Le cas BitConnect, toujours entre les mains des autorités

Temps de lecture : 2 minutes

Les polémiques se multiplient sur l’affaire BitConnect. Plusieurs motifs portent à croire que la plateforme de cette cryptomonnaie était en fait une machination des plus perverses dans le monde financier : une grande pyramide de Ponzi. Des infractions découvertes plus tard, ont attiré alors l’attention de la Secuties and Exchanger Commission ou la SEC en abrégé. Depuis, les Etats-Unis, les plus grands utilisateurs de cette cryptomonnaie, est sous surveillance.

Le système du BitConnect

La criptomonnaie BitConnect proposait des jetons Bitconnect. Se procurer de tels jetons était facile, il fallait juste les échanger avec du bitcoin.
Les utilisateurs investissaient alors dans ces jetons BitConnect, car les gains promis leur semblaient plutôt avantageux. En effet, dès que les jetons sont achetés, les utilisateurs pouvaient obtenir un rendement sur leur investissement prometteur sur un taux de 1 % par jour, sous certaines conditions. Pour bénéficier de ces rendements, les utilisateurs devaient alors accepter de bloquer leurs jetons BitConnect pendant une longue période de 4 à 6 mois.
De janvier 2017 à janvier 2018, la communauté de BitConnect commence à avoir de l’ampleur, grâce aux influenceurs qui ont beaucoup participé à la promotion de la grande rentabilité de cette plateforme.
Toutefois, un peu plus tard en 2018, la SEC a réuni des motifs solides, comme quoi, un système de Ponzi se tramait, afin de mettre fin à l’activité de la plateforme.
Cela nous ramène alors trois ans plus tard où la Commission cherche toujours au peigne fin des éventuelles incriminations.

La chasse aux influenceurs

Les influenceurs qui ont participé à la promotion de la plateforme ont été de ceux qui ont gagné énormément dès les premiers instants du lancement de la plateforme. Grâce au système de parrainage que la plateforme utilisait, les victimes se multipliaient dans l’espoir de gagner quelques pourcentages de gains en plus au profit des parrains du système.
Pour inciter les gens à rejoindre la plateforme, ces influenceurs travaillaient beaucoup. Pour la promotion de la BitConnect, ceux-ci auraient émis pas moins de 70 000 heures de contenus. Plus de deux milliards de dollars de jetons Bitconnect sont estimés avoir alors été vendus avec l’intervention de ces influenceurs.
Sur le motif que les influenceurs ont participé aux magouilles de la BitConnect, les poursuites contre ces derniers ont eu lieu le 28 mai 2020. On leur reproche alors d’avoir élargi cette Pyramide de Ponzi tout en s’enrichissant eux-mêmes.

Étonnamment, aucune plainte des utilisateurs n’a été enregistrée sur cette affaire. Cela n’a tout de même pas empêché les enquêtes du FBI depuis 2018 et les poursuites qui s’ensuivent.
Seront accusés d’avoir enfreint les securities : Craig Grant, Michael Noble, Ryan Maasen et Trevon Brown. D’ailleurs, ce dernier comparaîtra plusieurs fois devant le FBI pour être interrogé. Néanmoins, Joshua Jeppesen, sera accusé de la promotion des jetons Bitconnect.
Les poursuites aux Etats-Unis ont aussi alerté L’Australie. Celle-ci va alors lancer un mandat d’arrêt à l’encontre d’un de ses ressortissants, pour avoir participé à cette affaire.

Sommaire

Sois au courant des dernières actus !

Inscris-toi à notre newsletter pour recevoir toute l’actu crypto directement dans ta boîte mail

Envie d’écrire un article ?

Rédigez votre article et soumettez-le à l’équipe coinaute. On prendra le temps de le lire et peut-être même de le publier !

Articles similaires