Le minage du bitcoin enregistre la plus forte baisse de l&rs...
Bitcoin

Le minage du bitcoin enregistre la plus forte baisse de l’histoire

Cette réduction s’explique par la répression accrue de la Chine à l’égard du secteur. La difficulté d’extraction du bitcoin chute de 28 % aujourd’hui. Il s’agit de la plus forte baisse de l’histoire du réseau. Cette baisse montre l’impact sévère de la récente répression de la Chine à l’encontre de ses mineurs de cryptomonnaies.

La difficulté du minage mesure la puissance de calcul nécessaire pour valider les transactions en bitcoins. Par conséquent, la complexité de gagner de nouvelles cryptomonnaies. Le réseau ajuste la difficulté tous les quinze jours pour refléter le niveau de concurrence entre les mineurs. Une difficulté moindre indique une concurrence moindre.

Pourquoi une chute subite du minage de bitcoin ?

La chute d’aujourd’hui s’explique par la répression accrue de la Chine à l’encontre des mineurs de bitcoins du pays. Ce qui représente environ 65 % du hashrate du réseau. Bien avant que le gouvernement ne commence à fermer les mineurs. Le hashrate de BTC atteint un pic de 198 EH/s (c’est beaucoup) le 15 avril. Après la répression, cependant, il tombe à 89 EH/s.

Les mineurs chinois émigrent désormais en masse ou vendent leurs machines. Mais jusqu’à ce qu’ils trouvent un nouveau foyer, les mineurs hors de Chine bénéficient de la réduction de la difficulté. Cette situation rend le minage de la cryptomonnaie moins cher et plus facile.

« Toutes les autres sociétés minières qui continuent à opérer gagnent une part de marché proportionnelle et donc des récompenses de bloc quotidiennes« , déclare le directeur de l’exploitation minière chez Bitfarms, basé à Toronto.

Peter Wall, PDG de la société Argo Mining, basée à Londres, déclare au média que si les sociétés minières occidentales tentent de combler le vide laissé par la répression chinoise. Le marché minier local est en pleine croissance.

« Les mineurs chinois déplacés cherchent dans le monde entier des endroits appropriés pour leurs machines, et cela signifie que dans des endroits comme l’Amérique du Nord, l’énergie et l’espace sont précieux comme jamais auparavant« , a-t-il déclaré.

La répression du gouvernement chinois et l’exode des mineurs qui s’en est suivi ont contribué à diviser par deux le prix du bitcoin (d’environ 64 000 dollars à 33 000 dollars). La réduction du taux de hachage signifie également que moins d’ordinateurs soutiennent le réseau, ce qui le rend moins sûr.

Mais la répression est bénéfique pour le bitcoin à long terme, a déclaré Josh Goodbody, qui dirigeait les ventes de minage de Huobi en Occident avant de devenir directeur de l’exploitation de la société de crypto-monnaie Qredo. Il a déclaré que le réseau est désormais moins dépendant du gouvernement chinois.

Plus de problèmes à venir

Les problèmes pourraient ne pas s’arrêter de sitôt. Le bitcoin, une fois encore, s’adaptera à la difficulté dans deux semaines. Mais il est peu probable que le changement soit aussi radical, ont déclaré les mineurs à Decrypt.

« Bien que nous puissions voir un peu plus de hashrate en Chine se déconnecter dans les semaines à venir, cela sera faible par rapport à ce que nous avons déjà vu et sera probablement compensé par les mineurs précoces se déplaçant vers de nouvelles installations », a parlé Gagnon. Quoi qu’il en soit, « presque tout le hashrate chinois est déjà éteint », a-t-il ajouté.

Selon M. Wall, les mineurs chinois veulent revenir à la normale le plus vite possible : « Pour ceux qui veulent bouger, le temps est compté. La réduction du hashrate et la baisse consécutive de la difficulté d’exploitation ne dureront pas éternellement.  »

Mais il est difficile de déterminer quand et où les entrepreneurs chinois de l’extraction de BTC réinstalleront leurs machines, selon M. Gagnon, car l’ampleur de l’infrastructure chinoise n’existe tout simplement pas ailleurs. « Le monde ne court pas à la vitesse de la Chine », a-t-il déclaré.

Comments are off this post!