Crypto et musique, les initiatives de Live Nation et Exit
Actus, Bitcoin

Crypto et musique, les initiatives de Live Nation et Exit

Le festival Exit propose des tickets pour son concert en ligne à acheter grâce au Bitcoin. C’est le premier festival de musique, de cette ampleur, qui propose un service comme celui-ci. De plus, immortaliser les moments forts d’un concert est possible, et dans l’immédiat ! Ce service est proposé par la société Live Nation. Découvrez donc ces innovations récentes que permet la crypto, pour relancer le secteur de la musique.

Le festival Exit : entre crypto et musique

Le maire de la ville Novi Sad, a confirmé que l’évènement se déroulera bien cet été du 8 au 11 juillet. Le festival aura donc lieu en Serbie, avec toutes les conditions sanitaires réunies. De plus, le gouvernement a réalisé une massive campagne de vaccination, favorisant la bonne réalisation de ce festival. Lors de sa dernière édition, le festival a réuni près de 200 000 personnes.

Un site exceptionnel

Exit festival est né en 2000, il fête donc ses 20 ans cette année, puisque l’édition de l’année précédente n’a pas eu lieu. Sa programmation inédite suscite le grand intérêt des férus de musique techno, house, l‘EDM, le hip-hop et aussi du rock. De plus, les grands noms de l’univers musical s’y rendent chaque année, pour le plus grand plaisir des spectateurs venus du monde entier. Par ailleurs la ville de Novi Sad est nommée la capitale européenne de la culture en 2021. Elle est aussi propice à un éveil culturel par le site unique qu’elle propose. Entre les nombreux musées, expositions et forteresses, Novi Sad bénéficie d’un grand patrimoine historique.

Diversifier ses activités

L’annonce passée le 13 mai dernier sur le site officiel Exit.org vous permet désormais d’achet vos places en Bitcoin. Le groupe Exit a par la même occasion exprimé son ardeur face à sa volonté de « rejoindre la révolution crypto ». Plus précisément, il s’agit d’une petite révolution technologique qui n’est pas seulement vouée à suivre la mode. Le groupe Exit compte bien diversifier ses activités dans ce secteur des crypto actifs. C’est ainsi que le public pourra évoluer dans cet univers du numérique, au même titre que le festival.

Le PDG de l’entreprise, Dušan Kovačević, compte bien ne pas s’arrêter là. Il a d’ailleurs annoncé récemment son souhait de vouloir retransmettre des moments clés des évènements grâce à la technologie blockchain.  Ces innovations requièrent l’intérêt de nombreux musiciens et artistes, comme Eminem qui a dernièrement profité de ce système de blockchain. On nomme également le groupe de rock Kings of Leon, qui sous forme de NFT, a dernièrement sorti son album. Le festival Exit rejoint ainsi l’initiative de Live Nation, qui propose également  de le faire tout en gagnant des NFT.

Live Nation et les crypto actifs

Live Nation crypto musique

Live Nation quant à lui propose doncde rediffuser des concerts à de très nombreux spectateurs grâce aux NFT. Le groupe Live Nation est un très grand promoteur d’évènements. La société est d’ailleurs aujourd’hui le leader mondial du concert et du spectacle. En plus de cela, elle détient de nombreuses autres entreprises du secteur. On site parmi elles : Ticketmaster.com, Live Nation Concerts, Front Line et Live Nation Network. C’est Ticketmaster.com qui est entrée en relation avec Live Nation pour cet évènement.

C’est ainsi que les deux sociétés ont collaboré afin de permettre à des milliers de spectateurs revisionner des concerts au moyen de NFT. À savoir que Ticketmaster.com est une plateforme de e-commerce de billetterie évènementielle, à une échelle internationale. Ce site de vente en ligne compte ainsi près de 27 millions de visiteurs par mois. Live Nation c’est également environ 2 milliards de dollars de ventes au premier trimestre de 2021. Les ventes explosent pour le leader de l’événementiel, il n’est alors pas surprenant d’observer une telle initiative. Le secteur de la crypto pique l’intérêt des nombreuses entreprises en plein essor, elles souhaitent ainsi fidéliser un public encore plus large.

Les NFT : la crypto au service de la musique

Les NFT sont des non-fongible tokens soit des tokens, (jetons), non fongibles. En somme il s’agit d’un jeton qui est unique et interchangeable. Ce sont des jetons bien différents des jetons des monnaies traditionnelles telles que le Bitcoin ou le Litecoin. En effet, ces monnaies-là sont considérées comme des utility token, elles fongibles, à l’instar des NFT. Ces NFT seront à l’effigie de NBA Top Shot. C’est d’ailleurs par NBA Top Shot que la société a appris les rouages de l’univers de la blockchain. Le CEO de l’entreprise s’est en effet inspiré du jeu qui a d’ailleurs généré 570 millions de dollars de vente depuis son lancement. Dans son fonctionnement, le jeu a décidé de capturer des moments précis du match et de les reproposer sous forme de NFT à minutieusement conserver en souvenirs.

De plus, c’est lors de l’appel des résultats du dernier semestre que le PDG de Live Nation, Michael Rapino, a précisé les initiatives de l’entreprise. C’est ainsi qu’il déclare que : « Nous pensons que c’est un excellent moyen pour nous d’améliorer l’engagement avec nos fans. Cette relation directe permet d’ajouter des récompenses, des avantages et un support pour mémoriser la participation à un événement. »  L’entreprise Live Nation compte donc entreprendre dans un futur proche, la participation à un évènement et la mémorisation de celui-ci grâce à ces NFT. Grâce à la plateforme Live Nation, chacun des billets sera lié à un NFT qui lui est propre. C’est ainsi que les spectateurs pourront apprécier le spectacle ou le concert et en garder un souvenir unique, tout en récoltant un NFT.

La crypto à la rescousse de l’art

La crise du Covid a violemment frappé les multiples secteurs d’arts. Entre restrictions gouvernementales et gestes barrières, l’univers artistique est devenu difficile d’accès pour le public. De nombreuses initiatives ont donc été lancées afin de sauver ces secteurs artistiques et évènementiels. C’est ainsi que la cryptomonnaie fait son entrée. Elle rassemble des milliers de particuliers, collectionneurs, entreprises et investisseurs. En revanche, très peu ont pensé un jour à rapprocher ces deux univers, la technologie blockchain et l’art.

On compte parmi ces nombreuses initiatives : celles présentées, des chasses aux NFT dans les rues de Bordeaux, des artistes qui travaillent avec le PSG… L’objectif étant de redynamiser le secteur en mettant en enchère des œuvres, susciter l’intérêt des collectionneurs. Quant aux cryptomonnaies, elles auront la capacité de toucher de plus en plus de public et d’obtenir des futurs consommateurs.

Comments are off this post!