Ethereum peut accueillir le yuan numérique de la Chine
Actus, Ethereum

Ethereum peut accueillir le yuan numérique de la Chine

Le projet de monnaie numérique de la banque centrale chinoise (CBDC) pourrait fonctionner sur des réseaux de blockchain publics comme Ethereum. La proposition d’intégrer le yuan dit numérique à la plateforme viserait à s’assurer que la crypto-monnaie est une monnaie “intelligente” et non une représentation de l’argent liquide.

L’initiative a été lancée ce week-end par Yao Qian, directeur de l’Office of Science and Technology de la Commission de réglementation des valeurs mobilières. Lors du forum “Digital Currency and Future Transformation” à Pékin, le responsable a expliqué que le pays devait tirer parti de la nature numérique de la monnaie et innover dans sa mise en œuvre.

Nous pouvons imaginer que si le dollar numérique et le yen numérique étaient gérés directement sur des réseaux de blockchain tels qu’Ethereum et Diem (Pound), les banques centrales pourraient utiliser leurs services pour fournir des monnaies numériques directement aux utilisateurs sans avoir besoin d’intermédiaires“, a souligné Qian, qui a été directeur des CBDC à la Banque populaire de Chine.

Le responsable a évoqué une possible adoption de ce type de contrat, car Ethereum est basé sur des contrats intelligents ou des transactions programmables. Le point faible du système, selon M. Qian, est la sécurité, car les codes présentent généralement des failles.

Sur ce point, le directeur a recommandé une arrivée plus prudente, par étapes, car la technologie doit encore être améliorée et avoir une plus grande maturité. Les premières étapes d’un éventuel yuan numérique sur Ethereum comprendraient de simples contrats intelligents, mais avec une augmentation de la complexité au fur et à mesure que la sécurité est garantie.

Inclusion financière avec contrôle du réseau

Pour M. Qian, le fait que la banque centrale gère sa monnaie numérique par le biais d’une telle plateforme encouragerait l’inclusion financière. En d’autres termes, les groupes qui n’ont pas de compte bancaire pourraient en bénéficier, car ils recevraient des liquidités directes grâce à des portefeuilles numériques privés.

Le scénario proposé par le fonctionnaire chinois ne tient pas compte de deux aspects fondamentaux pour le gouvernement : la souveraineté et le contrôle du réseau. Le géant asiatique pourrait se sentir désavantagé par l’utilisation d’une plateforme externe et non d’une plateforme conçue et contrôlée par lui-même.

Le pays a développé de multiples tests avec le yuan numérique qui incluent des transactions chez certains commerçants ou même avec des distributeurs automatiques de billets, comme le rapporte CryptoNews. La Chine est l’une des nations qui parient le plus sur les CBDC comme moyen de transformer la finance et d’encourager la numérisation de l’économie.

Comments are off this post!

Please Add Widget from here
Coinaute