portefeuille qui est elle aussi publique).

La clé privée donne l’accès au fond liés à l’adresse du wallet tout comme un code secret donne l’autorisation de disposer des fonds présents sur un compte bancaire.

La clé publique, quant à elle, est mathématiquement liée à l’adresse de portefeuille grâce à une fonction de « hachage » qui permet de chiffrer une séquence de lettres et/ou de chiffres (nommée « entrée ») en un nouvel ensemble de lettres et/ou de chiffres (nommé « sortie ») afin de rajouter une protection supplémentaire pour prévenir et éviter que le portefeuille ne soit piraté.

Les différents type de portefeuilles 

Plusieurs types de portefeuilles sont disponibles à l’utilisation. Selon vos besoins propres, certains se révéleront plus appropriés que d’autres.

Portefeuille logiciel

Il existe différentes sortes de portefeuilles logiciels, dont le choix et l’utilisation reposent sur les nécessités du détenteur :

  • Le portefeuille web : permet de tenir un portefeuille en ligne sans rien télécharger en y accédant grâce à un quelconque navigateur. Ce dernier offre le plus grand confort en ce qui concerne l’envoi des tokens, mais détient le niveau de sécurité le plus bas parmi les portefeuilles, car les fournisseurs de ces services possèdent et régissent les clés privées qu’il ne faut normalement jamais communiquer à autrui à la place du propriétaire.

 

  • Le portefeuille de bureau : Logiciel téléchargé localement sur un ordinateur. Lorsque le logiciel est mis en route, il entraîne le stockage d’un fichier dénommé « wallet.dat » sur l’appareil contenant les clés et informations du portefeuilles. Pour pouvoir accéder au wallet après avoir changé d’ordinateur, il faut au préalable avoir exporté les informations de ce fichier vers le nouvel appareil. Ce type de portefeuille offre une meilleure sécurité que le portefeuille web mais doit quand même être accompagné d’un antivirus installé sur l’ordinateur pour éviter que les virus ne soutirent des données ou encore que l’appareil soit pris d’assaut à distance par des pirates.

 

  • Le portefeuille mobile : similaire au portefeuille de bureau, à la seule différence que ce n’est pas un logiciel sur un ordinateur, mais plutôt une application qui est téléchargée sur un smartphone. Plus adaptée aux dépenses quotidiennes, celle-ci permet d’accéder à votre wallet directement sur votre smartphone et d’utiliser vos crypto-actifs dans les magasins ou espaces qui autorisent les paiements via cryptomonnaies en scannant un code QR. Toutefois, le portefeuille mobile peut être exposé aux mêmes dangers que le portefeuille de bureau (piratage et détournement des informations). Un chiffrage des données et une sauvegarde des clés sont donc nécessaires afin de réduire les risques.
Portefeuille matériel

Il s’agit d’un appareil physique non connecté à internet qui stocke les clés de chiffrements privées et publiques et les rend pratiquement intouchables par les pirates.

Qu’est-ce que le Ledger Nano S ?

Le Ledger Nano S : une solution pratique pour stocker vos tokens. 

Cet appareil en forme de clé USB est l’un des plus sécurisés dans le milieu. Il suffit de le relier à l’ordinateur pour l’allumer et le déconnecter du port USB pour l’éteindre, de la même manière que l’on branche et débranche une clé USB. Il rend possible le stockage de 1 500 jetons dont le jeton PUNDIX et est compatible avec une grande partie des cryptomonnaies en circulation sur le marché. Deux modèles sont disponibles à la vente : le modèle X qui possède une capacité de stockage supérieure (100 applications) et le modèle S (18 applications).

Portefeuille papier

Il n’est ici question que d’une simple feuille sur laquelle sont inscrites les différentes clés privées et publiques. Cette méthode offre une sécurité à double tranchant car il est impossible de se faire pirater puisque la seule source d’informations réside sur ce papier. Mais en revanche, il suffit de mettre la main sur ce bout de papier pour avoir accès au portefeuille et à toutes les informations liées à ce dernier.

 

Ces nombreux portefeuilles s’inscrivent tous dans l’une des catégories suivantes :

les portefeuilles chauds, qui sont des portefeuilles connectés d’une manière ou d’une autre à Internet,

les portefeuilles froids, qui eux ne sont pas connectés à Internet. Les portefeuilles froids représentent la meilleure solution pour stocker vos crypto-actifs et convient aux personnes qui investissent sur la durée, appelés aussi « holders ».

Dans la catégorie des portefeuilles froids, l’un des outils les plus fiables en ce moment pour stocker vos PUNDIX ou encore d’autres crypto-devises est le Ledger Nano S (ou X) présenté précédemment. Pour le PUNDIX, l’entreprise Pundi X a aussi mis au point un portefeuille spécifique appelé XWALLET.

 

L’avenir de Pundi X et de sa cryptomonnaie

Pundi X se développe de mieux en mieux et accumule de plus en plus de partenaires de renom. Le problème est que comme nous l’avons dit auparavant, le cours du PUNDIX peut évoluer à tout moment dans un sens ou dans l’autre en fonction des événements qui pourraient arriver, ou non, et des systèmes fiscaux (et leurs changements) des différents pays. Toutefois, au vu des avancées et des progrès du projet, on pourrait s’attendre à une grosse augmentation du prix (surtout si les législations changent en Indonésie). Il est difficile de donner une estimation, ou une prédiction fiable, à cause du nombre de facteurs inconnus, mais on pourrait espérer que le PUNDIX se développe encore davantage dans les années à venir.

L’objectif de Pundi X ainsi que celui des fervents partisans de la cryptomonnaie est certes noble, mais les difficultés liées à sa réalisation font douter la plupart des investisseurs. Pour l’instant, la cryptomonnaie est encore un concept que beaucoup de personnes ne maîtrisent pas. Pourtant, afin que ce projet aboutisse, il faudra d’abord que la cryptomonnaie parvienne à devenir un sujet intéressant pour tous.

Notre monde se modernise de plus en plus et avec lui, les habitudes, les agissements, mais aussi les mentalités changent. Ce projet encore récent pourra sûrement faire ses preuves dans un futur proche lorsque la cryptomonnaie aura convaincu les masses.  Il n’est cependant pas encore trop tard pour investir dans cette récente cryptomonnaie qui est encore à un prix peu élevé et dont le projet se rapproche de plus en plus de la concrétisation.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please Add Widget from here