Plusieurs banques proposent des bitcoins à des millions de c...
Plateformes

Plusieurs banques proposent des bitcoins à des millions de clients

650 banques proposent des bitcoins à 24 millions de clients. Envie d’en savoir plus ? Découvrez notre présent article afin d’en connaitre davantage sur le sujet.

Quels sont les faits essentiels à connaitre ?

L’achat et la vente de bitcoins sont rendus possibles par un accord signé entre les entreprises NCR et NYDIG. Quelque 650 banques aux États-Unis proposent l’achat de bitcoins (BTC). La proposition compte environ plus de 24 millions de clients dans ce pays. Comme le rapporte le magazine Forbes le 30 juin 2021.

Selon ce média, cela est possible grâce à un accord signé entre le fournisseur de paiements d’entreprise NCR. Mais pas seulement, il y a aussi la société de gestion des actifs numériques New York Digital Investment Group (NYDIG). Bien que la date à laquelle le plan entre en vigueur n’est pas encore déterminée.

Le magazine américain présente les détails de cet accord. Il rassemble les banques communautaires, dont First Citizens Bank, et aux coopératives de crédit, comme Bay Federal Credit Union. Ces acteurs proposent à leurs clients des transactions en cryptomonnaies par le biais d’applications. Ces dispositifs sont créées par le fournisseur de paiements NCR.

Comment les banques proposent leur bitcoin ?

Dans la première phase du partenariat, NYDIG permet aux clients de la banque NCR d’acheter, de vendre et d’échanger des bitcoins. De plus, les autres cryptocurrences à partir de son application mobile. Dans la deuxième partie du plan, les clients peuvent voir NCR garder éventuellement leurs propres actifs.

Forbes note qu’il s’agit du dernier effort de NCR pour capitaliser sur la demande. Elle constate de la part des banques et des coopératives de crédit fatiguées de voir les achats de cryptomonnaies. Ces achats s’effectuent principalement à partir de leurs comptes vers des échanges extérieurs.

En offrant à ces clients un moyen d’acheter des bitcoins, et éventuellement de les dépenser, à partir de leurs comptes existants, les institutions financières traditionnelles font partie d’une vague montante d’institutions financières internationales.

Les banques participantes peuvent ainsi éviter les démarches réglementaires liées à la détention directe de cryptomonnaies pour leurs clients. Au lieu de cela, ils s’appuient sur les services de garde de NYDIG. Par la suite, ils génèrent des revenus en facturant des frais de transaction entre autres services.

« Je pense que vous verrez des frais de transaction moins élevés via les banques. Que ce que vous avez aujourd’hui sur le marché. Mais les banques peuvent déterminer ce qu’elles veulent comme frais de transaction« , note Patrick Sells, responsable des solutions bancaires chez NYDIG.

NCR et NYDIG sur la voie des cryptomonnaies

Le magazine Forbes a révélé que les actions de NCR Corp. ont augmenté de 238 % depuis mars 2020, date du début de la quarantaine, et s’échangent désormais à 45,44 USD.

La firme a généré 6,2 milliards de dollars de revenus de transactions (hors cryptomonnaies) en 2021. En outre, NCR est au service de 180 000 restaurants, chaînes de magasins et autres, dont les restaurants Fifth Group en Géorgie et Metropolitan at the 9 hôtels dans l’Ohio, qui pourraient tous s’ouvrir aux paiements en bitcoins si tout se déroule comme prévu.

Pour sa part, NYDIG était, en février 2021, dépositaire de 4 milliards de dollars de cryptomonnaies, dont au moins 30 000 bitcoins, d’une valeur d’un milliard de dollars, appartenant à sa société mère, Stone Ridge Holdings Group. Un mois plus tard, les actifs sous gestion s’élevaient à plus de 6 milliards de dollars. Depuis, la société a discrètement conclu des partenariats d’infrastructure bancaire qui lui permettent d’offrir des services en bitcoins à environ 70 % des banques américaines.

Banques pro-cryptocurrency

Depuis 2015, la Banque des règlements internationaux (BRI), recommandait aux banques centrales de ne pas lutter contre l’expansion des cryptomonnaies, comme le rapporte CryptoNews.

L’organisme international a reconnu le potentiel incontestable de la technologie blockchain qui supporte le bitcoin pour faciliter les paiements de détail, ce qui semble susciter davantage d’intérêt de la part des institutions financières. Le bitcoin présentait le grand avantage de permettre à ses utilisateurs d’effectuer des transactions partout dans le monde de manière rapide, bon marché et fiable.

Cinq ans plus tard, l’Office of the Comptroller of the Currency (OCC), qui réglemente les banques américaines, a ouvert les portes aux institutions financières américaines pour qu’elles fournissent des services avec des cryptocurrences, comme le rapporte ce média.

L’OCC, qui était dirigé jusqu’en janvier de cette année par l’ancien dirigeant de Coinbase, Brian Brooks, reconnaît qu’à mesure que les marchés financiers deviennent de plus en plus numériques, il est de plus en plus nécessaire que les banques et les autres prestataires de services profitent des avantages offerts par la technologie.

Comments are off this post!