Mise en garde contre les échanges de cryptomonnaies et restr...
Plateformes

Mise en garde contre les échanges de cryptomonnaies et restriction des activités

Les régulateurs du monde entier prennent des mesures sévères contre la bourse de cryptomonnaies Binance. Le Royaume-Uni pointe du doigt le manque d’autorisations. De plus, il met en garde les citoyens contre les pertes.

La Financial Conduct Authority (FCA) du Royaume-Uni met en garde ses citoyens contre la première bourse de cryptomonnaies Binance. Elle souligne que Binance Markets Limited et Binance Group n’ont pas d’autorisation pour des activités réglementées.

Manque de sécurité pour l’utilisation de cryptomionnaies

L’Autorité des marchés financiers a déclaré que la négociation de dérivés de cryptomonnaies via Binance n’est pas autorisée pour les Britanniques. Cependant, des personnes investissent néanmoins dans des produits dérivés par l’intermédiaire de cette bourse. Tels que des contrats à terme, des contrats de différence et des options… Elles ne peuvent pas compter sur le Financial Ombudsman Service ou le Financial Services Compensation Scheme en cas de problème.

Une entreprise ne peut pas non plus faire de la publicité. De plus, elle est dans l’impossibilité de distribuer certains produits au Royaume-Uni sans l’accord de la FCA. Toutefois, la FCA ne réglemente pas la négociation de Bitcoin ou d’Ether via Binance.com. Cela ne relève pas des « activités réglementées ». Selon la BBC, Binance a jusqu’à mercredi de cette semaine pour s’adapter à la réglementation du marché britannique.

L’avertissement de la FCA est considéré comme une nouvelle étape dans les efforts de réglementation internationale sur le marché des cryptomonnaies. La BBC rapporte également que Binance reçoit déjà un avis similaire de la part de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis en avril. De plus, vendredi dernier, l’Agence des services financiers du Japon (FSA) a de nouveau averti Binance qu’elle opère sans autorisation dans le pays. Binance reçoit également un avertissement du Bafin en Allemagne en avril. Cet avertissement concerne le fait d’offrir des jetons d’actions pour lesquels elle ne se conforme pas à l’obligation de prospectus.

Comments are off this post!