Chainlink lance la version bêta de Keepers et améliore les c...
Actus, Ethereum

Chainlink lance la version bêta de Keepers et améliore les contrats intelligents

Chainlink a annoncé l’amélioration de ses contrats intelligents grâce à une version bêta de ses Keepers. Bien que la version de cette fonctionnalité ne soit qu’une pré-version, elle aidera beaucoup les développeurs. Cette mise à niveau des contrats intelligents n’est pas sans conséquences !

La version bêta de Keepers

Le lancement de Keepers permet, à long terme, de favoriser l’utilisation du réseau aux développeurs. Cette nouveauté a également l’objectif de profiter aux dApps et aux organisations autonomes décentralisées aussi nommées DAO. C’est ainsi que ChainLink améliorera très certainement la réalisation de ses contrats intelligents et leurs efficacités. C’est ainsi que, « les équipes de développement [pour] adapter la sécurité et la fiabilité de leurs applications décentralisées à la TVL croissante qu’elles sont chargées de sécuriser au nom des utilisateurs ».

Le but second ici pour Chainlink est de continuer à se décentraliser au maximum dans ses activités. Pour cela il introduit une automatisation décentralisée supplémentaire dans la réalisation des contrats mis bout à bout. Pour le moment nous ne connaissons que les objectifs du projet. En effet, comme précisé il s’agit que d’une version bêta de Keepers présentée par ChainLink. Dans les prochains mois les détails du fonctionnement des Keepers devraient être communiqués.

Chainlink se met à niveau

Keepers répond alors à besoin grandissant des développeurs et utilisateurs de la blockchain ChainLink.ChainLink séduit, mais il se doit de se réinventer et de continuellement redéfinir ses fonctionnalités. En effet, ChainLink se doit de répondre à une utilisation des réseaux de plus en plus exigeante et précise. Le projet Keepers a ainsi comme objectif de faire de ChainLink le réseau de référence pour les contrats intelligents. À travers Keepers, ChainLink propose « une méthode hautement fiable, décentralisée et rentable d’automatisation des fonctions de contrat intelligent et de maintenance régulière des contrats, créant une forme inédite de capacités DevOps entièrement décentralisées. »

Grâce à Keepers, le réseau sera plus robuste et permettra ainsi de réaliser et de développer de multiples projets. Pour le plus grand plaisir des utilisateurs qui pourront réaliser des projets avec plus de valeurs et d’importances. Les créateurs de la fonctionnalité Keepers garantissent une grande disponibilité, des coûts de transactions faibles, des exécutions décentralisées, une transparence dans ses activités et plus encore.

Chainlink et ses spécificités

Créé en 2017, Chainlink est un réseau d’oracle décentralisé. C’est au mois de mai que ChainLink a d’ailleurs fêté ses deux ans. Le jeune réseau a notamment pu voir sa technologie être intégrée dans 55 projets ce mois-ci. Au total, à l’heure actuelle, ChainLink est intégrée à près de 567 projets dans le monde. Basé sur la blockchain Ethereuem, il propose donc grâce à son réseau de réaliser des smarts contracts.

À savoir que Chainlink est le tout premier réseau décentralisé à proposer des contrats intelligents grâce à des oracles. D’ailleurs ChainLink se dit être un réseau qui : « étend considérablement les capacités des contrats intelligents en permettant l’accès aux données du monde réel et au calcul hors chaîne tout en maintenant les garanties de sécurité et de fiabilité inhérentes à la technologie blockchain. »

Son cours

Aujourd’hui le réseau est hissé au 11ᵉ au rang de la capitalisation boursière. Dernièrement, la monnaie rattachée au réseau, le Link, est en hausse légère. Cette hausse intervient après une brusque chute de son cours ces derniers temps. En effet, le 10 mai dernier Link atteint un prix record de 53 dollars. Le cours de la monnaie a ensuite très rapidement chuté.

Cette brusque chute a été provoquée par une vente massive catalysée par une spéculation selon laquelle Tesla vendrait ses avoirs Bitcoin. De plus que la Chine veuille réitérer son interdiction de 2018 sur l’extraction de BTC et le commerce de crypto. Cela s’explique par le fait que le cours des cryptomonnaies est très sensible aux grandes monnaies populaires telles que le Bitcoin et aux influents investisseurs. Mais aussi très influencés par les décisions des gouvernements à réglementer l’utilisation des monnaies au sein de leurs pays.

Les modifications, de sa blockchain interviennent donc au bon moment pour la monnaie. Les investisseurs peuvent donc s’attendre à une continuité dans la hausse du cours du Link après la mise en place définitive de Keepers. Peut-être pouvons-nous espérer pour la monnaie qu’elle atteigne d’autres records en prenant de la valeur ces prochains mois.

Les contrats intelligents de Chainlink

Les contrats intelligents ou smart contracts sont des contrats passés entre particuliers ou professionnels sans l’aide ou l’intervention d’un tiers. Ces contrats peuvent concerner diverses disciplines. Vous avez la possibilité de générer des contrats en assurances, dans le domaine juridique, administratif ou immobilier.

Les spécificités de ces contrats intelligents disponibles grâce à ChainLink est qu’ils sont soumis à une utilisation d’oracles. En effet, les smarts contracts s’exécutent correctement que s’ils suivent un schéma et des conditions très précises. Tous ces détails sont bien entendu définis et approuvés par l’ensemble des exécutants du contrat. Cela signifie aussi qu’aucune modification possible ne peut être réalisée lorsque le contrat est validé, aucun membre des parties n’y a d’ailleurs accès. C’est alors qu’un déplacement de valeur, par exemple, peut être enclenché sur le réseau de la blockchain.

L’utilisation d’oracles

Un oracle dans une blockchain est une banque de données fiables récoltées par le réseau. Cela permet ainsi d’ajouter, par la suite, des variables provenant d’un réseau off-chain. En effet, pour le réseau blockchain, il est impossible de récolter des informations provenant du monde extérieur à celui-ci. En soit il s’agit d’un processus qui peut être réalisé, mais pour cela il faudrait qu’un tiers puisse télécharger ce contenu dans un bloc. De plus, il faudrait que cette information téléchargée ne soit jamais modifiée ou supprimée. Cela pourrait compromettre le bon fonctionnement de l’ensemble du réseau. C’est pour cette raison que ce processus n’est pas viable sur le long terme et que ChainLink a décidé de faire intervenir des oracles dans sa blockchain.

C’est alors que l’Oracle rentre en scène, il endosse le rôle d’accepter ou non de télécharger des données externes. Par la suite, il s’assure que ces données permettent le bon fonctionnement des dApps lorsqu’un contrat intelligent est généré. Les dApps sont des applications décentralisées, un élément essentiel pour les blockchains comme ChainLink. Ces applications logicielles sont utilisées soit partiellement où soit totalement de la part des acteurs de l’opération. Par ailleurs, les dApps sont généralement qualifiées de contrats intelligents.

Comments are off this post!