L’éducation à la cryptomonnaie et l’usage de la crypto...
Actus

L’éducation à la cryptomonnaie et l’usage de la crypto par les enfants

 

Comme dans tous les domaines et innovations, les acteurs de la cryptomonnaie misent de plus en plus sur la sensibilisation et l’éducation à la crypto des jeunes générations. Ces dernières années ont vu émerger des manières d’éduquer et de rendre accessible le monde de la crypto-monnaie aux enfants. 

Strive, l’éducation à la cryptomonnaie par un usage quotidien

Tirelire Strive

Source

Tout d’abord, Strive, l’opérateur britannique a créé un compte jeunesse pour les enfants. Il a mis en place une tirelire en crypto-monnaie qui s’intègre aux principaux portefeuilles virtuels tels que ceux fournis par Coinbase. Cette initiative fait suite à l’acquisition par Strive, en novembre, de la startup GoSave, spécialisée dans les tirelires numériques.

Une tirelire physique permet d’afficher le solde de n’importe quel portefeuille de cryptomonnaies grâce à la combinaison de l’application et du matériel de Strive. Vendue au prix de 149 dollars chacune, cette tirelire est destinée aux enfants afin de matérialiser les tokens en leurs possessions. Les parents, de leur côté, peuvent utiliser l’application Strive pour programmer les paiements en crypto-monnaies, comme l’argent de poche, tout en surveillant les transactions numériques de leur enfant.

D’après Andrew Birt, cofondateur et PDG de Strive, vu l’importance et l’ampleur des cryptomonnaies de nos jours, “il y a encore un manque étonnamment visible de ressources pour enseigner aux enfants la monnaie numérique”. Il souhaite par ce projet permettre aux enfants “d’explorer l’espace des crypto-monnaies et d’apprendre l’avenir de l’argent”.

En plus des crypto-monnaies, la gamme de produits de Strive comprend des NFT (jetons non fongibles) éducatifs rares et des jouets physiques à collectionner appelés TopMinds.

Ainsi, pour rendre l’expérience encore plus fidèle, la prochaine étape consistera à introduire une édition minière de la tirelire, conçue pour extraire du bitcoin et d’autres crypto-monnaies. 

 

Le CryptoKidsCamp, des vacances scolaires pour se fabriquer un kit complet de cryptomonnaie

Dans la vidéo disponible dans ce lien, on découvre Moïse, un jeune Californien, en train de découvrir son kit en pièces détachées. Ce kit lui permettra bientôt de fabriquer sa propre blockchain. Moise, avec d’autres enfants, participe à un camp d’été spécialisé dans la fabrication d’objets technologiques comme des drones ou des plateformes minières de cryptomonnaies.

Mais ce camp est-il similaire au stage que propose McDonald’s au Philippine ? Est-ce une manière cachée de faire de la publicité auprès des enfants ? On pourrait trouver une différence de taille entre ces deux démarches notamment car le produit  de base n’est pas destiné aux enfants. De plus, ce stage a la valeur ajoutée de participer à l’éducation des enfants à la cryptomonnaie.

Cryptokidscamp

Source

Le CryptoKidsCamp, créé en 2019, est une organisation à but non lucratif qui offre des possibilités éducatives amusantes et innovantes aux enfants et aux adolescents pendant les vacances scolaires. Ce camp accueille des enfants californiens pour un stage très particulier. En effet, les enfants de ce stage fabriquent des plateformes minières Skyminer, créées pour éliminer le besoin de fournisseurs d’accès à Internet et offrir un nouvel Internet gratuit et décentralisé.

Ce système fonctionne en connectant le Skyminer à l’Internet actuel, mais par le biais d’une connexion sans fil ou radio. Les utilisateurs peuvent le connecter à une antenne sur leur toit et diffuser une bande passante supplémentaire à leurs voisins. Le matériel permet de faire fonctionner sa propre crypto-monnaie, le Skycoin. Ceux-ci sont gagnés en fournissant la bande passante supplémentaire. De plus, les jeunes campeurs repartent avec 10 dollars en Bitcoin pour étoffer leur premier portefeuille numérique. Les enfants partent donc du camp avec un équipement complet, comme le déclare Najah Roberts, créatrice du camp : 

“Ils vont monétiser, miner des crypto-monnaies, ils vont aussi échanger des crypto-monnaies. Nous leur apprenons à regarder ce monde avec des yeux totalement différents”.

Cette technologie est particulièrement avancée surtout à usage d’enfants mais Najah Roberts estime que cette génération devrait la connaître. Elle pense que les enfants doivent comprendre les évènements et innovations d’aujourd’hui et de demain pour pouvoir s’asseoir à la table des négociations mondiales. Ainsi, on peut dire que ce camp les incite à voir grand sur la façon dont leur génération contribuera à l’avenir de l’argent.

Conclusion

L’avenir des cryptomonnaies est entre les mains de ses acteurs d’aujourd’hui mais plus encore dans ceux de demain. Il est pertinent et innovant de sensibiliser, d’éduquer et de mettre à disposition cette technologie aux plus jeunes. Comme pour Internet en général, il est primordial que les jeunes générations apprennent à utiliser de manière éclairée ces nouveautés. Ce genre d’initiative a trouvé une façon ludique et utile de démocratiser et d’apporter une éducation à la cryptomonnaie. Mais, avant tout, cela permet de donner des armes dans le monde de la finance aux adultes de demain.

Comments are off this post!

Please Add Widget from here